Abonnez-vous Identifiez-vous

Identifiez-vous

Vos codes d'accès sont erronés, Veuillez les saisir à nouveau. Mot de passe oublié ?

L'Usine Santé

TWB inaugure ses nouveaux locaux de biotechnologies blanches

, ,

Publié le

Le démonstrateur pré-industriel TWB (Toulouse White Biotechnology) vient d'inaugurer ses nouveaux locaux à Ramonville-Saint-Agne (Haute-Garonne). Une occasion de présenter un bilan de ses activités et d'annoncer de nouveaux projets.

TWB inaugure ses nouveaux locaux de biotechnologies blanches
TWB - Robot d'ingénierie de souches.
© TWB/Baptiste Hamousin

Créé en 2012 à Toulouse (Haute-Garonne) pour accélérer les transferts de technologies dans le domaine des biotechnologies industrielles, dites communément "biotechnologies blanches", le démonstrateur pré-industriel TWB (Toulouse White Biotechnologie) est victime de son succès. Trop à l'étroit dans ses locaux initiaux, il vient d'inaugurer, mardi 7 juin, de nouveaux locaux sur le parc d'activité du Canal, à Ramonville-Saint-Agne, dans la proche agglomération toulousaine. La nouvelle infrastructure s'étend sur 1 700 mètres carrés de bureaux et laboratoires, loués à l'Institut de recherche Pierre Fabre.

Le réaménagement des locaux s'est élevé à 860 000 euros, auxquels s'est ajoutée l'acquisition de nouveaux équipements, dont une plateforme robotisée de culture microbienne, d'un montant de 950 000 euros, financés avec le soutien du conseil régional Languedoc-Roussillon-Midi-Pyrénées, de l'Europe, de Toulouse Métropole et de la communauté d'agglomération du Sicoval. Plus globalement, près de 7,5 millions d'euros ont été investis depuis 2012 dans l'équipement de ses plateaux techniques. "Grâce aux nouveaux investissements, TWB est en capacité de proposer un continuum complet pour accompagner nos partenaires industriels dans leurs projets d'industrialisation de bioprocédés", précise Michel Manach, en charge des partenariats.

Un consortium public-privé de 45 partenaires, dont 30 industriels

Cette unité mixte de services, placée sous la triple tutelle de l'Inra, de l'Insa et du CNRS, est dotée de 20 millions d'euros sur 10 ans par l'Agence nationale de la recherche, au titre du programme des investissements d'avenir. Un consortium privé-public a été constitué pour la gouvernance. Il associe à ce jour 45 partenaires, dont 30 industriels.

Parmi eux, des grands groupes tels que Adisseo, Sofiproteol, L'Oréal, Michelin, Solvay ou encore Total, mais aussi des PME (Deinove, AgroNutrition Protéus...) et des très petites entreprises, dont Carbios, Tolerys, Ynsect, Affichem, Pili ou encore la toute jeune startup Enobraq, issue d'un projet de recherche de TWB. Créée en novembre 2015, Enobraq, qui vient de boucler, en avril 2016, une première levée de fonds de 2,9 millions d'euros, développe un procédé fermentaire utilisant du CO2 comme source de carbone pour produire des molécules d'intérêt pour l'industrie chimique. Ses équipes sont hébergées dans les locaux de TWB.

57 projets de R&D et 18 millions d'euros de contrats signés

Outre la création de cette startup, TWB affiche à son bilan pas moins de 57 projets de recherche et développement conduits depuis sa création, dont 38 contrats industriels, 15 projets de recherche autofinancés et quatre grands projets avec financement mixte public/privé, dont le projet emblématique Thanaplast, dédié au développement de nouveaux types de plastiques biodégradables, autour de la société auvergnate Carbios.

"A fin 2015, 18 millions d'euros de contrats industriels ont été signés. Nous ne sommes pas loin de l'objectif des 21 millions d'euros annoncés dès 2012 pour 2019", se félicite Pierre Monsan, directeur de TWB, qui prépare d'ores et déjà la prochaine étape.

Un futur site de 3 500 mètres carrés déjà en projet au cœur du campus de l'Insa

Les nouveaux locaux, à peine inaugurés, s'avèrent déjà trop petits pour accompagner la dynamique de croissance du démonstrateur pré-industriel. Dimensionnés pour accueillir 80 personnes, ils hébergent à ce jour plus de 85 personnes, dont les 17 salariés permanents de TWB. Un nouveau déménagement est donc en préparation. Pour 2020, TWB prévoit de disposer d'un nouveau site de 3 500 mètres carrés de locaux, au cœur du campus de l'Insa Toulouse. Le projet, évalué à 6,5 millions d'euros, a été acté dans le cadre du contrat de plan Etat-Région 2015-2020.

Marina Angel

Réagir à cet article

Testez L'Usine Nouvelle en mode abonné. Gratuit et sans engagement pendant 15 jours.

Créez votre compte L’Usine Connect

Fermer
L'Usine Connect

Votre entreprise dispose d’un contrat
L’Usine Connect qui vous permet d’accéder librement à tous les contenus de L’Usine Nouvelle depuis ce poste et depuis l’extérieur.

Pour activer votre abonnement vous devez créer un compte

Créer votre Compte
Suivez-nous Suivre Usine Nouvelle sur Facebook Suivre Usine Nouvelle sur Twitter RSS Usine Nouvelle