Quotidien des Usines

Ultra diam à Roanne placé en redressement judiciaire

Publié le

Social

Soulagement des salariés d'Ultra Diam après plus d'une semaine de grève. Vendredi, leur société, spécialisée dans la production de lames de scie à Roanne (Loire), a été mise en redressement judiciaire. Ainsi placés sous la protection de la justice, les grévistes ont décidé d'assouplir leur mouvement de protestation. En fin de semaine, ils ont levé le blocage des environs de l'usine et celui des expéditions de produits finis.

Depuis le 21 février dernier, les 150 salariés du site étaient en arrêt d'activité pour exiger des informations claires sur les éventuels repreneurs de leur usine. Mis en vente par le groupe lyonnais Diam Group décidé à céder toute sa division lames industrielles, le site de Roanne (22 millions de chiffre d'affaires) avait trouvé deux acheteurs potentiels : l'allemand Eberlé et l'indien Ashok Piramal. Suite aux protestations syndicales, les deux ont abandonné leur plan de reprise.

La CGT locale ne baisse pas pour autant la garde. En soutien aux 8 salariés d'Ultra Diam assignés par leur direction pour blocage illégal des expéditions, le syndicat a appelé à un rassemblement devant le Palais de Justice de Roanne et à une grève dans la métallurgie régionale.

Claire Bader

Testez L'Usine Nouvelle en mode abonné. Gratuit et sans engagement pendant 15 jours.

Créez votre compte L’Usine Connect

Fermer
L'Usine Connect

Votre entreprise dispose d’un contrat
L’Usine Connect qui vous permet d’accéder librement à tous les contenus de L’Usine Nouvelle depuis ce poste et depuis l’extérieur.

Pour activer votre abonnement vous devez créer un compte

Créer votre Compte