Abonnez-vous Identifiez-vous

Identifiez-vous

Vos codes d'accès sont erronés, Veuillez les saisir à nouveau. Mot de passe oublié ?

Quotidien des Usines

Un espoir russe pour Sodetal

, , , ,

Publié le

Le tribunal de commerce de Bar-le-Duc (Meuse) a prolongé vendredi 7 février la période d’observation de la tréfilerie Sodetal, placée en redressement judiciaire en décembre. Un repreneur russe a déposé à la barre une lettre d’intention de reprise.

Un espoir russe pour Sodetal © D.R.

Soulagement perceptible, mais mobilisation intacte parmi les représentants syndicaux de la tréfilerie Sodetal à l’issue de l’audience du tribunal de commerce de Bar-le-Duc (Meuse) vendredi 7 février. Placé en redressement judiciaire en décembre, ce site qui emploie 319 salariés basé à Tronville-en-Barrois (Meuse) poursuivra son activité jusqu’au prochain point d’étape prévu en avril.

"Les administrateurs ont fait valoir que le site honorait ses commandes, poursuivait son activité et stabilisait sa trésorerie, précise Recep Zengin, délégué CGT de Sodetal. Le tribunal a par ailleurs reçu une lettre d’intention du groupe russe AWT, qui a déjà visité le site."

L’intersyndicale attend des précisions sur les conditions d’une éventuelle reprise, tout en étudiant la possibilité de créer une Scop en cas d’échec. Le groupe sarrois Saartstahl, maison-mère de Sodetal envisageait en fin d’année dernière la fermeture pure et simple du site. Ce scénario catastrophe semble à présent écarté.

Pascale Braun

Testez L'Usine Nouvelle en mode abonné. Gratuit et sans engagement pendant 15 jours.

Créez votre compte L’Usine Connect

Fermer
L'Usine Connect

Votre entreprise dispose d’un contrat
L’Usine Connect qui vous permet d’accéder librement à tous les contenus de L’Usine Nouvelle depuis ce poste et depuis l’extérieur.

Pour activer votre abonnement vous devez créer un compte

Créer votre Compte
Suivez-nous Suivre Usine Nouvelle sur Facebook Suivre Usine Nouvelle sur Twitter RSS Usine Nouvelle