UE et Grande-Bretagne agitent la menace d'un "no deal" pour faire plier l'autre

par Gabriela Baczynska, Guy Faulconbridge et Andrew R.C. Marshall
UE et Grande-Bretagne agitent la menace d'un
La Grande-Bretagne et l'Union européenne ont campé sur leurs positions à l'issue, vendredi, d'un troisième cycle de négociations sur leur relation future marqué par des échanges acrimonieux, chaque camp agitant la menace d'une absence d'accord pour tenter de faire plier l'autre. /Photo prise le 31 janvier 2020/REUTERS/Toby Melville

BRUXELLES/LONDRES (Reuters) - La Grande-Bretagne et l'Union européenne ont campé sur leurs positions à l'issue, vendredi, d'un troisième cycle de négociations sur leur relation future marqué par des échanges acrimonieux, chaque camp agitant la menace d'une absence d'accord pour tenter de faire plier l'autre.

La Grande-Bretagne a officiellement quitté l'Union européenne le 31 janvier mais elle reste soumise aux principales règles liées à l'appartenance au bloc le temps de trouver un accord avec Bruxelles sur leur future relation, notamment commerciale. Cette période de transition s'achève à la fin de l'année et le gouvernement britannique a exclu de la prolonger.

"Nous avons fait très peu de progrès vers un accord sur les questions en suspens les plus importantes entre nous", a déclaré le négociateur en chef britannique David Frost après une semaine de discussions.

Des divergences fondamentales persistent sur plusieurs points essentiels, comme la pêche et la sécurité, ce qui pourrait compromettre la conclusion d'un accord avant le 31 décembre, selon des sources européennes.

DIVERGENCES SUR LA PÊCHE

Le principal point d'achoppement porte sur la définition de "règles du jeu équitables", destinées à harmoniser la réglementation entre les deux parties. Pour l'UE, une telle harmonisation est indispensable pour que la Grande-Bretagne n'adopte pas de normes moins contraignantes pour ses entreprises. Les Britanniques, eux, refusent de se soumettre à des règles décidées par l'UE.

Pour David Frost, le principal obstacle à un accord est l'insistance de l'UE pour intégrer à ces règles un ensemble de propositions "nouvelles et non équilibrées".

"Dès que l'UE reconnaîtra que nous ne conclurons pas d'accord sur cette base, nous pourrons progresser", a-t-il déclaré. " Nous avons grandement besoin d'un changement d'approche de l'UE pour le prochain cycle débutant le 1er juin", a-t-il ajouté.

Michel Barnier, le chef des négociateurs européens, a déclaré pour sa part que les discussions avaient été décevantes, la Grande-Bretagne refusant d'engager des discussions détaillées sur les thèmes de la concurrence équitable et de la pêche.

"Il n'y aura pas d'accord avec le Royaume-Uni sans un accord équilibré sur la pêche", a-t-il dit, ajoutant: "Nous n'allons pas brader nos valeurs pour le bien de l'économie britannique."

Selon lui, Londres devrait revoir sa position au risque de se diriger vers une "impasse".

Londres et Bruxelles devront évaluer fin juin les progrès accomplis et convenir ou non d'une prolongation des discussions au-delà de la période de transition, hypothèse pour le moment exclue à Londres.

Pour l'UE, les pourparlers doivent s'achever aux alentours d'octobre afin que l'accord puisse être ratifié dans les temps par le Parlement européen et les Etats membres.

(Version française Jean-Philippe Lefief et Claude Chendjou, édité par Bertrand Boucey)

Sujets associés

NEWSLETTER La Quotidienne

Nos journalistes sélectionnent pour vous les articles essentiels de votre secteur.

Votre demande d’inscription a bien été prise en compte.

Votre email est traité par notre titre de presse qui selon le titre appartient, à une des sociétés suivantes...

Votre email est traité par notre titre de presse qui selon le titre appartient, à une des sociétés suivantes du : Groupe Moniteur Nanterre B 403 080 823, IPD Nanterre 490 727 633, Groupe Industrie Service Info (GISI) Nanterre 442 233 417. Cette société ou toutes sociétés du Groupe Infopro Digital pourront l'utiliser afin de vous proposer pour leur compte ou celui de leurs clients, des produits et/ou services utiles à vos activités professionnelles. Pour exercer vos droits, vous y opposer ou pour en savoir plus : Charte des données personnelles.

LES ÉVÉNEMENTS L'USINE NOUVELLE

LES PODCASTS

A Grasse, un parfum de renouveau

A Grasse, un parfum de renouveau

Dans ce nouvel épisode de La Fabrique, Anne Sophie Bellaiche nous dévoile les coulisses de son reportage dans le berceau français du parfum : Grasse. Elle nous fait découvrir un...

Écouter cet épisode

Les recettes de l'horlogerie suisse

Les recettes de l'horlogerie suisse

Dans ce nouvel épisode de La Fabrique, notre journaliste Gautier Virol nous dévoile les coulisses de son reportage dans le jura suisse au coeur de l'industrie des montres de luxe. 

Écouter cet épisode

Le rôle des jeux vidéo dans nos sociétés

Le rôle des jeux vidéo dans nos sociétés

Martin Buthaud est docteur en philosophie à l'Université de Rouen. Il fait partie des rares chercheurs français à se questionner sur le rôle du jeu vidéo dans nos...

Écouter cet épisode

Les coulisses d'un abattoir qui se robotise

Les coulisses d'un abattoir qui se robotise

Dans ce nouvel épisode de La Fabrique, Nathan Mann nous dévoile les coulisses de son reportage dans l'abattoir Labeyrie de Came, dans les Pyrénées-Atlantiques, qui robotise peu à peu...

Écouter cet épisode

Tous les podcasts

LES SERVICES DE L'USINE NOUVELLE

Trouvez les entreprises industrielles qui recrutent des talents

TOLIER FORMEUR P3 H/F

- 21/09/2022 - CDI - PONTOISE

+ 550 offres d’emploi

Tout voir
Proposé par

Accédez à tous les appels d’offres et détectez vos opportunités d’affaires

27 - MON LOGEMENT 27

Entretien ménager et service d'ordures ménagères

DATE DE REPONSE 01/01/1970

+ de 10.000 avis par jour

Tout voir
Proposé par

ARTICLES LES PLUS LUS