Abonnez-vous Identifiez-vous

Identifiez-vous

Vos codes d'accès sont erronés, Veuillez les saisir à nouveau. Mot de passe oublié ?

UE/Presse: Les moteurs de recherche seront mis à contribution

Publié le

par Julia Fioretti

UE/Presse: Les moteurs de recherche seront mis à contribution
Les moteurs de recherche tels que Google et Bing de Microsoft pourraient être mis à contribution financière pour pouvoir diffuser des fragments d'informations suivant un projet adopté vendredi par les ambasseurs de l'Union européenne (UE). /Photo prise le 25 mai 2018/REUTERS/Charles Platiau
© Charles Platiau

BRUXELLES (Reuters) - Les moteurs de recherche tels que Google et Bing de Microsoft pourraient être mis à contribution financière pour pouvoir diffuser des fragments d'informations suivant un projet adopté vendredi par les ambassadeurs de l'Union européenne (UE).

Suivant le texte, les publications de presse pourraient réclamer aux moteurs de recherche une rémunération pour qu'ils puissent afficher leurs articles jusqu'à un an après leur publication.

La proposition d'origine de la Commission européenne (CE) réservait ce droit à rémunération pendant une période pouvant atteindre 20 ans.

La réforme du droit de la propriété artistique et intellectuelle dans l'UE prévoit aussi d'obliger des acteurs d'internet tels que Youtube à solliciter une licence auprès des ayant-droit pour pouvoir diffuser leurs contenus.

Les groupes high tech pensent au contraire qu'une telle mesure n'accroîtra pas les revenus des médias car les moteurs de recherche véhiculent des millions de clics sur les sites d'information qui peuvent se rémunérer ainsi grâce à la publicité.

Les groupes de presse sont à couteaux tirés avec les géants d'internet tels que Google depuis des année, auxquels ils reprochent leurs pertes de revenus et de lectorat.

Ils ont salué le projet vendredi, y voyant un "pas dans la bonne direction", tandis que le secteur high tech le juge préjudiciable pour les internautes et le numérique.

Les Etats membres devront négocier un texte définitif avec le parlement européen à partir de cette proposition.

(Wilfrid Exbrayat pour le service français)

Créez votre compte L’Usine Connect

Fermer
L'Usine Connect

Votre entreprise dispose d’un contrat
L’Usine Connect qui vous permet d’accéder librement à tous les contenus de L’Usine Nouvelle depuis ce poste et depuis l’extérieur.

Pour activer votre abonnement vous devez créer un compte

Créer votre Compte
Suivez-nous Suivre Usine Nouvelle sur Facebook Suivre Usine Nouvelle sur Twitter RSS Usine Nouvelle

Les cookies assurent le bon fonctionnnement de nos sites et services.
En utilisant ces derniers, vous acceptez l’utilisation des cookies.

En savoir plus