L'Usine Auto

Un actionnaire de Volkswagen veut bloquer la fusion avec Porsche

,

Publié le

Le projet de fusion des constructeurs Porsche et Volkswagen profiterait à la famille des milliardaires Porsche.

 

C’est ce qu’a affirmé le fonds de pension public de Norvège, directement rattaché à la banque centrale norvégienne et actionnaire de Volkswagen, dans une lettre adressée au président du conseil de surveillance de Volkswagen, Ferdinand Piëch, par ailleurs membre de la famille Porsche. «  Les informations sur les transactions entre les entités Volkswagen et Porsche ne parviennent pas à rassurer les propriétaires minoritaires », assure Anna Kvam, dirigeante du fonds, qui a investi 270 millions d’euros dans le capital du constructeur allemand. Le fonds, a réclamé une évaluation indépendante des actifs et des dettes, se méfiant de « l a logique financière derrière la levée de capitaux ».

Une vision de la situation que ne partage pas la porte-parole de Volkswagen, Christine Ritz, qui a précisé que «  Porsche est une entreprise rentable qui va continuer de croître dans les années à venir, tous ses actionnaires en profitant ».

Les deux constructeurs sont parvenus à un accord au cours de l’été, prévoyant la prise de participation de Volkswagen dans le capital de Porsche à hauteur de 42% contre le versement de 3,3 milliards d’euros. Le Land allemand de Basse-Saxe, actionnaire à 20% de Volkswagen, a pour sa part déjà signé l’accord entre les deux constructeurs.

 B.L

 

Réagir à cet article

Testez L'Usine Nouvelle en mode abonné. Gratuit et sans engagement pendant 15 jours.

Les entreprises qui font l'actu

Créez votre compte L’Usine Connect

Fermer
L'Usine Connect

Votre entreprise dispose d’un contrat
L’Usine Connect qui vous permet d’accéder librement à tous les contenus de L’Usine Nouvelle depuis ce poste et depuis l’extérieur.

Pour activer votre abonnement vous devez créer un compte

Créer votre Compte