Abonnez-vous Identifiez-vous

Identifiez-vous

Vos codes d'accès sont erronés, Veuillez les saisir à nouveau. Mot de passe oublié ?

Un bassin pour protéger les calanques des eaux souillées

,

Publié le

Un bassin pour protéger les calanques des eaux souillées
Le volume d’eaux non traitées rejetées en mer sera divisé par deux.

Dès 2004, un arrêté préfectoral a imposé à Marseille d’accroître de 90 000 m3 sa capacité de rétention des eaux usées à la fin 2018. Dix ans plus tard, la ville a promis de se doter d’une capacité de 140 000 m3 répartie sur cinq bassins. Après la livraison du premier en 2015, le plus imposant d’entre eux, d’une capacité de 50 000 m3, entre en service en amont de la station d’épuration Géolide. Suez, à travers sa filiale Seramm, gestionnaire du réseau d’assainissement de l’agglomération marseillaise, en a assuré la réalisation pour un investissement de 54 millions d’euros, soutenu par l’Agence de l’eau Rhône Méditerranée Corse. L’équipement évitera le déversement par temps d’orage dans la calanque de Cortiou, où débouche l’émissaire des surplus d’eaux usées et pluviales. Ces volumes exceptionnels seront orientés vers le bassin pour y être traités. Plein, celui-ci peut être vidangé en 24 heures. Sur l’année, le volume d’eaux non traitées rejetées en mer sera réduit de 50 %, à 1 million de mètres cubes. Afin d’améliorer la qualité des eaux littorales et de baignade, trois autres bassins doivent être édifiés par la Métropole.

Réagir à cet article

Créez votre compte L’Usine Connect

Fermer
L'Usine Connect

Votre entreprise dispose d’un contrat
L’Usine Connect qui vous permet d’accéder librement à tous les contenus de L’Usine Nouvelle depuis ce poste et depuis l’extérieur.

Pour activer votre abonnement vous devez créer un compte

Créer votre Compte
Suivez-nous Suivre Usine Nouvelle sur Facebook Suivre Usine Nouvelle sur Twitter RSS Usine Nouvelle