UE: De nouvelles recettes pour compenser le trou budgétaire du Brexit

par Jan Strupczewski
UE: De nouvelles recettes pour compenser le trou budgétaire du Brexit
Le président du Conseil européen, Charles Michel, a proposé vendredi qu'une nouvelle taxe sur les plastiques non recyclés et qu'une part des recettes des marchés européens du carbone viennent abonder le budget de l'Union européenne pour la période 2021-2027, selon de hauts fonctionnaires européens. /Photo prise le 31 janvier 2020/REUTERS/François Lenoir

BRUXELLES (Reuters) - Le président du Conseil européen, Charles Michel, a proposé vendredi qu'une nouvelle taxe sur les plastiques non recyclés et qu'une part des recettes des marchés européens du carbone viennent abonder le budget de l'Union européenne pour la période 2021-2027, selon de hauts fonctionnaires européens.

Traditionnellement délicates, les négociations autour du budget pluriannuel du bloc sont cette fois-ci encore plus tendues, en raison du départ fin janvier du Royaume-Uni, deuxième contributeur net au budget communautaire derrière l'Allemagne, et du risque de récession.

Charles Michel a proposé que le budget 2021-2027 de l'UE s'établisse à 1,074% du revenu national brut (RNB) des Etats membres - c'est-à-dire la richesse qu'ils produisent chaque année - ont déclaré de hauts fonctionnaires européens.

Cette proposition, qui correspond à un montant de 1.095 milliards d'euros pour l'ensemble la période concernée, a été soumise à l'occasion de la présentation du "cadre de négociation", le document qui servira de base aux intenses tractations entre les dirigeants des Vingt-Sept lors du Conseil européen extraordinaire du 20 février sur le budget.

Selon des sources européennes de haut rang, la nouvelle taxe sur les plastiques et les fonds provenant des marchés carbone suggérés par Charles Michel pourraient contribuer au budget européen à hauteur de 14 à 15 milliards d'euros chaque année.

Ces nouvelles ressources pourraient donc plus que compenser la perte nette résultant du Brexit, qui s'élève à plus de 10 milliards d'euros par an.

DIVERGENCES PERSISTANTES

Pour autant, le montant total des dépenses qui pourront être engagées au cours de la période 2021-2027 reste trop élevé pour plusieurs pays qui figurent parmi les principaux contributeurs nets.

L'Allemagne, mais aussi les Pays-Bas, l'Autriche, la Suède et le Danemark, ne veulent pas que le budget européen dépasse 1,0% du RNB des Vingt-Sept. Ils avaient déjà critiqué la proposition de 1,07% du RNB lorsqu'elle avait été présentée par la présidence finlandaise de l'UE l'an dernier.

"Cette nouvelle proposition pour le budget pluriannuel de l'Union est un pas en arrière", a estimé un diplomate allemand. "Il sera encore plus difficile de trouver un accord."

Mais des sources européennes de haut rang impliquées dans la préparation du sommet du 20 février ont souligné que ce chiffre de 1,074% du RNB constituait une médiane par rapport aux positions des 27 dirigeants des Etats membres consultés par Charles Michel au cours des deux dernières semaines.

Il s'agit donc selon eux du meilleur point de départ pour espérer aboutir à un compromis la semaine prochaine.

Le Parlement européen, co-décisionnaire sur le sujet, souhaite quant à lui un budget plus élevé (1,3% du RNB) et la Commission européenne a soumis une proposition intermédiaire (1,1% du RNB).

Pour les institutions européennes, un budget plus conséquent est nécessaire pour que le bloc puisse faire face aux nouveaux défis auxquels il est confronté, comme la lutte contre le réchauffement climatique et la relance de la croissance.

Selon les sources européennes, le président du Conseil a également évoqué un conditionnement de l'octroi de fonds européens au respect de l'Etat de droit.

Cette mesure, défendue par de nombreux contributeurs nets, vise notamment à maintenir la pression sur des pays comme la Hongrie ou la Pologne, accusées notamment d'atteintes à l'indépendance de la justice ou à la liberté de la presse.

(Avec Gabriela Baczynska; Version française Myriam Rivet, édité par Bertrand Boucey)

Sujets associés

NEWSLETTER La Quotidienne

Nos journalistes sélectionnent pour vous les articles essentiels de votre secteur.

Votre demande d’inscription a bien été prise en compte.

Votre email est traité par notre titre de presse qui selon le titre appartient, à une des sociétés suivantes...

Votre email est traité par notre titre de presse qui selon le titre appartient, à une des sociétés suivantes du : Groupe Moniteur Nanterre B 403 080 823, IPD Nanterre 490 727 633, Groupe Industrie Service Info (GISI) Nanterre 442 233 417. Cette société ou toutes sociétés du Groupe Infopro Digital pourront l'utiliser afin de vous proposer pour leur compte ou celui de leurs clients, des produits et/ou services utiles à vos activités professionnelles. Pour exercer vos droits, vous y opposer ou pour en savoir plus : Charte des données personnelles.

LES ÉVÉNEMENTS L'USINE NOUVELLE

LES PODCASTS

Connecter start-up et grands groupes

Connecter start-up et grands groupes

Dans ce nouveau numéro du podcast Inspiration, Thomas Ollivier, fondateur du Maif Start-up Club, répond aux questions de Christophe Bys. 

Écouter cet épisode

Le théâtre engagé et populaire de Samuel Valensi

Le théâtre engagé et populaire de Samuel Valensi

Samuel Valensi est un jeune metteur en scène engagé. Passionné de théâtre, il a décidé de quitter les bancs d'HEC pour écrire et mettre en scène. Il est...

Écouter cet épisode

Le Mans, capitale du son

Le Mans, capitale du son

Dans ce nouvel épisode de La Fabrique, Olivier James nous emmène au Mans pour nous faire découvrir un écosystème surprenant : celui de l'acoustique. En quelques années, la...

Écouter cet épisode

Le design dans le monde d'après

Le design dans le monde d'après

L'ancien secrétaire d'Etat socialiste, Thierry Mandon, est président de la Cité du Design de Saint-Etienne. Dans ce nouvel épisode du podcast Inspiration, il présente la Biennale...

Écouter cet épisode

Tous les podcasts

LES SERVICES DE L'USINE NOUVELLE

Trouvez les entreprises industrielles qui recrutent des talents

ETABLISSEMENT FRANÇAIS DU SANG.

Technicien de Maintenance en Matériel / Equipement H/F

ETABLISSEMENT FRANÇAIS DU SANG. - 04/07/2022 - CDI - BORDEAUX

+ 550 offres d’emploi

Tout voir
Proposé par

Accédez à tous les appels d’offres et détectez vos opportunités d’affaires

91 - Palaiseau

Prestations de curage, de vidange et d'entretien des installations et réseaux divers de l'Ecole Polytechnique

DATE DE REPONSE 01/01/1970

+ de 10.000 avis par jour

Tout voir
Proposé par

ARTICLES LES PLUS LUS