Quotidien des Usines

Un entrepôt de Bluestar Silicones partiellement détruit par un incendie près de Lyon

, , ,

Publié le

L’incendie qui s’est déclaré le 28 juin en fin de matinée à l’usine Bluestar Silicones de Saint-Fons, près de Lyon (Rhône), est maîtrisé. Il s’était déclenché dans un entrepôt de stockage de produits finis à base de silicone. Un employé de l’entreprise est toujours recherché.

Un entrepôt de Bluestar Silicones partiellement détruit par un incendie près de Lyon
Bluestar Silicones à Saint-Fons (Rhône).
© Bluestar Silicones

Un incendie s’est déclaré le 28 juin en fin de matinée dans l’usine de Bluestar Silicones à Saint-Fons (Rhône), dans la vallée de la chimie au sud de Lyon, en bordure de l’autoroute A7. Ce site qui produit des élastomères, des gommes, des résines et des fluides, est classé Seveso. Le préfet du Rhône a déclenché le plan particulier d’intervention (PPI). Plus de 100 pompiers ont été dépêchés sur place pour circonscrire l’incendie qui aurait débuté dans un entrepôt de 2 500 mètres carrés où sont stockés des produits à base de silicone et de solvants. A Saint-Fons, à Pierre-Bénite, à Vénissieux, les enfants des écoles primaires et d’un collège ont été confinés dans leurs établissements "par mesure de sécurité".

En début d’après-midi, l’incendie était circonscrit et maitrisé par les pompiers. Le PPI a été levé à 14 heures 25. 600 mètres carrés d’entrepôts ont été détruits. "Les fûts enflammés ne contenaient pas de produits toxiques", selon la préfecture du Rhône. Un sapeur-pompier en poste à Bluestar Silicones a été blessé et hospitalisé à Lyon. Les services de secours sont aussi sans nouvelle d’un salarié de la société. A la direction de l’entreprise à Lyon, on ne communique pour l’instant aucune information.

Bluestar Silicones a investi 15 millions d’euros sur son site de Saint-Fons (Rhône) pour renforcer et moderniser sa production d’élastomères, afin d’améliorer la compétitivité de ces produits qui ont de nombreuses applications dans l’automobile (durite par exemple), en aéronautique (joint sur réacteur) et dans les dispositifs médicaux (cathéters).

Cet investissement n’a pas entrainé de création d’emploi à Saint-Fons mais a "assuré la pérennité à long terme de ce site historique", déclarait en 2015 Mehdi Abbadi, directeur mondial de cette activité. Contrôlé depuis juin 2015 par le norvégien Elkem, également filiale du groupe chinois ChemChina, Bluestar Silicones emploie 800 personnes à Saint-Fons, à Roussillon (Isère) et à Lyon (Rhône), siège mondial de la société.

Vincent Charbonnier

Réagir à cet article

Testez L'Usine Nouvelle en mode abonné. Gratuit et sans engagement pendant 15 jours.

Créez votre compte L’Usine Connect

Fermer
L'Usine Connect

Votre entreprise dispose d’un contrat
L’Usine Connect qui vous permet d’accéder librement à tous les contenus de L’Usine Nouvelle depuis ce poste et depuis l’extérieur.

Pour activer votre abonnement vous devez créer un compte

Créer votre Compte