Abonnez-vous Identifiez-vous

Identifiez-vous

Vos codes d'accès sont erronés, Veuillez les saisir à nouveau. Mot de passe oublié ?

L'Usine Auto

Un algorithme pour mettre fin aux bouchons inexpliqués ?

, ,

Publié le

Les instabilités du trafic, sources d’embouteillages à répétition - et de beaucoup d’énervement - ne sont pas une fatalité. C’est la conviction d’un chercheur du MIT qui a mis au point un nouvel algorithme de régulation de trafic.

Un algorithme pour mettre fin aux bouchons inexpliqués ? © CC Hamed Saber

Les entreprises citées

En partenariat avec Industrie Explorer

Les mathématiques peuvent tout expliquer, ou presque. Par exemple, il existe une série de modèles mathématiques qui reproduisent très bien le phénomène des instabilités du trafic routier, ces embouteillages "sans raison" (pas d’accident, pas de travaux), lointaine conséquence du coup de frein d’un véhicule plus loin sur l’autoroute. Mais quant à trouver une solution pour y remédier, c’est autre histoire… Jusqu’à la proposition d’un chercheur américain du MIT, qui à la Conférence sur les systèmes de transport intelligents, début octobre en Hollande, a présenté ce qui pourrait être une solution pour le futur. Pour le futur, car son système suppose qu’un maximum de voitures soient équipées de capteurs de distance et de vitesse, à l’avant et à l’arrière du véhicule.

Appliquer la théorie de l’onde amortie

Des radars de régulation de distance, couplés au régulateur de vitesse, existent déjà à l’avant de modèles haut de gamme. Ils réduisent automatiquement la vitesse quand la distance avec le véhicule précédent devient trop courte. Le chercheur du MIT propose de mettre l’équivalent à l’arrière du véhicule. Et c’est à partir des informations recueillis par ces capteurs qu’il est possible de réguler de manière optimale la vitesse de chaque voiture.

Pour créer son modèle, il a utilisé des équations dites de "l’onde amortie", qui décrivent comment une onde qui se propage dans un fluide dense s’amortie peu à peu. Et il a appliqué des techniques de la théorie du contrôle pour montrer que l’on pouvait réguler le flux en éliminant les instabilités à l’origine des engorgements. Des simulations sur ordinateur ont confirmé que ça marchait.

Conscient que le prix actuel des radars de régulation est un frein, les chercheurs du MIT s’efforcent d’extraire les informations nécessaires au fonctionnement de l’algorithme avec une simple caméra. Mais le principal obstacle au développement d’un tel système de régulation est tout autre : l’automobiliste est-il prêt à ce qu’on régule sa conduite pour éviter un bouchon à ceux qui suivent à un kilomètre derrière lui ?

Thierry Lucas

Réagir à cet article

Testez L'Usine Nouvelle en mode abonné. Gratuit et sans engagement pendant 15 jours.

Les entreprises qui font l'actu

Créez votre compte L’Usine Connect

Fermer
L'Usine Connect

Votre entreprise dispose d’un contrat
L’Usine Connect qui vous permet d’accéder librement à tous les contenus de L’Usine Nouvelle depuis ce poste et depuis l’extérieur.

Pour activer votre abonnement vous devez créer un compte

Créer votre Compte
Suivez-nous Suivre Usine Nouvelle sur Facebook Suivre Usine Nouvelle sur Twitter RSS Usine Nouvelle