UBS renoue avec des rentrées d'argent au 3e trimestre

ZURICH (Reuters) - UBS a annoncé mardi un bénéfice net de 1,66 milliard de francs suisses (1,22 milliard d'euros) au troisième trimestre, contre une perte de 564 millions à la même période de l'an dernier.

Partager

TESTEZ GRATUITEMENT L'ABONNEMENT À L'USINE NOUVELLE

15 jours gratuits et sans engagement

UBS renoue avec des rentrées d'argent au 3e trimestre

Les comptes incluent un crédit net d'impôt de 825 millions et une charge pour propre crédit de 387 millions, précise le numéro un de la banque en Suisse, dans un communiqué.

Depuis le début de l'année, UBS a enregistré un bénéfice net de 5,87 milliards.

La banque d'affaires a accusé une perte avant impôts de 406 millions de francs pour la période sous revue, après un bénéfice de 1,31 milliard lors du trimestre précédent, alors que la gestion de fortunes a enregistré un bénéfice en baisse à 492 millions après 658 millions.

Pour la première fois depuis le début 2008, la division Gestion de fortune & Banque suisse a dégagé des rentrées d'argent à hauteur de 0,9 milliard, après des sorties de 5,5 milliards lors du trimestre précédent. La Gestion de fortune Amériques a enregistré un flux net d'entrées d'argent de 0,3 milliard après des reflux de 2,6 milliards.

La gestion d'actifs, en revanche, n'affiche aucun afflux après des rentrées de 3,4 milliards.

Le ratio Tier 1 s'est amélioré à 16,7% après 16,4% à la fin juin et 15,4% un an plus tôt, ajoute UBS.

"Le troisième trimestre a été inhabituel dans la mesure où l'on n'a enregistré qu'une très faible activité de la clientèle ainsi qu'un raffermissement du franc suisse par rapport à la plupart des principales monnaies", a souligné le directeur général Oswald J. Grübel, cité dans le communiqué.

"Néanmoins, nous avons bon espoir que toutes nos activités profiteront d'une reprise au quatrième trimestre", a-t-il ajouté. UBS se dit ainsi en bonne voie pour atteindre ses objectifs à moyen terme.

Les analystes interrogés par Reuters prévoyaient en moyenne un bénéfice net de 1,22 milliard de francs et des sorties nettes de capitaux de 2,52 milliards dans la Gestion de fortunes-Banque Suisse et d'un milliard dans la Gestion de fortunes-Amériques.

La gestion d'actifs était en revanche attendue avec des afflux nets de 1,62 milliard.

Pascal Schmuck, édité par Robin Bleeker et Dominique Rodriguez

Partager

SUJETS ASSOCIÉS
LES ÉVÉNEMENTS L'USINE NOUVELLE

LES SERVICES DE L'USINE NOUVELLE

ARTICLES LES PLUS LUS