Abonnez-vous Identifiez-vous

Identifiez-vous

Vos codes d'accès sont erronés, Veuillez les saisir à nouveau. Mot de passe oublié ?

Truffle 100 Europe : « l'industrie européenne du logiciel résiste bien »

, ,

Publié le

Le fonds de capital-risque Truffle Capital vient de publier son classement des 100 premiers éditeurs européens.

Truffle 100 Europe : « l'industrie européenne du logiciel résiste bien »

« Pour les éditeurs, 2007 a été une année record en terme de fusions et acquisitions. On pouvait craindre que cette consolidation s'opère au détriment des acteurs européens et au profit des éditeurs américains mais il n'en a rien été », remarque d'emblée Bernard-Louis Roques, directeur général de Truffle Capital, à propos de la troisième édition du Truffle 100 Europe, un classement des 100 premiers éditeurs européens réalisé en partenariat avec les instituts d'étude CXP et IDC. « Sur 11 à 12 milliards de dollars d'opérations enregistrées en 2007, un milliard sont liés à des sociétés européennes rachetées par des Américains et un milliard à des sociétés américaines acquises par des Européens, le reste étant des opérations intra-européennes », constate-t-il, en signalant que « ce n'est pas du tout ce à quoi Truffle Capital s'attendait. »

29 milliards d'euros

Malgré la crise, le secteur se porte relativement bien. En 2007, le chiffre d'affaires combiné des 100 premiers éditeurs européens - environ 194 000 salariés, dont 20,7% en France - atteint 29 milliards d'euros, contre 22 milliards d'euros un an plus tôt. 80% des revenus sont générés par les 25 premiers éditeurs, le conglomérat allemand SAP générant à lui seul 42% des revenus (10,2 milliards d'euros), loin devant son concurrent britannique Sage (1,8 milliards) et le français Dassault Systèmes (1,2 milliards). En bout de liste, 65 éditeurs ont enregistré des revenus annuels inférieurs à 50 millions d'euros.

Pas assez de « champions »

Si on les compare aux performances de leurs concurrents américains, les éditeurs européens font toutefois pâle figure. Microsoft a, à lui seul, engrangé 51,1 milliards d'euros de revenus en 2007. « On manque de champions globaux, ce qui était déjà vrai l'an dernier avec seulement trois éditeurs qui dépassent le milliard d'euros de chiffre d'affaires », insiste Bernard-Louis Roques. Autre difficulté selon lui, « les éditeurs européens ne sont pas suffisamment diversifiés au niveau sectoriel ». Un tiers des éditeurs classés évoluent dans le monde des progiciels de gestion (ERP) et un autre tiers dans celui des logiciels d'infrastructure. Le problème ? « Ils ont souvent été créés pour répondre à des contraintes nationales et ont parfois du mal à franchir le cap de l'internationalisation. »

Quelles perspectives en période de crise ?

Il est encore trop tôt pour appréhender les effets réels de la crise actuelle sur le secteur. « Tout le monde s'accorde sur un point, c'est que la crise a mis un coup d'arrêt aux grosses opérations de plusieurs centaines de millions de dollars », estime Bernard-Louis Roques. De plus, ajoute-t-il, 84% des éditeurs présents au Truffle 100 Europe sont cotés en bourse, ce qui « représente une faiblesse pour eux à l'heure actuelle. » Vont-ils se retirer de la cotation ? « Ce serait difficile mais cela peut arriver si la crise perdure encore 6 à 9 mois. »

Christophe Dutheil

Pour en savoir plus :
Truffle 100 - The Top 100 European Software Vendors

A lire aussi :
Informatique : pas de mouvement de concentration chez les SSII

Rang des éditeurs français au classement Truffle 100 Europe en 2008 :

3ème position : Dassault Systemes (1,2 milliards d'euros de CA dans l'édition)
12ème position : Sopra Group / axway (265 millions d'euros de CA dans l'édition)
19ème position : Cegid (207,4 millions d'euros de CA dans l'édition)
20ème position : GL Trade (203,2 millions d'euros de CA dans l'édition)
32ème position : Ilog, récemment racheté par IBM (123,2 millions d'euros de CA dans l'édition)
34ème position : GFI Informatique (120 millions d'euros de CA dans l'édition)
35ème position : Avanquest (113,8 millions d'euros de CA dans l'édition)
39ème position : Linedata services (100 millions d'euros de CA dans l'édition)
50ème position : Generix Group (74 millions d'euros de CA dans l'édition)
52ème position : ESI Group (68,9 millions d'euros de CA dans l'édition)
57ème position : Cegedim Activ (60 millions d'euros de CA dans l'édition)
73ème position : Infovista (39,8 millions d'euros de CA dans l'édition)
80ème position : SAB (36 millions d'euros de CA dans l'édition)
84ème position : Viveo (35 millions d'euros de CA dans l'édition)
93ème position : Ares (29,1 millions d'euros de CA dans l'édition)
95ème position : Orsyp (28,2 millions d'euros de CA dans l'édition)
97ème position : Missler software (27,1 millions d'euros de CA dans l'édition)
98ème position : EBP (27 millions d'euros de CA dans l'édition)
99ème position : Cast (26,1 millions d'euros de CA dans l'édition)
100ème position : Esker (25,9 millions d'euros de CA dans l'édition)

Créez votre compte L’Usine Connect

Fermer
L'Usine Connect

Votre entreprise dispose d’un contrat
L’Usine Connect qui vous permet d’accéder librement à tous les contenus de L’Usine Nouvelle depuis ce poste et depuis l’extérieur.

Pour activer votre abonnement vous devez créer un compte

Créer votre Compte
Suivez-nous Suivre Usine Nouvelle sur Facebook Suivre Usine Nouvelle sur Twitter RSS Usine Nouvelle