Abonnez-vous Identifiez-vous

Identifiez-vous

Vos codes d'accès sont erronés, Veuillez les saisir à nouveau. Mot de passe oublié ?

L'Usine Aéro

[Un centenaire en cinq dates] 2016, Boeing fête ses 100 ans

Pierre Monnier , , ,

Publié le

Série d'été Pour célébrer le centenaire de Boeing, L’Usine Nouvelle vous fait découvrir cette entreprise qui a marqué l’histoire de l’aéronautique. Depuis sa création à Seattle jusqu’à ses dernières créations et projets, revivez l’aventure de l’avionneur américain à travers cinq dates qui ont marqué son histoire. Dernier épisode : Boeing devient le premier avionneur centenaire, en 2016.

[Un centenaire en cinq dates] 2016, Boeing fête ses 100 ans
Lors du lancement du 787, l'ensemble des 7-7 se sont réunis.
© Copyright © Boeing. All Rights Reserved.

Sortie renforcé des années 1990 par sa fusion avec l’américain McDonnell Douglas, Boeing doit aujourd’hui faire face à de nombreux défis. Malgré une industrie aéronautique américaine consolidée, la concurrence à l’échelle mondiale devient féroce. S’il ne fait aucun doute qu’Airbus occupe la place de challenger numéro un, les constructeurs émergent sans faire de bruit. Surpris une première fois dans les années 1980 par l’avionneur européen et la sortie de son A320, Boeing ne compte pas refaire la même erreur face au chinois Comac, au russe Irkut ou encore au brésilien Embraer.

De nouveaux programmes

Depuis l’arrivée du 787, l’avionneur américain peut s’appuyer sur une gamme d’avions équilibrés et variés. En développant son Dreamliner, sortie des usines en 2007, Boeing a su tiré des leçons dans la gestion de sa flotte. Désormais, l’entreprise peut actualiser ses produits en les rajeunissant et en les adaptant aux demandes des clients et consommateurs. C’est le cas avec le 737 Max. Afin de concurrencer un Airbus A321 de petite taille mais de grande contenance, Boeing a décidé de rallonger son 737 pour y installer plus de places.

Aujourd’hui, le constructeur travaille sur la nouvelle version du 777, le 777-X. Avec des ailes en matériaux composites plus grandes de 20%, Boeing s’attend à une plus grande portance et une diminution de la consommation de carburant. Combinées, ces caractéristiques permettront également de dégager une marge supplémentaire de 10% sur son coût d’exploitation. Mais l’avion va se faire attendre. L’usine où seront construites les ailes de l’appareil a été inaugurée en mai 2016. Le 777-X n’entrera pas en service avant 2020.

Néanmoins, de belles années s’annoncent pour Boeing. Pour preuve, l’entreprise a repris la tête du marché de l’aviation civile en 2012 après l’avoir perdu en 2004. Mieux, l’année 2013 a été la deuxième meilleure année de toute l’histoire de Boeing. Mais l’arrivée d’Airbus a changer la donne du marché aérien, du propre aveu du PDG de Boeing, Jim McNerney : "Auparavant, si vous étiez premier aux Etats-Unis, vous étiez premier dans le monde. Désormais, il faut être premier partout pour être premier en Amérique."

Pourtant la concurrence a l'air plutôt sympathique à en croire cette vidéo d'Airbus :

Pierre Monnier

Cette série est réalisée avec l'aide de l'ouvrage écrit par Russ Banham,
Boeing : 100 ans, toujours plus haut, publié aux Editions Du Chêne / EPA.

Réagir à cet article

Nous suivre

 
 

Créez votre compte L’Usine Connect

Fermer
L'Usine Connect

Votre entreprise dispose d’un contrat
L’Usine Connect qui vous permet d’accéder librement à tous les contenus de L’Usine Nouvelle depuis ce poste et depuis l’extérieur.

Pour activer votre abonnement vous devez créer un compte

Créer votre Compte
Suivez-nous Suivre Usine Nouvelle sur Facebook Suivre Usine Nouvelle sur Twitter RSS Usine Nouvelle