Quotidien des Usines

Un cinquième candidat en lice pour la reprise d’Ascométal

, , , ,

Publié le

Après le fonds américain Anchorage, le sidérurgiste brésilien Gerdau, l’alliance franco-américaine Appollo-Areva et le haut fonctionnaire Franck Supplisson, c’est au tour de l’algérien Cevital de déclarer son intérêt pour le groupe français Ascométal. La clôture définitive des offres est fixée au 9 mai à minuit.

Un cinquième candidat en lice pour la reprise d’Ascométal © Google Maps

Le bal des prétendants se poursuit autour du groupe français Ascométal, placé en redressement judiciaire en février suite à un conflit entre son propriétaire, le fonds de pension américain Appollo, et ses créanciers, les banques Morgan Stanley et Bank of America. Le quotidien régional le Républicain lorrain révélait le 6 mai au soir l’offre - confirmée par Arnaud Montebourg - d’un cinquième candidat officiel, le groupe algérien Cévital dirigé par Issad Rebrab. Déjà repreneur de l’entreprise de menuiserie Oxxo basée en Saône-et-Loire, l’industriel algérien, qui a passé une partie de sa jeunesse en Lorraine, se trouve à la tête d’un empire de 10 000 salariés pour 3,5 milliards d’euros de chiffre d’affaires.

Projet d’investissement de 135 millions d’euros

La journée du 5 mai avait été marquée par une offre française portée par le haut fonctionnaire Franck Supplisson, ancien directeur de cabinet d’Eric Besson associant Guy Dollé, ancien PDG d’Arcelor, et Noël Forgeard, ex-patron d’Airbus. Cette candidature française est assortie d’un projet d’investissement de 135 millions d’euros et du maintien de la totalité de l’emploi industriel.

Le fonds américain Anchorage, le sidérurgiste brésilien Gerdau et le fonds américain Appollo, ex-propriétaire d’Ascométal désormais soutenu par le groupe français Areva, sont également en lice. Le tribunal de commerce de Nanterre statuera le 14 mai sur l’identité du repreneur du groupe sidérurgique.

Ascometal emploie 1 900 salariés sur six sites : Dunkerque (Nord), Hagondange (Moselle), Fos-sur-Mer (Bouches-du-Rhône), Custines (Meurthe-et-Moselle) Le Marais (Loire) et Le Cheylas (Isère).

Pascale Braun

Réagir à cet article

Testez L'Usine Nouvelle en mode abonné. Gratuit et sans engagement pendant 15 jours.

Créez votre compte L’Usine Connect

Fermer
L'Usine Connect

Votre entreprise dispose d’un contrat
L’Usine Connect qui vous permet d’accéder librement à tous les contenus de L’Usine Nouvelle depuis ce poste et depuis l’extérieur.

Pour activer votre abonnement vous devez créer un compte

Créer votre Compte