L'Usine Aéro

[Un centenaire en cinq dates] 1916, Bill Boeing fait décoller le premier avion réalisé par ses soins

Pierre Monnier , , ,

Publié le

Boeing a 100 ans. Pour célébrer le centenaire de l’avionneur américain, L’Usine Nouvelle vous fait découvrir l’histoire de cette entreprise devenue l’une des plus importante dans le domaine aéronautique. De ses débuts à Seattle jusqu’à ses dernières créations, revivez l’aventure de Boeing à travers cinq dates qui ont marqué son histoire. Premier épisode : le premier envol d’un avion fabriqué par Bill Boeing, le B&W, en 1916.

[Un centenaire en cinq dates] 1916, Bill Boeing fait décoller le premier avion réalisé par ses soins
Le B&W est le premier avion construit par Bill Boeing.
© The Boeing Company

Pendant que les frères Orville, accompagnés de Wilbur Wright, réalisaient le premier vol motorisé de l’histoire, le 17 décembre 1903, Bill Boeing était bien loin du milieu aéronautique. Tout juste diplômé de l’Université de Yale, le jeune homme de 23 ans se lance dans le business du bois à Grays Harbor, dans l’Etat de Washington aux Etats-Unis. Bien qu’il se forge une image d’homme d’affaires avisé, son domaine d’activité ne l’épanouit pas. Pas même lorsqu’il déménage à Seattle pour fonder la Greenwood Timber Company en 1908.

"Cet avion n'est pas terrible"

Sa véritable passion, Bill Boeing va la découvrir deux ans plus tard, lorsqu’il se rend à l’un des tous premiers meetings aériens deux ans plus tard. Emerveillé, il tente, sans succès, de se faire emmener dans l’un des engins. Sa ballade dans les airs n’aura lieu qu’en 1914, en compagnie d’un vieil ami : George Conrad Westervelt. L’homme a étudié au MIT (Massachusetts Institute of Technology) et est lui aussi mordu d’aviation. A la descente de l’appareil, malgré les sensations nouvelles tout juste découvertes, Bill Boeing confie à son ami : "Cet avion n’est pas terrible. Je crois que nous pourrions faire mieux."

Pour atteindre cet objectif, Boeing s’inscrit à l’école de pilotage de Los Angeles. Diplôme en poche, il achète un hydravion Martin TA pour s’entraîner. L’engin arrive chez lui en pièces détachées. Après sa construction, l’homme se rend compte que l’appareil est aussi décevant que celui de sa première expérience.

Commence alors un travail minutieux pour le duo. Les connaissances de Westervelt en aérodynamique et les talents de Boeing en mécanique suffisent à créer un avion plus performant. Adieu le flotteur unique du Martin TA, leur hydravion en aura deux. Cela permettra à l’appareil de gagner en stabilité lors des décollages et atterrissages. La résistance à l’air est validée après des tests réalisés dans une soufflerie flambant neuve du MIT, à Cambridge.

La création d'un géant de l'aéro

Dès le prototype validé, Boeing s’affaire à trouver une équipe d’une douzaine de personnes pour la construction du modèle final. Pilotes, charpentiers, constructeurs de bateaux et couturières s’affairent alors. L’avion est baptisé B&W, des initiales des deux amis constructeurs. Seulement deux modèles seront fabriqués : le premier est surnommé Bluebill, le second Mallard.

Pour le premier vol du Bluebill, Westervelt est absent. Nous sommes le 29 juin 1916 et les Etats-Unis s’apprêtent à entrer en guerre, le co-créateur de l’avion est déjà sur la côte Est du pays en prévisions de grandes manœuvres. Une seconde personne est absente, le pilote. Bill Boeing, incapable de retenir son envie, décide alors de prendre les commandes lui-même. Le vol est court, mais en seulement 400 mètres, le concepteur peut déclarer : "La structure est bien meilleure."

Deux semaines plus tard, le 15 juillet 1916, Bill Boeing fonde la Pacific Aero Products Co. qui sera renommée l’année suivante Boeing Ariplane Co. L’homme engage alors Wong Tsoo, un ressortissant chinois venu étudier aux Etats-Unis, par ailleurs l’un des seuls ingénieurs en aéronautique du pays. Bill Boeing est convaincu que l’innovation constante et les avancées technologiques sont la clé de la réussite. Il avait raison.

Pierre Monnier

Cette série est réalisée avec l'aide de l'ouvrage écrit par Russ Banham,
Boeing : 100 ans, toujours plus haut, publié aux Editions Du Chêne / EPA.

Réagir à cet article

Testez L'Usine Nouvelle en mode abonné. Gratuit et sans engagement pendant 15 jours.

Nous suivre

 
 

Créez votre compte L’Usine Connect

Fermer
L'Usine Connect

Votre entreprise dispose d’un contrat
L’Usine Connect qui vous permet d’accéder librement à tous les contenus de L’Usine Nouvelle depuis ce poste et depuis l’extérieur.

Pour activer votre abonnement vous devez créer un compte

Créer votre Compte