UBS ne voit pas d'hélicoptère budgétaire à l'horizon

PARIS (Reuters) - La politique budgétaire n'est pas prête à prendre le relais des politiques monétaires, ce qui signifie que les banques centrales n'ont d'autre choix que de demeurer accommodantes, dit-on chez UBS.
Partager
UBS ne voit pas d'hélicoptère budgétaire à l'horizon
La politique budgétaire n'est pas prête à prendre le relais des politiques monétaires, ce qui signifie que les banques centrales n'ont d'autre choix que de demeurer accommodantes, dit-on chez UBS. /Photo d'archives/REUTERS/Arnd Wiegmann

"Les banquiers centraux peuvent juger qu'il est grand temps pour la politique budgétaire de passer à l'attaque mais nous ne voyons pas d'hélicoptères pleins d'argent à l'horizon", écrit le directeur des investissements de la branche gestion de fortune de la banque suisse dans sa lettre mensuelle publiée vendredi.

Mark Haefele fait ainsi référence au thème de la "monnaie hélicoptère" développé par l'économiste américain Milton Friedman, qui consisterait à distribuer directement de l'argent aux gens pour faire repartir l'inflation.

Les banques centrales ne sont pas disposées à jouer ce rôle mais elles aimeraient bien que les gouvernements s'en chargent, explique-t-il, en précisant aussitôt ne pas trop y croire.

"L'Allemagne a la capacité de mettre en place une stimulation budgétaire mais paraît ne vouloir le faire qu'une fois qu'une crise économique se matérialise", écrit-il.

"En ce qui concerne les Etats-Unis, un Congrès divisé est susceptible de bloquer tout mesure importante de stimulation jusqu'à l'élection présidentielle de l'an prochain."

Il appartient donc aux banques centrales de lutter contre le ralentissement économique en cours en continuant à offrir un assouplissement monétaire dans les mois à venir, selon Mark Haefele.

"Cela dit, nous demeurons sceptiques sur le fait que les banques centrales, en l'absence d'accord sur le commerce, disposent encore de suffisamment de munitions pour impulser des gains significatifs sur les marchés", ajoute-t-il.

Dans ce contexte, UBS adopte une position à "sous-pondérer" sur les actions, en préférant les titres américains à ceux de la zone euro, et privilégie la recherche de rendement avec des "surpondérations" sur certaines monnaies émergentes, sur la dette souveraine émergente libellée en dollars et sur la dette d'entreprise en catégorie investissement libellée en euros.

(Patrick Vignal, édité par Marc Angrand)

Sujets associés

LES ÉVÉNEMENTS L’USINE NOUVELLE

LES PODCASTS

Digital et médias, par Julie Manou-Mani

Digital et médias, par Julie Manou-Mani

Dans le podcast "Inspiration", Julie Manou Mani, journaliste et productrice, répond aux questions de Christophe Bys. Elle revient sur sa reconversion vers le journalisme après des études...

Écouter cet épisode

La recherche française est-elle vraiment à la traine ?

La recherche française est-elle vraiment à la traine ?

En 2020, année de la crise Covid, la recherche française aura été au centre de toutes les attentions. En cause, l'incapacité de la France à développer son propre vaccin....

Écouter cet épisode

Joindre les deux bouts

Joindre les deux bouts

Dans cet épisode d'Industry Story, Guillaume Dessaix revient sur la grève du Joint Français qui au début des années 70 a enflammé la Bretagne.

Écouter cet épisode

La vision d'un manager... de brigade en cuisine

La vision d'un manager... de brigade en cuisine

Dans le Podcast Inspiration, Cyril Bosviel, chef à l'institut Paul Bocuse à Lyon, répond aux questions de Christophe Bys. Il revient sur ses débuts, son parcours de chef cuisinier mais...

Écouter cet épisode

Tous les podcasts

LES SERVICES DE L’USINE NOUVELLE

Trouvez les entreprises industrielles qui recrutent des talents

LE CNAM

Ingénieur chef de projet bâtiment H/F

LE CNAM - 18/01/2022 - CDD - PARIS

+ 550 offres d’emploi

Tout voir
Proposé par

Détectez vos opportunités d’affaires

78 - St Germain en Laye

Entretien de linge de table dans les bâtiments communaux

DATE DE REPONSE 04/02/2022

+ de 10.000 avis par jour

Tout voir
Proposé par

ARTICLES LES PLUS LUS