Abonnez-vous Identifiez-vous

Identifiez-vous

Vos codes d'accès sont erronés, Veuillez les saisir à nouveau. Mot de passe oublié ?

L'Usine Auto

Un cadre de Volkswagen condamné à sept ans de prison aux Etats-Unis dans le scandale des moteurs truqués

, , ,

Publié le

Dépêches Reuters Oliver Schmidt, un cadre de Volkswagen ayant plaidé coupable en août aux Etats-Unis dans le cadre du scandale des moteurs diesel, a été condamné mercredi 6 décembre à sept ans de prison et 400.000 dollars d‘amende par un tribunal de Detroit.

Un cadre de Volkswagen condamné à sept ans de prison aux Etats-Unis dans le scandale des moteurs truqués
Le tribunal de Detroit a prononcé la peine maximale à l'encontre d'Olivier Schmidt, un ancien cadre de Volkswagen dans le cadre du scandale des moteurs diesel.
© Volkswagen

Le tribunal de Detroit a prononcé une lourde peine à l'encontre d'un ancien cadre de Volkswagen dans le cadre du scandale des moteurs diesel. Olivier Schmidt, qui a plaidé coupable en août aux Etats-Unis, a été condamné à sept ans de prison et 400.000 dollars d‘amende mercredi 6 décembre. Il s‘agit de la peine maximale prévue dans l‘accord conclu en août par ce ressortissant allemand, qui a reconnu sa participation à un complot destiné à tromper les autorités américaines et à enfreindre la législation environnementale sur la qualité de l‘air aux Etats-Unis.

“Mon opinion est que vous êtes un conspirateur essentiel dans ce complot destiné à escroquer les Etats-Unis”, a justifié le juge Sean Cox. “Vous avez perçu cela comme une occasion de briller (...) et de gravir les échelons au sein de VW.” Ce cadre était à la tête des services d‘ingénierie environnementale de VW à Auburn Hills, dans le Michigan, jusqu‘en février 2015. A ce titre, il supervisait les questions relatives à la pollution.

Oliver Schmidt a lu une déclaration écrite devant le tribunal pour reconnaître sa culpabilité. Il s‘est effondré en évoquant les sacrifices consentis par sa famille depuis son arrestation en janvier. “J‘ai pris de mauvaises décisions et j‘en suis désolé”, a-t-il dit.

Les procureurs américains ont engagé des poursuites contre huit cadres actuels ou passés de Volkswagen, dont six ne se sont pas rendus aux autorités.

Le scandale du diesel a déjà coûté 30 milliards de dollars (25,2 milliards d‘euros) à Volkswagen, qui a reconnu en septembre 2015 avoir installé des logiciels de manipulation des émissions polluantes sur ses moteurs diesel.

Pour Reuters, Nick Carey; Bertrand Boucey pour le service français

Réagir à cet article

Les entreprises qui font l'actu

Créez votre compte L’Usine Connect

Fermer
L'Usine Connect

Votre entreprise dispose d’un contrat
L’Usine Connect qui vous permet d’accéder librement à tous les contenus de L’Usine Nouvelle depuis ce poste et depuis l’extérieur.

Pour activer votre abonnement vous devez créer un compte

Créer votre Compte
Suivez-nous Suivre Usine Nouvelle sur Facebook Suivre Usine Nouvelle sur Twitter RSS Usine Nouvelle

Les cookies assurent le bon fonctionnnement de nos sites et services. En utilisant ces derniers, vous acceptez l’utilisation des cookies.

OK

En savoir plus