Abonnez-vous Identifiez-vous

Identifiez-vous

Vos codes d'accès sont erronés, Veuillez les saisir à nouveau. Mot de passe oublié ?

L'Usine Matières premières

Un centre éphémère de tri des déchets pour la COP21

Franck Stassi , , , ,

Publié le

Diaporama Chargé de la propreté du site et du tri des déchets générés durant la Conférence climat de Paris (Cop21), Derichebourg a choisi de monter un véritable centre de tri temporaire, sous tente, sur le site du Bourget.

Derichebourg déploie 550 bacs de tri sur le site de la Cop21 au Bourget. ©Derichebourg

Le groupe français Derichebourg assure, sous la forme d’un mécénat de compétences, l’ensemble des prestations de propreté et de gestion des déchets sur le site de la conférence climat au Bourget (Seine-Saint-Denis). "Je ne vous cache pas que j’ai eu des inquiétudes sur le déroulement de la COP 21, après les attentats du 13 novembre. Au 17 novembre, je ne dispose pas encore d’informations sur le format définitif. Mais, quel qu’il soit, cela fait très longtemps que nous avons mis en place des procédures pour nos agents qui seraient confrontés à des éléments suspects. Il y a, globalement, un renforcement de la vigilance", explique Nicolas Le Cointe, le responsable du développement grands comptes chez Derichebourg. Le groupe, qui travaille depuis un an sur ce dossier, fournit cette prestation depuis le premier jour du montage du site, en octobre, jusqu’à la fin du démontage, début 2016.

Tri optique sur site

« Nous serons présents 24 heures sur 24, précise Nicolas Le Cointe, afin de maintenir la sensation de propreté dans toutes les zones. Nous avons aussi déployé 550 bacs, fabriqués en matériaux recyclés » pour collecter et trier les 1 200 à 1 400 tonnes de déchets qui seront générés. Une chaîne de tri optique mécanisé, fournie pour l’événement par Pellenc ST, permettra de gérer les flux de déchets sur le site du Bourget. "Au-delà de sa fonction pratique, cet outil constituera un moyen de sensibilisation aux enjeux du recyclage auprès des délégations et des professionnels, à l’aide des dernières technologies en la matière", s’enthousiasme Nicolas Le Cointe.

Derichebourg s’occupe également de la gestion des déchets de chantier et des structures. "La phase la plus génératrice de déchets devrait être celle du démontage. Bois, moquette… seront valorisés, au même titre que les films et les canettes, s’ils sont bien triés." Pour remplir ces missions, l’entreprise mobilise 300 personnes : 200 salariés volontaires et 100 personnes recrutées localement.

Malgré une organisation millimétrée, Nicolas Le Cointe n’exclut pas d’avoir des surprises : "Nos équipes n’avaient pas prévu les flux de crottin de cheval de la Garde républicaine !"

Franck Stassi

Réagir à cet article

Testez L'Usine Nouvelle en mode abonné. Gratuit et sans engagement pendant 15 jours.

1000 INDICES DE REFERENCE

  • Vous avez besoin de mener une veille sur l'évolution des cours des matières, la conjoncture et les coûts des facteurs de production
  • Vous êtes acheteur ou vendeur de produits indexés sur les prix des matières premières
  • Vous êtes émetteur de déchets valorisables

Suivez en temps réel nos 1000 indices - coût des facteurs de production, prix des métaux, des plastiques, des matières recyclées... - et paramétrez vos alertes personnalisées sur Indices&Cotations.

 

LES DOSSIERS MATIERES

Créez votre compte L’Usine Connect

Fermer
L'Usine Connect

Votre entreprise dispose d’un contrat
L’Usine Connect qui vous permet d’accéder librement à tous les contenus de L’Usine Nouvelle depuis ce poste et depuis l’extérieur.

Pour activer votre abonnement vous devez créer un compte

Créer votre Compte
Suivez-nous Suivre Usine Nouvelle sur Facebook Suivre Usine Nouvelle sur Twitter RSS Usine Nouvelle