Quotidien des Usines

Tubesca-Comabi inaugure sa nouvelle usine d’Ailly-sur-Noye

, , ,

Publié le

Le fabricant d’échelles et d’échafaudages Tubesca-Comabi inaugure le 22 novembre son usine d’Ailly-sur-Noye de 210 salariés en service depuis un an. Un investissement de 12 millions d’euros.

Tubesca-Comabi inaugure sa nouvelle usine d’Ailly-sur-Noye
Nouveau site de production Tubesca de Ailly-sur-Noye
© Tubesca

Le spécialiste des solutions d’accès en hauteur Tubesca-Comabi (100 millions d’euros de chiffre d’affaires ; 410 salariés ; siège Trévoux, Ain) inaugure le 22 novembre la nouvelle usine construite sur la nouvelle zone industrielle d’Ailly-sur-Noye (Somme). Cette usine de 210 salariés, opérationnelle depuis un an, représente pour l’industriel un investissement de 12 millions d’euros. Elle se déploie sur une superficie de 15 000 mètres carrés complétés de 5 500 mètres carrés de "magasins" pour le stockage de produits finis très demandés.

Installé depuis 45 ans au centre du bourg d’Ailly-sur-Noye, Tubesca, filiale du groupe Zarges, se rend compte en 2009-2010 que son site historique enclavé et peu extensible, ne peut pas répondre à ses projets de développement.

Il décide de construire une nouvelle usine, mais où ? Après réflexion, Tubesca a finalement opté pour un nouveau site à la sortie du bourg, "en zone rurale, au milieu des betteraves" selon la formule de Bernard Rothan, président de Tubesca-Comabi.

Plusieurs options ont été envisagées pour cette nouvelle usine dont celle d’une implantation dans un pays à faible coût de main d’œuvre ; mais Tubesca - devenu Tubesca-Comabi en 2012 - y a renoncé ; l’usine picarde fournissant essentiellement le marché français, une implantation lointaine aurait impliqué une logistique de transport "complexe et coûteuse", a expliqué Bernard Rothan à usinenouvelle.com. L’industriel qui tenait aussi à conserver les compétences de son site picard, a tranché pour le maintien à Ailly-sur-Noye lorsque la communauté de communes a proposé de créer une zone industrielle à la sortie du bourg avec un accès pour les poids lourds.

La fusion de Tubesca et Comabi

Le déménagement dans la nouvelle usine a coïncidé avec la fusion juridique en 2012 des deux filiales françaises - Tubesca et Comabi - du groupe franco-allemand Zarges (250 millions d’euros de chiffre d’affaires ; 1 400 salariés). "La fusion juridique a été faite en 2012, mais nous avions déjà regroupé les équipes commerciales en 2011 après avoir constaté qu'elles visitaient les mêmes clients" explique Bernard Rothan. La dernière étape de la fusion a été réalisée avec la présentation au salon Batimat de Paris Villepinte en novembre 2013 du catalogue Tubesca-Comabi. Il comprend, en 200 pages et 600 références, tous les produits de Tubesca-Comabi dans les métiers de l’accès et du travail en hauteur non motorisé. Premier en France sur le marché de l’accès en Hauteur, Tubesca-Comabi, revendique aussi d’être le seul à commercialiser "toutes les familles de produits du marchepied jusqu’à l’échafaudage fixe".

Des produits "de plus en plus technologiques"

Le groupe souligne qu’il propose, aux secteurs du bâtiment et de l’industrie, de plus en plus de "solutions sur mesure" (20 % de son chiffre d’affaires) ainsi que des produits "de plus en plus technologiques", notamment en matière de sécurité et d’ergonomie. "Nous avons sorti en 2013 une nouvelle gamme d’échelles plus faciles d’utilisation, plus manipulables ; nous développons davantage de plateformes individuelles de travail", précise Bernard Rothan. Commercialisés via un réseau de distributeurs spécialisés, ces produits sont fabriqués par les sites d’Ailly-sur-Noye et de Trévoux dans l'Ain (130 salariés). "Chaque site a son savoir-faire au niveau de la matière", souligne Bernard Rothan. Le site picard qui travaille l’aluminium (marche pieds, échelles et échelles roulantes, plateformes individuelles de travail) a une expertise dans le poinçonnage et le sertissage ; le site de Trévoux travaille surtout l’acier (échelles roulantes, échafaudages fixes…) avec des compétences spécifiques en matière de soudure (robotisée ou manuelle).

Preuve qu’il croit en l’avenir de ses produits à forte valeur ajoutée, le groupe Zarges qui possède sept usines - France, Allemagne, Espagne, Hongrie - aura construit deux usines en trois ans, l’une à Ailly et l’autre à Kecskemet en Hongrie. La production des deux usines a été transférée sur un nouveau site proche du site "historique".

La nouvelle usine d’Ailly-sur-Noye ouvrira ses portes au public le 23 novembre.

Claire Garnier

*Effectifs Tubesca-Comabi : usine d’Ailly sur Noye, Somme (210 salariés) ; usine de Trévoux, Ain, (130 salariés) ; site de Crémieu, Isère (40 salariés) ; site de Noisy-le-Sec, Seine-Saint-Denis (30 salariés).

Réagir à cet article

Créez votre compte L’Usine Connect

Fermer
L'Usine Connect

Votre entreprise dispose d’un contrat
L’Usine Connect qui vous permet d’accéder librement à tous les contenus de L’Usine Nouvelle depuis ce poste et depuis l’extérieur.

Pour activer votre abonnement vous devez créer un compte

Créer votre Compte