Abonnez-vous Identifiez-vous

Identifiez-vous

Vos codes d'accès sont erronés, Veuillez les saisir à nouveau. Mot de passe oublié ?

L'Usine Aéro

Un "master" Sécurité et Défense à Sciences Po... grâce aux étudiants

Aurélie Barbaux , , , ,

Publié le

Sciences Po ouvre une spécialité Sécurité et défense dans son École des affaires publiques en septembre 2017. Une réponse, selon les enseignants, à une demande pressante des étudiants… et du marché.

Un master Sécurité et Défense à Sciences Po... grâce aux étudiants © Knotex (Flickr)

Les attentats de Paris de 2015 n’en finissent pas de résonner… jusqu’au cœur de Sciences Po. Enfin, surtout chez les étudiants qui, confrontés à un état d’urgence permanent et à une situation d’insécurité terroriste et cyberterroriste, cherchent à agir. Et d’abord à se former. Or, selon Guillaume Farde, managing partner chez Althing sécurité et intelligence économique et conseiller scientifique sécurité-défense à Sciences Po, "les cours proposés jusqu’à présent au sein de Sciences Po étaient tournées uniquement vers les "Wars Studies", avec des masters "exclusivement juridiques ou géopolitiques" alors que "les étudiants demandent des cours plus professionnalisants et d’avantage tournés vers la France". Pour preuve, "le succès de l’association Défense et stratégie de l’Ecole", observe Sana de Courcelles, directrice exécutive et professeur affiliée à Sciences Po.

Pression du marché

Et ce n’est pas le double diplôme avec Saint Cyr qui comblait les besoins. D’où l’idée de l’école des affaires publiques de créer une spécialité (l’équivalent du master à Sciences Po) Défense et sécurité. Ouverte dès septembre 2017, elle formera en deux ans "de jeunes cadres supérieurs généralistes des questions de sécurité et de défenses, capables de s’adresser aussi bien à des fonctionnaires qu’à des militaires, des ingénieurs ou des agents privés de sécurité", précise encore Guillaume Farde. Des profils qui font défaut à l’heure où, selon lui, les secteurs de la sécurité et de la défenses vivent trois mutations concomitantes : L'intensification des menaces (terrorisme, cyberterrorisme et cybercriminalité), l'émergence d’un continuum entre les questions de sécurité et de défense, et surtout l'entremêlement des enjeux publics et privés, qui rapprochent ces deux secteurs "qui ont longtemps été présentés comme deux mondes contraires". Or, réunifiés, "ces deux mondes recrutent de façon importante", observe l’expert. D’où la création de cette spécialité dont l’ambition est de placer l’employabilité à la sortie comme enjeu principal. Saint Cyr, DGSE et DGSI, mais aussi les industriels de la sécurité et de la Défense, les attendraient déjà.

Policy Lab

Côté enseignement, les étudiants suivront, sur deux ans, le tronc commun (droit public, économie générale et fiancées publiques) décliné sur les questions de sécurité et défense et sept enseignements de spécialisation dont gestion des risques, cybersécurité, politiques publiques de défense et de renseignement. Un cas pratique (étude sûreté d’un bâtiment, simulation de crise, hackathon cybersécurité…) seront étudiés en partenariats avec différents acteurs publics et privé via le nouveau Policy Lab crée en janvier 2017 à Sciences Po. "Des partenaraitsont été passés avec l'école 42 et SupInternet", précise Sana de Courcelles.

Côté effectif, l’école reste prudente, mais s’attend à une quarantaine d’inscrits par an. Ce qui en ferait un master entrant directement dans le Top 5 des masters de Sciences Po. C’est dire s’il la demande est forte.

Réagir à cet article

1 commentaire

Nom profil

02/03/2017 - 10h35 -

Excellente idée pour cette nouvelle formation, qui renforce l'offre déjà existante de l'Ecole de Guerre Economique avec son MBA "Management des risques, sureté internationale et cybersécurité". Il devient important de former les élites à affronter le monde de demain.
Répondre au commentaire
Testez L'Usine Nouvelle en mode abonné. Gratuit et sans engagement pendant 15 jours.

Nous suivre

 
 

Créez votre compte L’Usine Connect

Fermer
L'Usine Connect

Votre entreprise dispose d’un contrat
L’Usine Connect qui vous permet d’accéder librement à tous les contenus de L’Usine Nouvelle depuis ce poste et depuis l’extérieur.

Pour activer votre abonnement vous devez créer un compte

Créer votre Compte
Suivez-nous Suivre Usine Nouvelle sur Facebook Suivre Usine Nouvelle sur Twitter RSS Usine Nouvelle