Abonnez-vous Identifiez-vous

Identifiez-vous

Vos codes d'accès sont erronés, Veuillez les saisir à nouveau. Mot de passe oublié ?

Trump et Liu affichent leur optimisme pour un accord commercial

Publié le

WASHINGTON (Reuters) - Donald Trump et le vice-Premier ministre chinois Liu He ont affiché leur optimisme sur les chances des Etats-Unis et de la Chine de parvenir à un accord commercial, vendredi, bien qu'il reste des points importants à régler alors qu'approche la date limite du 1er mars après laquelle Washington menace d'imposer de nouveaux droits de douane à Pékin.

Trump et Liu affichent leur optimisme pour un accord commercial
La Chine a accepté d'acheter jusqu'à 1.200 milliards de dollars de biens américains dans le cadre des négociations commerciales avec les Etats-Unis, rapporte vendredi la chaîne CNBC en citant des sources au fait du dossier. /Photo prise le 9 novembre 2018/REUTERS/Yuri Gripas
© YURI GRIPAS

Recevant le négociateur en chef chinois à la Maison blanche, le président américain a estimé qu'il y avait "une très bonne chance" qu'un accord soit conclu et s'est dit ouvert à un report de la date limite qu'il a lui-même fixée, à condition que celui-ci ne soit "pas trop long".

Faute d'accord à cette date, Washington menace d'augmenter les droits de douane de 10% à 25% sur un volume de 200 milliards de dollars d'importations en provenance de Chine.

Liu He a également jugé "très probable" qu'un accord puisse être conclu. Il a lu à son hôte une lettre de Xi Jinping, dans laquelle le président chinois se félicite des progrès réalisés jusqu'à présent et souhaite que les deux pays "redoublent d'efforts et se rencontrent à mi-chemin".

Les négociations, qui ont repris jeudi à Washington et devaient initialement s'achever vendredi, ont été prolongées de deux jours jusqu'à dimanche, a annoncé Trump.

Promettant le "meilleur accord agricole de l'histoire" aux agriculteurs américains, il a dit envisager la tenue d'un sommet avec Xi Jinping à Mar-a-Lago, en Floride, en mars ou en tout cas "dans un futur pas trop lointain".

TRUMP NE VEUT PAS DE PROTOCOLES D'ACCORD

Les deux chefs d'Etat prendront eux-mêmes "les décisions importantes" en matière de commerce, a poursuivi le président américain, ajoutant qu'ils pourraient négocier en personne les derniers détails d'un accord, "ou peut-être pas".

Trump a évoqué la possibilité d'inclure le contentieux avec les équipementiers chinois Huawei et ZTE dans le périmètre de l'accord, sans toutefois prendre d'engagement à ce sujet.

Il s'est par ailleurs dit en désaccord avec son représentant au Commerce, Robert Lighthizer, sur le recours à des protocoles d'accord (Memorandum of Understanding, MoU), disant vouloir uniquement "un accord à long terme".

Défendant le caractère contraignant des MoU, Lighthizer a cependant concédé qu'il ne parlerait plus désormais que "d'accord commercial".

Le représentant au Commerce a évoqué des progrès lors des négociations, notamment sur la question des transferts de technologie.

Selon CNBC, c'est dans ce domaine, en particulier celui du transfert forcé de propriété intellectuelle, une des principales demandes de Washington, que les positions des deux pays restent les plus éloignées.

Pékin a en revanche accepté lors des négociations d'acheter jusqu'à 1.200 milliards de dollars de biens américains, ajoute la chaîne en citant des sources au fait du dossier.

Le secrétaire américain au Trésor, Steven Mnuchin, a évoqué pour sa part un accord "solide" en matière de change.

(Jeff Mason; Tangi Salaün pour le service français)

Créez votre compte L’Usine Connect

Fermer
L'Usine Connect

Votre entreprise dispose d’un contrat
L’Usine Connect qui vous permet d’accéder librement à tous les contenus de L’Usine Nouvelle depuis ce poste et depuis l’extérieur.

Pour activer votre abonnement vous devez créer un compte

Créer votre Compte
Suivez-nous Suivre Usine Nouvelle sur Facebook Suivre Usine Nouvelle sur Twitter RSS Usine Nouvelle