TUI creuse ses pertes au premier trimestre, espère une reprise cet été

LONDRES (Reuters) - TUI, le premier groupe mondial de tourisme, espère que la reprise attendue cet été lui donnera un peu d'oxygène après avoir fait état mardi d'une perte opérationnelle de 699 millions d'euros au premier trimestre en raison de la pandémie.
Partager
TUI creuse ses pertes au premier trimestre, espère une reprise cet été
TUI, le premier groupe mondial de tourisme, espère que la reprise attendue cet été lui donnera un peu d'oxygène après avoir fait état mardi d'une perte opérationnelle de 699 millions d'euros au premier trimestre en raison de la pandémie. /Photo d'archives/REUTERS/Charles Platiau

L'entreprise, basée à Hanovre, en Allemagne, a bénéficié de larges soutiens financiers de la part des investisseurs et du gouvernement. Grâce à ces plans de sauvetage successifs, elle dispose de 2,1 milliards d'euros de liquidités.

TUI a déclaré être prêt à relancer son activité dans les semaines à venir, mais l'incertitude demeure à cause des restrictions de voyages en Grande-Bretagne, un de ses principaux marchés, et des mesures de confinement en Europe qui paralysent toujours le tourisme en dépit des campagnes de vaccination en cours partout dans le monde.

Le groupe allemand a déclaré avoir reçu 2,8 millions de réservations, précisant toutefois que ses clients étaient susceptibles de réserver à la dernière minute compte tenu du climat d'incertitude actuel.

TUI a dit avoir réduit ses coûts, ce qui lui a permis de ramener sa consommation mensuelle de trésorerie à 300 millions d'euros au cours du trimestre à fin décembre contre 400 à 450 millions attendu initialement.

Le groupe a creusé sa perte opérationnelle courante à 699 millions d’euros au cours du premier trimestre après une perte de 146,7 millions pour la même période en 2019.

Le titre TUI, qui a perdu plus de 40% de sa valeur au cours des 12 dernier mois, a ouvert en baisse de 1%. Il était quasiment stable en début de matinée.

(Sarah Young, version française Laura Marchioro, édité par Jean-Michel Bélot)

Sujets associés

LES ÉVÉNEMENTS L’USINE NOUVELLE

LES PODCASTS

Vendre la Joconde, chiche !

Vendre la Joconde, chiche !

Dans ce nouveau numéro du podcast Inspiration, Stéphane Distinguin, auteur de "Et si on vendait la Joconde" sorti ce 19 janvier 2022 aux éditions JC Lattés, répond aux questions...

Écouter cet épisode

Digital et médias, par Julie Manou-Mani

Digital et médias, par Julie Manou-Mani

Dans le podcast "Inspiration", Julie Manou Mani, journaliste et productrice, répond aux questions de Christophe Bys. Elle revient sur sa reconversion vers le journalisme après des études...

Écouter cet épisode

La recherche française est-elle vraiment à la traine ?

La recherche française est-elle vraiment à la traine ?

En 2020, année de la crise Covid, la recherche française aura été au centre de toutes les attentions. En cause, l'incapacité de la France à développer son propre vaccin....

Écouter cet épisode

Joindre les deux bouts

Joindre les deux bouts

Dans cet épisode d'Industry Story, Guillaume Dessaix revient sur la grève du Joint Français qui au début des années 70 a enflammé la Bretagne.

Écouter cet épisode

Tous les podcasts

LES SERVICES DE L’USINE NOUVELLE

Trouvez les entreprises industrielles qui recrutent des talents

LE CNAM

Ingénieur chef de projet bâtiment H/F

LE CNAM - 18/01/2022 - CDD - PARIS

+ 550 offres d’emploi

Tout voir
Proposé par

ARTICLES LES PLUS LUS