Un accord sur le nucléaire "déséquilibré au profit d’un industriel chinois"

Selon un document dévoilé jeudi 26 janvier, EDF et le chinois CGNPC ont signé en avril 2010 un protocole d'accord de coopération sur le nucléaire. Une révélation qui interpelle Bernard Cazeneuve, député-maire (PS) de Cherbourg. Il explique à L’Usine Nouvelle pourquoi il a saisi sur cette question le Premier ministre, François Fillon.

Partager
Un accord sur le nucléaire

L'Usine Nouvelle - La Chine et La France ont une collaboration ancienne dans le nucléaire. Pourquoi cet accord vous inquiète-t-il ?
Bernard Cazeneuve
- La collaboration ancienne entre la France et la Chine n’est pas ce qui me pose problème. Ce qui me dérange, c’est la signature d’un accord déséquilibré au profit d’un industriel chinois, le transfert de technologies souveraines et des démarches commerciales conjointes qui risquent d’amener les chinois à être concurrents de nos propres entreprises. Je ne dis pas qu’il ne faut pas collaborer, mais je pose la question des mesures à prendre pour protéger notre industrie fragilisée par une mondialisation sans règle.

Ce document datant d’avant Fukushima, n’est-il pas, de fait, caduc ?
Je ne sais pas car le statut de ce document n’est pas clair. Nous avons saisi, avec Jean-Marc Ayrault, le Premier ministre afin de savoir si l’Etat-actionnaire d’EDF est au courant de cette démarche, s’il la cautionne et si elle est toujours d’actualité. C’est important car ce document contractuel engage un secteur stratégique de notre industrie. Le patriotisme industriel est un sujet sur lequel nous sommes mobilisés et nous voulons des informations sur la situation et sur les orientations de l’État.

EDF, Areva et le chinois CGNPC doivent, sous l’égide du CEA, concevoir ensemble un réacteur nucléaire de 1000 MW pour le marché chinois. Est-ce que ce programme vous inquiète également ?
J’ai compris qu’Areva n’est pas signataire de l’accord dont nous avons saisi le Premier ministre. Pour celui que vous mentionnez, il s’agit d’un autre projet qui associe EDF et Areva. Toutefois, sur ce projet de réacteur commun, je pense que l’État actionnaire doit aussi donner à la représentation nationale des explications et préciser sa stratégie… Le transfert de technologie est parfois indispensable et des collaborations peuvent être utiles. Mais cela ne peut se faire sans un accord équilibré et des dispositions qui protègent notre technologie, notre capacité d’innovation et la compétitivité de nos entreprises… donc nos emplois. Dans la mondialisation, la coopération sans précaution peut conduire à la désindustrialisation.

Vous semblez vous inquiéter que des entreprises chinoises s’immiscent dans des réacteurs français. Mais la France n’a pas de projet à venir de construction, d’autant moins, si François Hollande est élu. Y a-t-il vraiment un risque ?
François Hollande a pris l’engagement d’achever le chantier de l’EPR de Flamanville de manière à garantir que des réacteurs plus sûrs et plus performants pourront, si nécessaire, se substituer à ceux d’anciennes générations. C’est au terme d’un débat parlementaire, qui se tiendra dans la prochaine législature, que les conditions de la transition énergétique seront précisées. C’est la raison pour laquelle il est souhaitable que le Parlement se saisisse aussi de ces questions de politique énergétique. Il est au moins normal qu’il en soit informé.

Savez-vous pourquoi ce document et votre réaction fuitent maintenant ? Qui cela sert-il ?
Je suis étonné de cela. Nous n’avons pas rendu public le courrier adressé au Premier ministre car ces enjeux industriels sont sensibles. Ils appellent un traitement responsable, déconnecté des considérations électorales du moment. Nous aurions pu nous exprimer après la réponse du Premier ministre mais, pour l’instant, il ne nous a pas répondu. Ces sujets, qui engagent des filières stratégiques d’avenir et qui concernent de nombreux d’emplois, doivent être traités avec le sens de l’intérêt général, dans le refus des polémiques vaines.

Propos recueillis par Ludovic Dupin

SUR LE MÊME SUJET

Sujets associés

NEWSLETTER Energie et Matières premières

Nos journalistes sélectionnent pour vous les articles essentiels de votre secteur.

Votre demande d’inscription a bien été prise en compte.

Votre email est traité par notre titre de presse qui selon le titre appartient, à une des sociétés suivantes...

Votre email est traité par notre titre de presse qui selon le titre appartient, à une des sociétés suivantes du : Groupe Moniteur Nanterre B 403 080 823, IPD Nanterre 490 727 633, Groupe Industrie Service Info (GISI) Nanterre 442 233 417. Cette société ou toutes sociétés du Groupe Infopro Digital pourront l'utiliser afin de vous proposer pour leur compte ou celui de leurs clients, des produits et/ou services utiles à vos activités professionnelles. Pour exercer vos droits, vous y opposer ou pour en savoir plus : Charte des données personnelles.

LES ÉVÉNEMENTS L'USINE NOUVELLE

Tous les événements

LES PODCASTS

A Grasse, un parfum de renouveau

A Grasse, un parfum de renouveau

Dans ce nouvel épisode de La Fabrique, Anne Sophie Bellaiche nous dévoile les coulisses de son reportage dans le berceau français du parfum : Grasse. Elle nous fait découvrir un écosystème résilient, composé essentiellement...

Écouter cet épisode

Les recettes de l'horlogerie suisse

Les recettes de l'horlogerie suisse

Dans ce nouvel épisode de La Fabrique, notre journaliste Gautier Virol nous dévoile les coulisses de son reportage dans le jura suisse au coeur de l'industrie des montres de luxe.

Écouter cet épisode

Le rôle des jeux vidéo dans nos sociétés

Le rôle des jeux vidéo dans nos sociétés

Martin Buthaud est docteur en philosophie à l'Université de Rouen. Il fait partie des rares chercheurs français à se questionner sur le rôle du jeu vidéo dans nos sociétés.

Écouter cet épisode

Les coulisses d'un abattoir qui se robotise

Les coulisses d'un abattoir qui se robotise

Dans ce nouvel épisode de La Fabrique, Nathan Mann nous dévoile les coulisses de son reportage dans l'abattoir Labeyrie de Came, dans les Pyrénées-Atlantiques, qui robotise peu à peu ses installations.

Écouter cet épisode

Tous les podcasts

LES SERVICES DE L'USINE NOUVELLE

Trouvez des produits et des fournisseurs

Energies renouvelables

Capteur solaire - CR 110

KIMO INSTRUMENTS

+ 240 000 Produits

Tout voir
Proposé par

Trouvez les entreprises industrielles qui recrutent des talents

Safran

CHEF DE PROJET IT F/H

Safran - 22/11/2022 - CDI - Vélizy-Villacoublay

+ 550 offres d’emploi

Tout voir
Proposé par

Accédez à tous les appels d’offres et détectez vos opportunités d’affaires

40 - Landes

Analyses eau et poisson.

DATE DE REPONSE 22/12/2022

+ de 10.000 avis par jour

Tout voir
Proposé par

ARTICLES LES PLUS LUS