TUPPERWARELE DESIGN MIS EN BOÎTEPour redynamiser une image et un marché en perte de vitesse, Tupperware mise sur un atout: le design. Son nouveau bol batteur vient d'être primé par un Janus de l'industrie.

Partager

TUPPERWARE

LE DESIGN MIS EN BOÎTE

Pour redynamiser une image et un marché en perte de vitesse, Tupperware mise sur un atout: le design. Son nouveau bol batteur vient d'être primé par un Janus de l'industrie.



Face à des concurrents comme Curver, qui ne cessent d'innover à des prix très attractifs dans la grande distribution, Tupperware, l'inventeur des boîtes de conservation du même nom, marche de plus en plus sur des oeufs. Le chiffre d'affaires de Tupperware France (1,1milliard de francs), qui représente le cinquième de celui du groupe, stagne en effet depuis 1993. Un résultat qui a conduit le nouveau P-DG, Isabelle Noèl, à appliquer une décision inédite: le blocage des prix jusqu'à la fin de l'année 1995. Dans ce contexte, le design est devenu un enjeu stratégique. Il s'agit de rajeunir l'image d'une maison réputée, mais perçue comme vieillotte et élitiste. "Nous cherchons à élargir notre cible aux femmes actives de 30-35 ans, suburbaines ou provinciales", précise Dominique Morel, chef de produit Tupperware France. Tupperware a mis en place une organisation rigoureuse du design, à l'interface du marketing et de la production. A la fois fonctionnelle et esthétique, la dernière génération des "bols batteurs" en est l'illustration. Le département "développement de produit", installé dans l'usine d'Alost, en Belgique, cherchait depuis longtemps le moyen d'éviter le glissement sur le plan de travail de l'ancien bol, datant des années70. Un besoin identifié par des tests, mais aussi par le réseau de vente directe. "Mais cela supposait l'adjonction d'un anneau-ventouse qui aurait alourdi nos coûts", commente Bob Daenen, vice-président du département. La technologie introduite à l'usine de Tours a fourni la solution: l'ajout à la couche interne rigide, résistante à l'abrasion, d'une "peau" antidérapante. On est en 1989. Ce n'est qu'à ce stade que le projet, complété par les esquisses d'un concepteur externe, Stig Lillelund, est soumis et accepté par le "comité européen des nouveaux produits", une entité qui rassemble des designers, des ingénieurs, les chefs de produit des différents pays leaders et les représentants de la production. "On a fait peu d'esquisses, on a rapidement multiplié les essais techniques liés à cette innovation matière", poursuit Bob Daenen. Un moule expérimental est réalisé "pour résoudre les problèmes d'adhésion des deux matières (un PP solide et un mélange PP/caoutchouc synthétique) sur une surface aussi importante", selon Lionel Vilain, le responsable de la qualité et des matières à l'usine de Tours. Dans le même temps, un prototype est validé par des essais au sein d'une cuisine-test et par les consommateurs. Le design, de même que le moule, ont fait l'objet de constantes révisions. Ainsi, la section aplatie, imaginée au départ à la base du bol, a été remplacée par un cordon en relief pour conserver une épaisseur de couches (3,6mm au total) égale. Pour éviter d'abîmer la première couche lors de la bi-injection, une matière texturée a été choisie plutôt que le matériau lisse prévu au départ. Ce matériau s'est révélé plus résistant et plus facile d'entretien. Après avoir testé tous ces concepts avec un bol de 3litres, Tupperware vient d'effectuer le lancement européen d'une version 5litres. Cette gamme reflète l'orientation méthodique du design vers les attentes et l'univers de la ménagère, à qui Tupperware propose des formes et des couleurs plus décoratives, d'où le bleu, choisi pour coller aux nouvelles "tendances" dans la cuisine.Méthode qui s'est aussi façonnée avec des échecs. Comme cela a été le cas de la "concept line", une ligne de pots stylisés en bi-matière, destinés aussi bien à la cuisine qu'au bureau. Marianne VERMERSC



L'avis de l'expert

Anne-Marie Sargueil, présidente de l'Institut français du design "La gamme des bols batteurs Tupperware (ainsi que celle des passoires) a obtenu le 8mars un Janus du design de l'industrie.

Le jury a apprécié en particulier:

- L'étude design initiée à partir de tests consommateurs;

- La qualité des matériaux;

- La bonne préhension des éléments;

- La résolution simple du couvercle sur le support;

- L'excellente finition des éléments;

- L'aspect graphique de la gamme.

En revanche, le jury a regretté la couleur bleu de Prusse, qui ne semble pas être une couleur fonctionnelle pour l'espace cuisine."



L'usine de Joué-lès-Tours

Créée en 1973, l'usine de Joué-lès-Tours, qui emploie 500personnes, est la deuxième des six usines Tupperware, après l'usine belge d'Alost. Elle a transformé 8000 tonnes de matières plastiques en 1994, en majorité destinées à des produits conventionnels. C'est aussi l'unité la plus moderne du groupe. Automatisée en 1983, elle est la seule à être équipée depuis 1989 de machines deux cylindres permettant la fabrication de produits à deux composants par bi-injection (en rotation): les "boîtes vitrines" (intégrant une fenêtre transparente), et les "bols batteurs". Le succès de ces "gammes bi-matières" les plus innovantes, avec les éléments destinés à la cuisson micro-ondes, est un enjeu important pour l'usine française.

USINE NOUVELLE N°2493

Partager

LES ÉVÉNEMENTS L'USINE NOUVELLE

LES SERVICES DE L'USINE NOUVELLE

ARTICLES LES PLUS LUS