Abonnez-vous Identifiez-vous

Identifiez-vous

Vos codes d'accès sont erronés, Veuillez les saisir à nouveau. Mot de passe oublié ?

Quotidien des Usines

Un dernier CCE pour Goodyear Amiens nord

, , , ,

Publié le

L'ultime CCE prévu par la procédure concernant la fermeture de l’usine Goodyear d’Amiens nord dans la Somme (1 175 salariés) s’est tenu le 7 novembre à Rueil-Malmaison (Hauts de Seine). Il s’est déroulé dans le chahut, l’obstruction et les invectives en direction de la direction. Seule la CFE CGC a émis un "avis". CGT et CFDT n’en n'ont pas émis.

Un dernier CCE pour Goodyear Amiens nord © D.R.

"Projet de fermeture de l’usine d’Amiens nord : la procédure d’information consultation du CCE est terminée" c’est le titre de la note qui est affichée depuis cet après-midi, 7 novembre, dans l’usine Goodyear d’Amiens nord qui compte 1 175 salariés. Le dernier CCE de la procédure relative à la fermeture de l’usine Goodyear d’Amiens nord s’est déroulé le 7 novembre à Rueil-Malmaison (Hauts-de-Seine) dans le chahut, les invectives et les boules puantes en direction de la direction. Celle-ci va désormais organiser la consultation des Comités d’établissement site par site les 12 et 13 novembre. Le comité d'entreprise d’Amiens nord sera convoqué le 12 novembre.

La procédure d’information-consultation est-elle vraiment terminée ? On pourrait s’interroger sur ce point car au cours du CCE qui vient de s’achever, seule la CFE CGC (une voix sur cinq au CCE) s’est exprimée et a émis un "avis" au sens de la procédure. "Nous avons émis un avis négatif et voté contre la fermeture ; dans le même temps, nous avons continué à nous bagarrer pour améliorer les conditions de reclassement dans le plan de sauvegarde de l'emploi" a confié, à Usinenouvelle.com, Catherine Charrier, la secrétaire CFE CGC du CCE. Selon nos informations, ni la CGT - 2 voix sur 5 au CCE et 30 délégués syndicaux à Amiens nord où il est largement majoritaire -, ni la CFDT (2 voix sur 5 au CCE) n’ont émis "d’avis" au cours de la séance.

Selon nos informations, la procédure d’information-consultation serait bien close dans la mesure où tous les membres du CCE étaient "en capacité" le 7 novembre d’exprimer un avis. Cet argument vaudrait aussi pour le CHSCT qui n’a pas fourni d'"avis" alors qu’il se trouvait également "en capacité" de le faire.

Plan de sauvegarde de l'emploi validé par le TGI de Nanterre

La direction de Goodyear Dunlop France avait relancé la procédure d’information-consultation pour la fermeture de l’usine d’Amiens nord après avoir obtenu gain de cause le 24 septembre 2013 devant le TGI de Nanterre (Hauts-de-Seine). Saisi par le Comité central d’entreprise (CCE) avec le soutien de la CGT, le TGI a validé le projet de plan de sauvegarde de l'emploi de la direction de Goodyear Dunlop France l’usine d’Amiens nord. Dans son jugement de référé, il a mis "hors de cause" la direction de Goodyear Dunlop et jugé "irrecevable" la demande du CCE et de la CGT. "Il n’est pas établi", énonce le jugement, que la direction de Goodyear Dunlop ait "procédé à un transfert d’activité et d’emplois avant la présentation du plan de sauvegarde de l'emploi".

Titan et les pneus agricoles

Dans ce dossier de Goodyear Amiens nord, une question reste encore en suspens. Elle concerne l’activité agricole de l’usine convoitée en 2012 par le fabricant américain de pneus, Titan. Ce dernier avait posé ses conditions que l’on peut résumer ainsi : je reprends cette activité à la condition que Goodyear engage son plan social pour le reste de l’usine (pneus tourisme à faible valeur ajoutée). Mais Titan avait jeté l’éponge en septembre 2012 jugeant exorbitantes les demandes d’engagement de la CGT (5 ans). Mais voilà que le 24 octobre, le Ministère du redressement productif confie qu’il a sur son bureau une "offre" de Titan qui serait prêt à investir 40 millions d’euros et à reprendre 333 salariés (contre 550 en 2012). Vrai ou faux ? Après avoir nié avoir fait cette proposition, Maurice Taylor, le PDG de Titan, a fini par admettre sur plusieurs radios qu’il était toujours intéressé par l’activité de pneus agricoles de l’usine d’Amiens nord. Mais à une condition : ne plus avoir à discuter avec les responsables CGT de l’usine.

La direction de Goodyear Dunlop France n’a, quant à elle, pas changé de discours. Elle assure toujours ne pas avoir reçu d’informations de la part de Titan. Une chose est sûre : outre la fermeture de l’usine d’Amiens nord, l’ordre du jour du CCE du 7 novembre comportait aussi l’arrêt de l’activité agricole de Goodyear en Europe.

Claire Garnier
 

Réagir à cet article

Testez L'Usine Nouvelle en mode abonné. Gratuit et sans engagement pendant 15 jours.

Créez votre compte L’Usine Connect

Fermer
L'Usine Connect

Votre entreprise dispose d’un contrat
L’Usine Connect qui vous permet d’accéder librement à tous les contenus de L’Usine Nouvelle depuis ce poste et depuis l’extérieur.

Pour activer votre abonnement vous devez créer un compte

Créer votre Compte
Suivez-nous Suivre Usine Nouvelle sur Facebook Suivre Usine Nouvelle sur Twitter RSS Usine Nouvelle