International

Un Boeing 737 d'Ukraine International Airlines s'écrase en Iran, faisant 170 morts

Rémi Amalvy , , , ,

Publié le

Au matin du 8 janvier, un Boeing 737 d'Ukraine International Airlines s'est écrasé quelques minutes après avoir quitté Téhéran (Iran) pour rejoindre Kiev. Il y avait, selon les sources, autour de 170 personnes à bord. Il n'y a aucun survivant. 

Un Boeing 737 d'Ukraine International Airlines s'écrase en Iran, faisant 170 morts
Un avion civil ukrainien s'est écrasé près de Téhéran ce 8 janvier.
© Fatemeh Bahrami / Anadolu agency

Un Boeing 737 de la compagnie aérienne Ukraine International Airlines s'est écrasé en Iran ce matin du 8 janvier. Le vol PS-752, qui se rendait à Kiev, s'est écrasé une dizaine de minutes après son décollage de Téhéran, dans une zone agricole non loin des villes de Parand et de Shahria. Il n'y aurait aucun survivant. Si les chiffres divergent encore sur le nombre exact de morts, il y en aurait autour de 170, membres d'équipage inclus.

Boîtes noires récupérées

Si les causes de l'accident ne sont pas encore établies, les boîtes noires ont été récupérées par les équipes de secours et devraient être analysées bientôt. Citant Ali Khashani, porte parole de l'aéroport de Téhéran, PressTV évoque des "difficultés techniques". D'autres médias parlent également d'un début d'incendie à bord, entraînant la perte de contrôle de l'appareil.

Sur Twitter, Boeing, constructeur de l'appareil, a expliqué être "au courant" de l'accident et être en train de "rassembler des informations". 

Un crash dans un contexte tendu

Ce nouvel accident intervient quelques heures après que l'Iran ait attaqué des bases irakiennes abritant des militaires américains. L'agence fédérale de l'aviation américaine (FAA) venait d'ailleurs d'interdire aux avions civils américains le survol de l'Irak, de l'Iran et du Golfe, quelques heures après l'attaque de bases en Irak abritant des soldats américains.

Sur Facebook, le président ukrainien Volodymyr Zelensky a publié plusieurs messages. Il regrette une "terrible nouvelle" et présente ses "sincères condoléances au proches et familles de tous les passagers et membres d'équipage". Mais surtout, il demande à tous de "s'abstenir de toute spéculation et d'éviter la propagation de rumeurs". 

Réagir à cet article

Testez L'Usine Nouvelle en mode abonné. Gratuit et sans engagement pendant 15 jours.

Créez votre compte L’Usine Connect

Fermer
L'Usine Connect

Votre entreprise dispose d’un contrat
L’Usine Connect qui vous permet d’accéder librement à tous les contenus de L’Usine Nouvelle depuis ce poste et depuis l’extérieur.

Pour activer votre abonnement vous devez créer un compte

Créer votre Compte