Abonnez-vous Identifiez-vous

Identifiez-vous

Vos codes d'accès sont erronés, Veuillez les saisir à nouveau. Mot de passe oublié ?

L'Usine Aéro

[Vidéo] L'Airbus A380 accidenté d'Air France est de retour à Paris

Léna Corot , , , ,

Publié le , mis à jour le 08/12/2017 À 07H52

Vidéo Plus de deux mois après son problème de moteur, l'Airbus A380 d'Air France qui a effectué un atterrissage d'urgence est revenu en France. L'avion a décollé de la base militaire de Goose Bay (Canada) mercredi 6 décembre.

[Vidéo] L'Airbus A380 accidenté d'Air France est de retour à Paris
Photo d'illustration d'un Airbus A380. L'avion d'Air France accidenté à Goose Bay est de retour à Paris.
© Flickr - Axel Péju - c.c

L'Airbus A380 d'Air France qui a effectué un atterrissage d'urgence fin septembre sur la base militaire canadienne de Goose Bay est revenu en France. Le long-courrier a décollé mercredi 6 décembre et a effectué un vol d'environ 5 heures avant d'atterrir à l'aéroport de Paris Charles de Gaulle, relate l'Aérien.

Si des doutes subsistaient, ce sont finalement des pilotes d'Air France qui ont réalisé ce vol et non pas du personnel habilité à effectuer les vols d'essais. Et, le moteur endommagé a été remplacé par un autre moteur qui a été mis en état de fonctionnement et pas seulement positionner sur l'aile de l'avion pour l'équilibrer, précise l'Aérien. Le vol a donc été opéré sur les quatre moteurs.

Fin septembre, la soufflante d'un des quatre moteurs, le premier élément tournant à l'avant du moteur, s’est détachée en vol, entraînant avec elle la perte de l'entrée d'air. Cet incident reste, pour l'heure, incompréhensible. Toutes les causes sont examinées par Air France, sous la supervision du BEA  (Bureau d'enquêtes et d'analyses pour la sécurité de l'aviation civile) : du vieillissement prématuré d'une pièce à un défaut dans le métal en passant par le détachement d'une pièce bloquant l'axe de rotation de la soufflante.

Le moteur endommagé examiné chez General Electric

Le BEA a décidé mi-octobre de procéder au dépôt du moteur ayant subi l'avarie, c'est-à-dire de retirer le restant du moteur abimé de l'aile de l'avion. Ce moteur a été envoyé dans un établissement de General Electric à Cardiff afin d'être examiné par son fabricant et des équipes du BEA dans le but de comprendre la cause de son dysfonctionnement. Cette opération a été effectuée à l'aide du même Antonov An-124 qui a amené le moteur de remplacement jusqu'à Goose Bay.

L'Antonov An-124, avec ses 69,1 mètres de long et 73,3 mètres d'envergure, est un avion de transport imposant. Il peut peser jusqu'à 400 tonnes au décollage et embarquer jusqu'à 120 tonnes de charge utile (150 tonnes en version An-124-100). Surtout, sa soute peut être chargée et déchargée simultanément grâce à une rampe d'accès arrière et un nez se relevant.

L'A380 réparé en début d'année

Désormais, l'objectif pour Air France est de réparer l'A380 afin qu'il puisse reprendre son service commercial. En dehors du moteur, les dommages structurels ne sont pas énormes, la voilure autour du moteur va notamment devoir être réparée. Optimiste, la compagnie aérienne espère que l'avion sera réparé en début d'année.

Réagir à cet article

Nous suivre

 
 

Créez votre compte L’Usine Connect

Fermer
L'Usine Connect

Votre entreprise dispose d’un contrat
L’Usine Connect qui vous permet d’accéder librement à tous les contenus de L’Usine Nouvelle depuis ce poste et depuis l’extérieur.

Pour activer votre abonnement vous devez créer un compte

Créer votre Compte
Suivez-nous Suivre Usine Nouvelle sur Facebook Suivre Usine Nouvelle sur Twitter RSS Usine Nouvelle

Les cookies assurent le bon fonctionnnement de nos sites et services. En utilisant ces derniers, vous acceptez l’utilisation des cookies.

OK

En savoir plus