Abonnez-vous Identifiez-vous

Identifiez-vous

Vos codes d'accès sont erronés, Veuillez les saisir à nouveau. Mot de passe oublié ?

L'Usine Auto

Uber lance son offensive dans les vélos partagés à Paris

Julie Thoin-Bousquié , ,

Publié le

Le géant des VTC Uber a présenté dans le cadre du salon Autonomy son vélo à assistance électrique baptisé Jump. Lancement prévu à Paris début 2019.

Uber lance son offensive dans les vélos partagés à Paris
Uber compte lancer son offre de vélos en free-floating début 2019 à Paris.
© Uber/DR

C’est l’ambition de son nouveau patron, Dara Khosrowshahi. A côté de son offre dans les VTC, Uber veut devenir un acteur de la mobilité douce. Pour y parvenir, l’entreprise américaine a présenté, à l’occasion du salon Autonomy (qui se déroule Porte de la Villette à Paris du 18 au 20 octobre), son vélo rouge à assistance électrique, baptisé Jump, du nom de la start-up ayant développée cette solution et rachetée par Uber en mai dernier.

Une solution en libre-service que le groupe a l’intention de lancer "début 2019" dans les rues parisiennes, selon Steve Salom, directeur général d'Uber pour la France, la Suisse et l'Autriche. Pour l’entreprise californienne, ce positionnement sur les vélos en free-floating constitue une manière de "démocratiser la mobilité", a précisé le responsable France, dans le cadre de son intervention sur le salon Autonomy.

"Le VTC est assez flexible mais ne répond pas forcément à tous les besoins", a ajouté Steve Salom, considérant que "déplacer 1,5 tonne de métal n’est pas la meilleure réponse pour transporter une personne sans bagages".

Un concurrent sérieux de Velib ?

Paris constitue la deuxième ville européenne à bénéficier de l’offre développée par l’entreprise spécialiste des VTC, après Berlin. Dans la capitale allemande, le service de vélos Uber est en cours de déploiement depuis le début de l’été. Le service devrait être lancé "dans les prochaines semaines", indique une porte-parole d'Uber. Aux Etats-Unis, Uber a déjà déployé son offre dans une dizaine de villes, de San Francisco à Washington en passant par New York et Chicago. D’après la presse américaine, environ 4 000 vélos sont disponibles dans le pays, et accessibles via l’application Uber.

Aucune information n’a en revanche été divulguée pour l’heure concernant le nombre de vélos mis à disposition de la clientèle parisienne. Ni sur les tarifs, Uber prenant en compte "tous les acteurs présents sur le créneau en France" et cherchant à être "compétitif". En attendant, l’offre d’Uber apparaît comme un concurrent frontal de Velib’, qui fait partie des rares acteurs déjà présents à proposer une version à assistance électrique de leurs vélos en libre-service... même si le groupe américain estime que son offre, en libre-service, sera complémentaire de celle de Velib, dans le cadre de laquelle les véhicules doivent être récupérés et déposés à des bornes.

Réagir à cet article

Testez L'Usine Nouvelle en mode abonné. Gratuit et sans engagement pendant 15 jours.

Les entreprises qui font l'actu

Créez votre compte L’Usine Connect

Fermer
L'Usine Connect

Votre entreprise dispose d’un contrat
L’Usine Connect qui vous permet d’accéder librement à tous les contenus de L’Usine Nouvelle depuis ce poste et depuis l’extérieur.

Pour activer votre abonnement vous devez créer un compte

Créer votre Compte
Suivez-nous Suivre Usine Nouvelle sur Facebook Suivre Usine Nouvelle sur Twitter RSS Usine Nouvelle