Un duo franco-allemand à la tête d'Airbus, Rene Obermann président du conseil

Airbus a nommé l'Allemand Rene Obermann pour prendre la présidence de son conseil d'administration en 2020, ce qui perpétuera l'équilibre franco-allemand puisque, dans le même temps, le Français Guillaume Faury est officiellement devenu président exécutif du groupe.

Partager
Un duo franco-allemand à la tête d'Airbus, Rene Obermann président du conseil
Airbus a nommé mercredi l'Allemand Rene Obermann (photo) pour prendre la présidence de son conseil d'administration en 2020, ce qui perpétuera l'équilibre franco-allemand puisque, dans le même temps, le Français Guillaume Faury est officiellement devenu président exécutif du groupe. /Photo d'archives/REUTERS/Lisi Niesner

Réunis en assemblée générale, les actionnaires de l'avionneur européen Airbus ont approuvé la nomination de Guillaume Faury comme président exécutif et choisi Rene Oberman comme président de son conseil d'administration. Si la choix du premier était déjà connu, la désignation du deuxième, ancien président du directoire de Deutsche Telekom, doit permettre de compléter le remaniement de la direction du groupe, entrepris pour présenter de nouveaux visages dans les négociations à venir sur un éventuel règlement des procédures pour corruption présumée visant le groupe. Ces enquêtes, notamment en France et en Grande-Bretagne, ont menacé de provoquer une discorde franco-allemande.

L'actuel président Denis Ranque, qui avait déjà annoncé son intention de prendre sa retraite l’an prochain, a parlé d'un passage vers une "nouvelle génération de dirigeants".

Rene Obermann a présidé le directoire de Deutsche Telekom de 2006 à 2013. Devenu ensuite directeur exécutif de la société de capital-investissement Warburg Pincus, il était perçu à Berlin comme le favori du gouvernement allemand pour présider le conseil d'Airbus.

Airbus, qui doit faire face à des enquêtes dans plusieurs pays pour corruption présumée, a modifié ses règles internes en 2013 pour s'affranchir davantage des gouvernements français et allemand, qui détiennent chacun 11% de son capital.

Mais les nominations aux postes de haut niveau restent sensibles, le groupe portant encore les cicatrices des luttes de pouvoir précédentes, et des sources proches d'Airbus ont déclaré que l'annonce du successeur de Denis Ranque un an à l'avance enverrait à Berlin le message que l'équilibre binational serait effectif.

Nouvelles méthodes de production

A la tête de Deutsche Telekom, Rene Obermann avait notamment tenté de vendre T-Mobile US à AT&T, une opération qui a échoué mais a rapporté à Deutsche Telekom une indemnité forfaitaire de 6 milliards de dollars.

L’annonce de sa nomination chez Airbus intervient alors que l’Allemand Tom Enders quitte ses fonctions de président exécutif du groupe pour être remplacé par Guillaume Faury, actuel président d'Airbus Aviation commerciale (AAC).

Lors de l'AG à Amsterdam, Guillaume Faury a déclaré que ses priorités étaient notamment de travailler à de nouvelles méthodes de production et de continuer à tirer parti du numérique.

Airbus a fait savoir qu'il réduisait l'indemnité de rupture de ses futurs dirigeants, à un an de salaire et de primes contre 18 mois jusqu'ici, et que les éventuelles clauses de non-concurrence seraient limitées à un an.

Le montant des indemnités de départ de Tom Enders, près de 40 millions d’euros dont une clause de non-concurrence de 3,2 millions d’euros valable au moins un an, a suscité des critiques en France. Tom Enders n'a pas reçu d'indemnités de licenciement car il prend sa retraite à la fin de son deuxième mandat de président exécutif. Mais le ministre de l'Economie Bruno Le Maire s'est dit opposé aux indemnités excessives. Airbus a fait valoir que ces indemnités étaient "conformes aux pratiques du marché" et au gouvernement d'entreprise aux Pays-Bas, où Airbus est domicilié.

Avec Reuters (par Tim Hepher, Georgina Prodhan, Dominique Rodriguez pour le service français, édité par Bertrand Boucey)

0 Commentaire

Un duo franco-allemand à la tête d'Airbus, Rene Obermann président du conseil

Tous les champs sont obligatoires

Votre email ne sera pas publié

Sujets associés

SUR LE MÊME SUJET

NEWSLETTER Aéro et Défense

Nos journalistes sélectionnent pour vous les articles essentiels de votre secteur.

Votre demande d’inscription a bien été prise en compte.

Votre email est traité par notre titre de presse qui selon le titre appartient, à une des sociétés suivantes...

Votre email est traité par notre titre de presse qui selon le titre appartient, à une des sociétés suivantes du : Groupe Moniteur Nanterre B 403 080 823, IPD Nanterre 490 727 633, Groupe Industrie Service Info (GISI) Nanterre 442 233 417. Cette société ou toutes sociétés du Groupe Infopro Digital pourront l'utiliser afin de vous proposer pour leur compte ou celui de leurs clients, des produits et/ou services utiles à vos activités professionnelles. Pour exercer vos droits, vous y opposer ou pour en savoir plus : Charte des données personnelles.

LES ÉVÉNEMENTS L’USINE NOUVELLE

LES PODCASTS

Vendre la Joconde, chiche !

Vendre la Joconde, chiche !

Nouveau

Dans ce nouveau numéro du podcast Inspiration, Stéphane Distinguin, auteur de "Et si on vendait la Joconde" sorti ce 19 janvier 2022 aux éditions JC Lattés, répond aux questions...

Écouter cet épisode

Digital et médias, par Julie Manou-Mani

Digital et médias, par Julie Manou-Mani

Dans le podcast "Inspiration", Julie Manou Mani, journaliste et productrice, répond aux questions de Christophe Bys. Elle revient sur sa reconversion vers le journalisme après des études...

Écouter cet épisode

La recherche française est-elle vraiment à la traine ?

La recherche française est-elle vraiment à la traine ?

En 2020, année de la crise Covid, la recherche française aura été au centre de toutes les attentions. En cause, l'incapacité de la France à développer son propre vaccin....

Écouter cet épisode

Joindre les deux bouts

Joindre les deux bouts

Dans cet épisode d'Industry Story, Guillaume Dessaix revient sur la grève du Joint Français qui au début des années 70 a enflammé la Bretagne.

Écouter cet épisode

Tous les podcasts

LES SERVICES DE L’USINE NOUVELLE

Trouvez les entreprises industrielles qui recrutent des talents

LE CNAM

Ingénieur chef de projet bâtiment H/F

LE CNAM - 18/01/2022 - CDD - PARIS

+ 550 offres d’emploi

Tout voir
Proposé par

Détectez vos opportunités d’affaires

94 - Champigny-sur-Marne

Acquisition de matériels de nettoyage

DATE DE REPONSE 16/02/2022

+ de 10.000 avis par jour

Tout voir
Proposé par

ARTICLES LES PLUS LUS