L'Usine Matières premières

Un baroud d’honneur pour sauver la papeterie UPM Chapelle Darblay

Myrtille Delamarche , , , ,

Publié le

Pour lire l’intégralité de cet article, testez gratuitement L’Usine Nouvelle - édition Abonné

La papeterie UPM de Grand-Couronne (Seine-Maritime), aussi appelée Chapelle Darblay, risque de fermer cet été si rien n’est fait d’ici le 15 juin. A la clé, la disparition de 228 postes directs, de près de 1000 emplois indirects et de l’un des principaux recycleurs de papier en France. De quoi mettre à mal la filière…

Un baroud d’honneur pour sauver la papeterie UPM Chapelle Darblay
Avec la fermeture de l'usine UPM de Grand-Couronne se profile la perte de 230 emplois et celle de capacités cruciales de recyclage du papier.
© UPM

Lettres ouvertes, interpellation du gouvernement... Plusieurs politiques – une cinquantaine d’élus locaux dans un premier courrier le 25 mai, puis 23 députés LREM dans un second le lendemain - se sont mobilisés pour tenter de sauver la papeterie UPM Chapelle Darblay à Grand-Couronne (Seine-Maritime), qui risque de fermer définitivement cet été.

L’usine, d’une capacité de production de 240 000 tonnes, est dotée d’une machine à papier (contre deux pour l’autre usine française de papier journal, Norske Skog Golbey (Vosges), d’une capacité de 600 000 tonnes et qui vise plutôt les quotidiens) et d’une unité de recyclage des brochures (imprimés issus du tri sélectif) cruciale pour le secteur français du recyclage des papiers cartons.

Plus de 200 acquéreurs potentiels sollicités

Malgré la sollicitation, par la direction d’UPM, de 230 repreneurs potentiels - parmi lesquels le belge VPK, spécialisé dans l’emballage, qui s’est finalement rétracté - aucune discussion n’a abouti depuis que le groupe finlandais a annoncé la mise en vente du site de Grand-Couronne, en septembre 2019. Le processus de concertation en vue de la fermeture de Chapelle Darblay, spécialisé dans la production de papier journal (notamment pour les magazines), doit s’achever le 15 juin.

Près de 230 emplois directs menacés

Pour lire la totalité de cet article, ABONNEZ-VOUS
Pour un accès immédiat, payez en ligne par carte bleue

En vous abonnant à L’Usine Nouvelle, vous accédez à :

  • Une vision unique de l’industrie en France et dans le monde
  • Une couverture inégalée de l’actualité des usines en région
  • Un décryptage exclusif de la digitalisation de l’industrie et des services
  • La base de référence des 20 000 premières entreprises et sites industriels
En vous abonnant à l'Usine Nouvelle
Déjà abonné?
Connectez-vous
Pas encore abonné?
Abonnez-vous
Mot de passe perdu

Vos codes d'accès sont erronés, Veuillez les saisir à nouveau.

1000 INDICES DE REFERENCE

  • Vous avez besoin de mener une veille sur l'évolution des cours des matières, la conjoncture et les coûts des facteurs de production
  • Vous êtes acheteur ou vendeur de produits indexés sur les prix des matières premières
  • Vous êtes émetteur de déchets valorisables

Suivez en temps réel nos 1000 indices - coût des facteurs de production, prix des métaux, des plastiques, des matières recyclées... - et paramétrez vos alertes personnalisées sur Indices&Cotations.

 

LES DOSSIERS MATIERES

Créez votre compte L’Usine Connect

Fermer
L'Usine Connect

Votre entreprise dispose d’un contrat
L’Usine Connect qui vous permet d’accéder librement à tous les contenus de L’Usine Nouvelle depuis ce poste et depuis l’extérieur.

Pour activer votre abonnement vous devez créer un compte

Créer votre Compte