L'Usine Agro

Un jobdating au Salon de l'Agriculture, une première

Léna Corot ,

Publié le

3 000 offres d'emplois, 15 entreprises et 140 candidats pour le premier jobdating organisé par la Fédération nationale des syndicats d'exploitants agricoles (FNSEA) lors du Salon de l'Agriculture. A cette occasion, des entreprises agricoles et agroalimentaires s’étaient regroupées pour montrer le dynamisme de leur secteur.

Un jobdating au Salon de l'Agriculture, une première
140 candidats (sur la droite) sont venus lors du premier jobdating organisé par la FNSEA.
© Léna Corot

Au Salon de l'Agriculture, tous ne venaient pas pour voir les animaux ou déguster des produits régionaux. Camille, Nolwenn, Marie-Sophie, et d'autres encore venaient pour le premier jobdating organisé par la Fédération nationale des syndicats d'exploitants agricoles (FNSEA). C'est le groupe Avril qui a lancé cette idée en partenariat avec le syndicat agricole. "On a des emplois vacants, mais on ne regroupe jamais nos offres", explique Philippe Lamblin, DRH du groupe Avril. Danone, Fleury Michon, InVivo, etc., quelque 15 entreprises ont répondu présent, proposant un total de 3 000 emplois. "Principalement des CDI, mais aussi des contrats d'apprentissages et quelques CDD", détaille Philippe Lamblin.

Montrer sa motivation et se faire des contacts

Le concept est simple. Des petits groupes de candidats se succèdent auprès des entreprises. Ces dernières ont quatre minutes pour se présenter, puis vient le tour des candidats d'expliquer leur parcours. "C'est une belle opportunité", assure Camille, 28 ans, tout juste revenue d'une thèse réalisée en Ecosse. "Ca me donne des idées nouvelles ! Je vais regarder les offres d'emploi dans le secteur de l'agroalimentaire auquel je m'intéressais moins avant", déclare enjouée cette jeune diplômée d'AgroParis Tech en pathologie végétale.

Nolwenn, elle, le monde de l'agroalimentaire elle le connait très bien. Elle a effectué sa licence chargée de communication en alternance au sein du groupe Avril. Sa découverte au jobdating ? Le groupe Lactalis. "Je connaissais la marque, mais pas le groupe", précise-t-elle tout simplement. Marie-Sophie, 25 ans, souhaite, elle, montrer sa motivation : "Sur les sites internet c'est plus compliqué, on y dépose simplement le CV." Diplômée de l'ESA d'Angers, elle a fait la route depuis Saint-Malo (Bretagne) pour venir se faire "quelques contacts" et espérer marquer l'esprit des recruteurs.

Donner de la visibilité aux secteurs agricole et agroalimentaire

Du côté des groupes présents c'est aussi une belle opération. "Ca permet de nous faire connaître et de donner de la visibilité à ce qu'on fait, explique une recruteuse de l'équipe Talent de chez Danone. On collecte les CV et on précise les envies de chacun, mais aucune décision n'est prise aujourd'hui." Les profils seront transmis aux différents services, qui eux prendront la décision finale. Quand les candidats peuvent-ils espérer une réponse ? "Pas avant la mi-mars"...

Réagir à cet article

Testez L'Usine Nouvelle en mode abonné. Gratuit et sans engagement pendant 15 jours.

Créez votre compte L’Usine Connect

Fermer
L'Usine Connect

Votre entreprise dispose d’un contrat
L’Usine Connect qui vous permet d’accéder librement à tous les contenus de L’Usine Nouvelle depuis ce poste et depuis l’extérieur.

Pour activer votre abonnement vous devez créer un compte

Créer votre Compte