Les Etats-Unis veulent réimposer des droits de douane sur l'aluminium brut canadien

Le président américain, Donald Trump, a proposé le 6 août de réimposer des droits de douane de 10% sur certains produits canadiens en aluminium afin de protéger l'industrie américaine d'une "poussée" des importations, ce qui a provoqué la colère d'Ottawa et de certains groupes américains.

Partager

TESTEZ GRATUITEMENT L'ABONNEMENT À L'USINE NOUVELLE

15 jours gratuits et sans engagement

Les Etats-Unis veulent réimposer des droits de douane sur l'aluminium brut canadien
Le président américain, Donald Trump, a proposé jeudi de réimposer des droits de douane de 10% sur certains produits canadiens en aluminium afin de protéger l'industrie américaine d'une "poussée" des importations, ce qui a provoqué la colère d'Ottawa et de certains groupes américains. /Photo prise le 6 août 2020/REUTERS/Joshua Roberts

Donald Trump veut à nouveau imposer l'aluminium brut canadien, à hauteur de 10%, a-t-il fait savoir le 6 août. En réponse, le Canada a promis des représailles alors que les tensions s'intensifiaient entre les proches alliés quelques semaines seulement après l'entrée en vigueur d'un nouvel accord commercial continental entre les États-Unis, le Mexique et le Canada.

Le Bureau du représentant américain au commerce a déclaré que les droits de douane de 10% s'appliquent à l'aluminium brut non allié produit dans les fonderies.

VOS INDICES

source

logo indice & contations

Le contenu des indices est réservé aux abonnés à L’Usine Nouvelle

Je me connecte Je m'abonne

La vice-première ministre canadienne Chrystia Freeland a déclaré que les droits de douane porteraient préjudice aux travailleurs et aux économies régionales déjà touchées par la pandémie de coronavirus et a promis qu'Ottawa prendrait des mesures de rétorsion comme en 2018, lorsque Trump a imposé pour la première fois des mesures punitives sur l'acier et l'aluminium canadiens.

La Chambre de commerce américaine a pour sa part qualifié cette initiative de "pas dans la mauvaise direction", qui entraînerait une augmentation des coûts pour les entreprises et les consommateurs.

Avec Reuters (Jeff Mason, Andrea Shalal et David Lawder à Washington, Julie Gordon et David Ljunggren à Ottawa; version française Camille Raynaud)

Partager

SUJETS ASSOCIÉS
LES ÉVÉNEMENTS L'USINE NOUVELLE

LES SERVICES DE L'USINE NOUVELLE

ARTICLES LES PLUS LUS