Un consortium d'entreprises asiatiques lorgne la division éclairage de Philips

Lattice Power, spécialiste chinois de l'éclairage LED, s'est associé à la société de capital-investissement GSR Ventures et au fonds public singapourien Temasek pour s'inviter dans le processus de vente de la division éclairage de Philips, dont le groupe néerlandais pourrait tirer quelque 2,5 milliards d'euros.

Partager

Un consortium d'entreprises asiatiques lorgne la division éclairage de Philips

Un consortium inattendu réunissant des partenaires asiatiques participe aux enchères pour les activités d'éclairage de Philips, dont le groupe néerlandais pourrait tirer quelque 2,5 milliards d'euros, a appris Reuters auprès de deux sources proches du processus de cession.

Lattice Power, spécialiste chinois de l'éclairage LED, s'est associé à la société de capital-investissement GSR Ventures et au fonds public singapourien Temasek pour s'inviter dans le processus au dernier moment et rabattre les cartes pour les autres prétendants, selon ces sources.

"Ils ont déposé une offre de dernière minute", a dit l'une des sources en ajoutant que la proposition était sûrement intéressante pour être encore en lice à ce stade.

"Il semble bien que les Chinois soient là, mais il reste à voir quelles seront leurs chances", a tempéré une autre source.

Morgan Stanley, banque conseil de Philips, entend entrer en début de semaine en négociations exclusives avec l'un des prétendants, un an après la décision du groupe néerlandais de se séparer de ses activités historiques d'éclairage pour se recentrer sur des produits plus rentables.

Des sources avaient indiqué début mars qu'un consortium formé par les firmes de capital-investissement CVC Capital Partners et KKR ainsi que la société d'investissement Bain Capital avaient présenté ou s'apprêtaient à présenter des offres valorisant l'éclairage de Philips à environ 2,5 milliards d'euros.

Aucun commentaire n'a pu être obtenu dimanche auprès des différentes parties.

Lattice Power, une petite entreprise qui a obtenu l'an dernier un financement de 80 millions de dollars du fonds Asia Pacific Resources Development Investment, a nommé à la tête de sa filiale américaine un ancien de Philips, James Haworth.

Philips, simple fabricant d'ampoules lors de sa création en 1891, a décidé de se séparer de ses activités d'éclairage sous la pression de la concurrence des LED (diodes électroluminescentes) en provenance de Chine.

En 2014, les activités d'éclairage de Philips - qui comprennent les LED et les composants pour phares de voitures - ont réalisé un bénéfice avant intérêts, impôts et amortissement (Ebita) de 172 millions d'euros sur un chiffre d'affaires de 1,42 milliard.

Les concurrents cotés comme l'allemand Hella ou les américains Cree et Acuity se traitent à des multiples représentant 6,6 à 13,4 fois le résultat avant intérêts, impôts, dépréciations et amortissement (Ebitda) estimé.

Avec Reuters (Arno Schütze, Véronique Tison pour le service français)

Partager

PARCOURIR LE DOSSIER
SUJETS ASSOCIÉS
LES ÉVÉNEMENTS L'USINE NOUVELLE

Formation

Manager de l'environnement de travail

Classe virtuelle - 16 mars 2021

Services Généraux

Maîtriser les aspects de sécurité au travail de votre fonction

Conférence

MATINÉE INDUSTRIE DU FUTUR

Live et replay - 27 mai 2021

Gestion industrielle et Production

Comment rebondir après la crise 2020 et créer des opportunités pour vos usines

Trophée

TROPHÉES DES USINES 2021

Live et replay - 27 mai 2021

Gestion industrielle et Production

Déposez votre dossier avant le 5 février pour concourir aux trophées des usines 2021

LES SERVICES DE L'USINE NOUVELLE
ARTICLES LES PLUS LUS