Abonnez-vous Identifiez-vous

Identifiez-vous

Vos codes d'accès sont erronés, Veuillez les saisir à nouveau. Mot de passe oublié ?

Uber lève le voile sur ses comptes dans son dossier d'IPO

Publié le

par Joshua Franklin

Uber lève le voile sur ses comptes dans son dossier d'IPO
Uber Technologies compte 91 millions d'utilisateurs dans le monde mais sa croissance ralentit et pourrait ne jamais déboucher sur un bénéfice. /Photo d'archives/REUTERS/Hannah Mckay
© Hannah Mckay

Les entreprises citées

En partenariat avec Industrie Explorer

NEW YORK (Reuters) - Uber Technologies compte 91 millions d'utilisateurs dans le monde mais sa croissance ralentit et pourrait ne jamais déboucher sur un bénéfice, apprend-on dans le prospectus d'introduction en Bourse déposé jeudi par le géant des VTC auprès de la SEC, le gendarme de Wall Street.

Le document lève le voile sur les états financiers de l'entreprise fondée en 2009 à San Francisco par les entrepreneurs Travis Kalanick et Garrett Camp.

Il souligne la croissance exponentielle d'Uber ces dernières années mais montre aussi qu'une série d'affaires et une concurrence accrue compliquent ses efforts pour recruter et conserver des conducteurs.

Uber y avertit que ses dépenses d'exploitation vont continuer d'"augmenter significativement dans un avenir prévisible" et qu'il "pourrait ne pas parvenir à la rentabilité". L'exercice 2018 s'est soldé par une perte opérationnelle de 3,03 milliards de dollars (2,69 milliards d'euros), hors gains exceptionnels.

Le formulaire S-1 déposé auprès de la Securities and Exchange Commission (SEC) précise qu'Uber comptait à fin 2018 quelque 91 millions d'utilisateurs actifs mensuels sur ses plates-formes, dont aussi Uber Eats. Cela représente une croissance de 33,8% par rapport à 2017, qui se compare à une hausse de 51% en 2017.

Le groupe américain a réalisé un chiffre d'affaires de 11,3 milliards de dollars en 2018, en hausse de 42%, après une croissance de 106% l'année précédente.

Uber ne précise pas le montant de son offre publique de vente (IPO). Reuters a rapporté cette semaine que le groupe espérait lever environ 10 milliards de dollars, pour une valorisation totale comprise entre 90 et 100 milliards.

Des banquiers d'investissement avaient déclaré auparavant qu'Uber pourrait valoir jusqu'à 120 milliards de dollars.

Le groupe était valorisé 76 milliards de dollars lors de son plus récent tour de table.

Les débuts en Bourse d'Uber suivront de peu ceux de son concurrent plus petit Lyft, qui n'a pas eu le succès escompté. Le titre de Lyft a clôturé à 61,01 dollars jeudi, 15% sous son prix d'introduction de 72 dollars fin mars.

Après le dépôt de son prospectus, Uber est dans les clous pour entamer une tournée auprès des investisseurs ("roadshow") au cours de la semaine du 29 avril, en vue d'une première cotation début mai sur le New York Stock Exchange.

Uber aura certainement à expliquer ses projets de transition vers la voiture autonome, une technologie qui lui permettra de réduire sensiblement ses coûts mais qui pourrait remettre en cause son modèle d'entreprise.

En plus des inévitables questions sur la situation financière de la société, le directeur général Dara Khosrowshahi devra aussi convaincre les investisseurs qu'il a réussi à modifier la culture et les pratiques d'Uber après les affaires qui ont terni son image ces deux dernières années.

Khosrowshahi, venu du voyagiste en ligne Expedia, a remplacé Travis Kalanick en 2017 après des accusations de harcèlement sexuel portées contre le cofondateur et patron du groupe.

Uber a en outre subi un piratage massif qu'il a dans un premier temps cherché à dissimuler et a fait l'objet d'accusations de corruption à l'étranger. Une campagne de boycott #DeleteUber apparue sur les réseaux sociaux en 2017 lui a fait perdre de centaines de milliers de clients en quelques jours, admet-il dans le document d'IPO.

(avec la contribution de Nivedita Bhattacharjee à Bangalore, Véronique Tison pour le service français)

Créez votre compte L’Usine Connect

Fermer
L'Usine Connect

Votre entreprise dispose d’un contrat
L’Usine Connect qui vous permet d’accéder librement à tous les contenus de L’Usine Nouvelle depuis ce poste et depuis l’extérieur.

Pour activer votre abonnement vous devez créer un compte

Créer votre Compte
Suivez-nous Suivre Usine Nouvelle sur Facebook Suivre Usine Nouvelle sur Twitter RSS Usine Nouvelle