Ultimatum aux salariés de la part de la direction de la mine de Lonmin

Le producteur de platine ordonne aux grévistes de reprendre le travail sous peine d’être licenciés.

Partager

TESTEZ GRATUITEMENT L'ABONNEMENT À L'USINE NOUVELLE

15 jours gratuits et sans engagement

Ultimatum aux salariés de la part de la direction de la mine de Lonmin

Le bilan provisoire des affrontements dans la mine de platine de Marikana en Afrique du Sud est de 44 morts et 78 blessés, sans compter 279 arrestations. Entre le 10 et le 12 août 6 mineurs, 2 gardes de Lonmin, l’opérateur de Marikana et 2 policiers avaient été tués. Le 16 août, une fusillade déclenchée par la police a fait 34 morts et l’ensemble des blessés. Une semaine de deuil national a été décrétée par le président sud-africain Jacob Zuma, qui a condamné la violence sans toutefois critiquer l’action de la police.

Un ultimatum lancé par l'exploitant Lonmin menaçant de licencier les grévistes qui ne reprendraient pas le travail expire lundi, quatre jours après le massacre de la mine de Marikana, mais la majorité des mineurs ont d'ores et déjà rejeté l'ultimatum et entendent poursuivre le mouvement.

La direction de la mine de Lonmin à Marikana a annoncé qu'elle ne demanderait pas à ses salariés non-grévistes de reprendre leur poste si la police considère qu'ils sont en danger.

"On ne demandera à personne de reprendre le travail si la police considère qu'il y a un danger de représailles" de la part des grévistes, a affirmé Simon Scott, un dirigeant Lonmin, dans un communiqué de la compagnie minière. Dans ce communiqué, Lonmin a confirmé "avoir demandé à ses 3 000 salariés en grève illégale de reprendre le travail lundi 20 août, faute de quoi ils s'exposent à un possible licenciement". Cet ultimatum s’applique aux quelques 3 000 travailleurs du forage et ne s’applique pas aux 25 000 salariés directs et aux 10 000 travailleurs de la sous-traitance qui ne sont pas en grève. Ces derniers pourront travailler sous la protection de la police.

Lire la suite sur Indices&Cotations

Partager

SUJETS ASSOCIÉS
NEWSLETTER Economie Social et management
Nos journalistes sélectionnent pour vous les articles essentiels de votre secteur.

Votre demande d’inscription a bien été prise en compte.

Votre email est traité par notre titre de presse qui selon le titre appartient, à une des sociétés suivantes... Lire la suite

Votre email est traité par notre titre de presse qui selon le titre appartient, à une des sociétés suivantes du : Groupe Moniteur Nanterre B 403 080 823, IPD Nanterre 490 727 633, Groupe Industrie Service Info (GISI) Nanterre 442 233 417. Cette société ou toutes sociétés du Groupe Infopro Digital pourront l'utiliser afin de vous proposer pour leur compte ou celui de leurs clients, des produits et/ou services utiles à vos activités professionnelles. Pour exercer vos droits, vous y opposer ou pour en savoir plus : Charte des données personnelles.

Fermer
LES ÉVÉNEMENTS L'USINE NOUVELLE

LES SERVICES DE L'USINE NOUVELLE

ARTICLES LES PLUS LUS