Quotidien des Usines

Un incendie affecte la production chez PSA

, , , ,

Publié le

Un incendie est survenu sur une noyauteuse du secteur aluminium de la fonderie PSA de Charleville-Mézières (Ardennes) qui approvisionne les usines de Douvrin (Pas-de-Calais) et Trémery (Moselle).

Un incendie affecte la production chez PSA © PSA

La fonderie PSA Peugeot-Citroën de Villers-Semeuse dans la zone industrielle des Ayvelles près de Charleville-Mézières (Ardennes) a été victime d'un incendie dans la soirée de lundi 17 à mardi 18 mars. Malgré l'intervention rapide des pompiers internes et externes et l'engagement de moyens de secours importants, le sinistre survenu sur une machine de noyautage a endommagé le secteur aluminium de l'usine plus spécialement chargé des culasses de moteur diesel.

Le site, spécialisé dans la fabrication des culasses de moteurs (14 700 par jour) emploie 2140 personnes. Les 159 rattachées au service touché ont dû être évacuées et 3 ont été légèrement incommodées par les fumées. Un accompagnement adapté a été mis en place par le service médical pour tous les salariés concernés. La direction de la fonderie a assuré que ce sinistre n'avait eu aucun impact sanitaire et environnemental.

Course contre la montre

Depuis cet incident, Frédéric Puech, le directeur du site, et ses équipes d'encadrement et de maintenance, ont engagé une véritable course contre la montre pour procéder au nettoyage de la zone sinistrée et pour définir le scénario de reprise d'activité du secteur industriel concerné, une fois sa remise en état effectuée. Dans l'attente d'un retour à la normale, trois équipes de 75 personnes ont été dispensées de travail mardi 18 et mercredi 19 mars.

Le temps presse car l'approvisionnement des usines de production des moteurs et des lignes de montages de véhicules est en jeu. Les autres secteurs (fonte, pièces de liaisons au sol, culasses PMP, finition de l'aluminium,...) ont été épargnés par le feu et fonctionnent comme à l'habitude.

Se voulant rassurant, Frédéric Puech souligne que "l'usine des Ayvelles dispose d'un encourt de pièces et d'installations en back-up qui permet d'approvisionner les usines du groupe PSA mais aussi Volvo et Ford durant trois à quatre jours maximum". Ce stock et cette prise de relais ont donc permis jusqu'alors un flux normal vers l'usine Française de Mécanique, implantée à Douvrin dans le Pas-de-Calais et l'unité de Trémery (Moselle).

D'ici là, et après un diagnostic complet des experts, les cadres de PSA "malgré une indisponibilité des installations probablement assez longue" ont bon espoir de redémarrer dès la fin de la semaine l'ensemble des lignes de production de culasses défaillantes. Une première ligne est d'ailleurs opérationnelle depuis mardi soir. L'unité ardennaise de PSA expédie quotidiennement 129 tonnes de produits en alliage aluminium.

Pascal Remy

Réagir à cet article

Testez L'Usine Nouvelle en mode abonné. Gratuit et sans engagement pendant 15 jours.

Créez votre compte L’Usine Connect

Fermer
L'Usine Connect

Votre entreprise dispose d’un contrat
L’Usine Connect qui vous permet d’accéder librement à tous les contenus de L’Usine Nouvelle depuis ce poste et depuis l’extérieur.

Pour activer votre abonnement vous devez créer un compte

Créer votre Compte