Un léger espoir pour Areva de se dégager du bourbier de l'EPR finlandais

Alors qu'Areva va encore afficher une année de pertes, le groupe voit des avancées du côté de la Finlande. Sous l'impulsion du ministre de l'Economie, Emmanuel Macron, Français et Finlandais se sont remis autour de la table pour négocier une sortie de crise autour du réacteur nucléaire EPR, en construction à Olkiluoto.

Jeudi 25 février, Areva présentera ses résultats de l’année 2015. Bien sûr, ils ne seront pas bons, les pertes s’établiront entre 1 et 1,5 milliard d’euros. Mais il sera plus important de regarder les plans d’avenir du groupe, étant donné que l’Etat a d’ores et déjà acté la recapitalisation du groupe à hauteur de 5 milliards d'euros, ainsi que la vente à EDF de la branche Areva NP pour une valorisation de 2,5 milliards d’euros.

Mais il y a un nuage sombre au-dessus de la tête du groupe qui pourrait anéantir tous les efforts de redressement : l’EPR en construction en Finlande à Olkiluoto. Tous les observateurs appellent à régler son cas urgemment… depuis 2010 ! Le chantier initié en 2004 a pris neuf ans de retard. Sa livraison est désormais prévu pour 2018 et Areva a du passer une provision de presque 5 milliards d’euros pour ce chantier. Chaque année, de nouvelles provisions grèvent un peu plus les comptes de l’entreprise. Il y en aura cette année encore.

Emmanuel Macron à la rescousse

La situation est d’autant plus complexe qu’Areva et son client Finlandais sont en contentieux. Fin 2015, Emmanuel Macron, ministre de l’Economie, avait promis de se rendre en Finlande pour faire avancer ce dossier. Voyage qu’il n’a pas encore effectué. Le 21 Janvier, le ministre français et son homologue finlandais donnait un mois "aux entreprises et aux actionnaires pour trouver les conditions d'un accord ou d'une voie de sortie".

Force est de constater qu’un mois plus tard, cette voie de sortie n’a pas été trouvée. Ni Areva, ni TVO ne souhaitent commenter l’avancée de ce dossier. Mais de source porche, on apprend que les négociations avancent. Le président d’Areva Philippe Varin, le directeur général Philippe Knoche et Martin Vial, président de l’agence des participations de l’Etat, étaient ce vendredi 19 février à Helsinki pour rencontrer les dirigeants de TVO. C’est la deuxième rencontre du genre.

A défaut d’avoir trouvé une solution, les deux volets à négocier sont désormais clairement identifiés. D’une part, dans le cadre de la grande restructuration du nucléaire français, EDF va reprendre Areva NP, la branche d’Areva en charge de la construction des nouveaux réacteurs. Mais l'électricien a catégoriquement refusé d’être exposé au risque financier du chantier finlandais. pour que l’EPR d’Olkiluoto sorte de l’entité Areva NP, l'entreprise française a demandé l’accord de TVO qui dans un premier temps a catégoriquement refusé. Désormais, les finlandais sont prêts à en discuter.

Trouver un accord à l'amiable

D’autre part, il faut régler le contentieux en cours entre Areva et TVO porté devant la Chambre de commerce internationale. Le consortium Areva-Siemens réclame 3,4 milliards d'euros à TVO. Ce dernier demande, quant à lui, 2,6 milliards d’euros. Cette procédure d’arbitrage court depuis de nombreuses années. A l’occasion ds négociation franco-finlandaise, les négociateurs vont essayer de trouver un arrangement à l’amiable.

Le contrat finlandais négocié en 2003 portait déjà en son sein les difficultés que rencontre Areva aujourd’hui. Outre la complexité de construire une tête de série à l’étranger, "ce contrat comportait au moins deux clauses constituant une bombe à retardement, sans compter, sans doute, une sous-évaluation du prix de vente. D’une part, le délai de réalisation était exagérément bref. D’autre part, les pénalités de retard n’étaient ni limitées dans le temps, ni plafonnées", jugeait en mai dernier Jean Syrota, ex-PDG de Cogema, interrogé par l’Usine Nouvelle.

Ludovic Dupin

Sujets associés

NEWSLETTER Energie et Matières premières

Nos journalistes sélectionnent pour vous les articles essentiels de votre secteur.

Votre demande d’inscription a bien été prise en compte.

Votre email est traité par notre titre de presse qui selon le titre appartient, à une des sociétés suivantes...

Votre email est traité par notre titre de presse qui selon le titre appartient, à une des sociétés suivantes du : Groupe Moniteur Nanterre B 403 080 823, IPD Nanterre 490 727 633, Groupe Industrie Service Info (GISI) Nanterre 442 233 417. Cette société ou toutes sociétés du Groupe Infopro Digital pourront l'utiliser afin de vous proposer pour leur compte ou celui de leurs clients, des produits et/ou services utiles à vos activités professionnelles. Pour exercer vos droits, vous y opposer ou pour en savoir plus : Charte des données personnelles.

LES ÉVÉNEMENTS L'USINE NOUVELLE

LES PODCASTS

A Grasse, un parfum de renouveau

A Grasse, un parfum de renouveau

Dans ce nouvel épisode de La Fabrique, Anne Sophie Bellaiche nous dévoile les coulisses de son reportage dans le berceau français du parfum : Grasse. Elle nous fait découvrir un...

Écouter cet épisode

Les recettes de l'horlogerie suisse

Les recettes de l'horlogerie suisse

Dans ce nouvel épisode de La Fabrique, notre journaliste Gautier Virol nous dévoile les coulisses de son reportage dans le jura suisse au coeur de l'industrie des montres de luxe. 

Écouter cet épisode

Le rôle des jeux vidéo dans nos sociétés

Le rôle des jeux vidéo dans nos sociétés

Martin Buthaud est docteur en philosophie à l'Université de Rouen. Il fait partie des rares chercheurs français à se questionner sur le rôle du jeu vidéo dans nos...

Écouter cet épisode

Les coulisses d'un abattoir qui se robotise

Les coulisses d'un abattoir qui se robotise

Dans ce nouvel épisode de La Fabrique, Nathan Mann nous dévoile les coulisses de son reportage dans l'abattoir Labeyrie de Came, dans les Pyrénées-Atlantiques, qui robotise peu à peu...

Écouter cet épisode

Tous les podcasts

LES SERVICES DE L'USINE NOUVELLE

Trouvez les entreprises industrielles qui recrutent des talents

BUREAU VERITAS

Ingénieur Sûreté de Fonctionnement - Assurance qualité Logiciel (F-H-X)

BUREAU VERITAS - 26/07/2022 - CDI - La Défense

+ 550 offres d’emploi

Tout voir
Proposé par

ARTICLES LES PLUS LUS