Un consortium emmené par EDF EN candidat à l'éolien en mer

PARIS (Reuters) - Un consortium de six entreprises emmené par EDF Energies Nouvelles a officialisé lundi sa candidature à l'appel d'offres que le gouvernement français vient de lancer pour l'éolien en mer.

Partager

Dans le cadre de ce projet, EDF Energies Nouvelles s'est associé avec Dong Energy , Nass&Wind Offshore, Poweo ENR, wpd Offshore et Alstom.

Les six sociétés partageront leur expertise et uniront leur capacité d'investissement au sein d'une structure dont EDF EN, à l'origine du projet et fondateur du consortium, détiendra une participation majoritaire.

Le consortium prévoit de présenter cinq projets "qui seront portés par cinq sociétés dédiées détenues majoritairement par la société mère aux côtés des partenaires stratégiques de développement", précise les six membres du consortium dans un communiqué commun.

Vendredi, le français GDF Suez, associé à Vinci et Areva, avait déjà officialisé sa candidature à l'appel d'offres lancé officiellement ce lundi par le gouvernement.

Le projet, qui porte sur une puissance cumulée de 3.000 mégawatts (MW) dans cinq zones, correspond à la moitié de l'objectif fixé par le gouvernement d'installation de 6.000 MW offshore d'ici 2020, soit l'équivalent de près de quatre fois la puissance d'un réacteur nucléaire de type EPR.

Les candidats ont jusqu'au 11 janvier 2012 pour remettre leur offre. Ils seront présélectionnés en avril 2012 et retenus définitivement courant 2013.

Gwénaelle Barzic, édité par Nicolas Delame

Partager

LES ÉVÉNEMENTS L'USINE NOUVELLE

LES SERVICES DE L'USINE NOUVELLE

  • Recherche le contact d'un décideur ou d'une entreprise industrielle

    AVRIL
ARTICLES LES PLUS LUS