Abonnez-vous Identifiez-vous

Identifiez-vous

Vos codes d'accès sont erronés, Veuillez les saisir à nouveau. Mot de passe oublié ?

Un leader mondial de l’énergie optimise sa maintenance grâce à une solution unifiée

Publié le

Publi-rédactionnel À partir de données éparpillées sur plusieurs sites dans le monde, un énergéticien a utilisé la plate-forme MarkLogic pour les exploiter au sein d'une solution unifiée. Les premières applications ont permis d'optimiser les procédures de maintenance industrielle sur les multiples unités de cette compagnie pétrolière.

Un leader mondial de l’énergie optimise sa maintenance grâce à une solution unifiée

 

Unifier des données provenant de multiples sources est souvent un enjeu important dans le cadre de l'optimisation de la gestion de sites industriels. C'est le problème auquel a été confrontée une compagnie pétrolière américaine. « Elle souhaitait unifier près de 200 sources de données différentes », raconte Frédéric Valluet, directeur des solutions chez MarkLogic. « L'entreprise a opté pour une solution de type "lac de données", espérant obtenir un résultat rapide, notamment pour optimiser sa maintenance. Mais, malgré plusieurs millions de dollars d'investissement, les améliorations attendues n'étaient pas au rendez-vous. » Au sein de l'entreprise, il n'était pas possible de connaître précisément l'état des stocks de pièces détachées : lorsqu'une pièce était manquante, les agents de maintenance ne pouvaient pas connaître sa disponibilité sur d'autres sites. Si l'information avait été accessible, certains achats auraient été évités. En plus de ces dépenses superflues, la fragmentation des données engendrait des disparités dans les procédures de maintenance : « Il n'était pas possible pour un agent de savoir si ses démarches étaient toujours conformes et pertinentes par rapport à l'ensemble des sites du groupe », continue Frédéric Valluet.

Un moteur de recherche performant en huit semaines

Face à cette situation, la compagnie fait le choix en 2015 d'adopter la plate-forme MarkLogic, dans le but de centraliser les informations dispersées dans ses logiciels de gestion (ERP) à travers le monde et constituer une base de données commune et facilement exploitable. Le défi était complexe : la description d'une pièce est en effet différente selon le fournisseur, l'ERP utilisé, la langue ou le secteur géographique de l'exploitation ; ainsi un site texan n'utilise pas la même nomenclature qu'une autre unité située en mer du Nord. « Malgré cela, en seulement huit semaines, l'entreprise a eu accès à un moteur de recherche permettant à un agent de maintenance de poser n'importe quelle question », explique le directeur des solutions de MarkLogic. Qu'il désigne la panne, la pièce concernée, le numéro de série de la machine, le fournisseur, ou encore le lieu d'exploitation, l’opérateur a désormais accès à toutes les informations disponibles sur la machine à remettre en état. Le cadre applicatif sémantique de la plate-forme MarkLogic permet d'établir des liens entre les différentes façons de désigner un même concept. L'apprentissage est automatisé, mais fait aussi appel aux connaissances des opérateurs, pour valider certaines correspondances.

 

Partager les connaissances

Une fois le système installé, l’énergéticien a pu poursuivre sa démarche et enrichir la plate-forme avec plus de données, notamment des photos, ou de la géolocalisation visualisée sur des cartes. « Au bout de six mois, le résultat était beaucoup plus avancé que ce que l'entreprise avait pu obtenir avec son lac de données. Elle est même allée au-delà de ce qu'elle envisageait initialement avec ce projet », rapporte Frédéric Valluet.

Par exemple, le partage d'informations sur les procédures de maintenance a été enrichi par les données concernant la gestion des stocks. Ainsi, si une pièce n'est plus fabriquée mais qu'un opérateur en trouve une autre compatible, il peut la répertorier pour cet usage sur la plate-forme et communiquer sa procédure. « La gestion des stocks et le partage de connaissances sont deux cas d'usage qui, en théorie, n'ont rien à voir. Habituellement, ils sont traités par des outils séparés », rappelle Frédéric Valluet. « Les connaissances sont généralement stockées plutôt dans la tête des travailleurs, et leur partage dépend de leurs relations sur un site particulier. Avec un tel système, elles peuvent profiter à l'ensemble de l'entreprise. »

Ce leader mondial du secteur de l’énergie estime que ces nouveaux usages lui permettent d'économiser entre 2,5 et 5 millions de dollars de maintenance par an. De plus, la solution MarkLogic permettra à la compagnie pétrolière de développer rapidement de nouvelles fonctionnalités. « La plate-forme est évolutive », note David Lellouche, responsable commercial pour le secteur manufacturier, aérospatial et les transports. « Sa force réside dans sa capacité à "absorber" de nouvelles sources de données, à partir desquelles les utilisateurs peuvent imaginer de nouveaux cas d'usage. L'utilisation commencée en amont peut se prolonger par le développement de fonctions en aval, par exemple dans le marketing et la vente, grâce à des référentiels clients uniques, ou des ressources documentaires mieux partagées. »

 

L'approche de MarkLogic ouvre ainsi de nouvelles perspectives là où la fragmentation des données en silos, par les logiciels propriétaires, limite leur usage.

 

Contenu proposé par MarkLogic.

Créez votre compte L’Usine Connect

Fermer
L'Usine Connect

Votre entreprise dispose d’un contrat
L’Usine Connect qui vous permet d’accéder librement à tous les contenus de L’Usine Nouvelle depuis ce poste et depuis l’extérieur.

Pour activer votre abonnement vous devez créer un compte

Créer votre Compte
Suivez-nous Suivre Usine Nouvelle sur Facebook Suivre Usine Nouvelle sur Twitter RSS Usine Nouvelle