Trouver un emploi en traversant la rue, c'est plus vrai à Paris et dans les grandes métropoles qu'ailleurs

Selon une étude réalisée par Hellowork, on ne peut plus vraiment opposer Paris au désert français. Il faut désormais prendre en compte l'ensemble des métropoles qui ont un pouvoir d'attraction majeur en matière de création d'emplois. Pour trouver un emploi si on vit en dehors de ces grandes zones urbaines, il faut être prêt à faire plus que traverser la rue : déménager. 

Partager
Trouver un emploi en traversant la rue, c'est plus vrai à Paris et dans les grandes métropoles qu'ailleurs
"A nous deux Paris ! " Un siècle après, l'exclamation du Rastignac reste d'actualité.

Encore un rêve technologique qui s'effondre. Il n'y a pas si longtemps, l'apparition de ce qu'on appelait encore les technologies de l'information et de la communication semblait appeler à une meilleure répartition de la population sur le territoire. Puisque tout le monde serait connecté, il deviendrait possible de travailler depuis n'importe quel endroit. Les jours des grandes villes comme centre d'emploi était compté.

Hyper concentration de l'emploi

L'étude publié par Hellowork (1) apporte un démenti à cette intuition plein d'un bon sens pas très étayé. Il en ressort, en effet, que l'emploi en France est très polarisé dans quelques métropoles. Ainsi, alors qu'une offre d'emploi publiée par Hellowork sur deux concerne un emploi dans une des 22 métropoles françaises, seulement 31 % de la population y vit. Et la concentration est encore plus forte qu'il n'y paraît. En effet, 42 % des postes à pourvoir se trouvent dans l'une des 13 principales métropoles françaises (soit Paris, Aix-Marseille, Lyon, Lille Bordeaux, Toulouse, Nantes, Nice, Rouen, Strasbourg, Montpellier, Grenoble et Rennes).

Or, pour importantes qu'elles soient, ces treize métropoles ne regroupent que 27 % de la population active. Autrement dit, pour trouver un emploi, travailler - ou être prêt à travailler - dans un grand centre urbain constitue un avantage loin d'être négligeable. L'indice de métropolisation de l'emploi varie de 67 % pour le Grand Paris rapporté à l'Île-de-France (67 % de l'emploi de la région est dans cette métropole) à 4 % pour Saint-Etienne ou Clermont Auvergne. Entre ces deux extrêmes, on trouve Aix- Marseille (52 %), Lille ou Toulouse (42 % chacune) ou encore Lyon (40 %) Nantes (39%)

Polarisation selon le niveau d'études

L'étude montre aussi que les compétences demandées ne sont pas du même type selon les espaces. Dans la métropole du Grand Paris, c'est le "royaume" des techniciens, des cadres moyens ou supérieurs. 80 % des offres concernent un niveau d'études au moins égal à bac+2. 26 % concernent les bac+2 et les techniciens, 25 % les bac+3 ou 4 et les agents de maîtrise et 30 % les ingénieurs et les bac +5. Si le total est relativement proche dans les autres métropoles, la répartition laisse apparaître quelques nuances : moins de niveau bac +5 (24 %), autant de bac +3 ou 4 (23 %) et beaucoup plus de techniciens et autres bac +2 (31 %). Hors métropole, la majorité des offres correspond à des postes moins diplômés : 31 % s'adressent à des bac+2, 22 % requièrent un niveau bac et 12 % le BEP ou le CAP.

Ces résultats corroborent les analyses de Nicolas Colin de The Family. Ce promoteur de l'économie numérique et de l'économie des start-ups affirme depuis longtemps que contrairement à l'idée reçue, le numérique tend à hyper polariser l'emploi autour d'écosystèmes attirant les ressources et notamment les emplois les plus qualifiés. Ces derniers attirent à leurs tours d'autres emplois. Qui dit écosystème numérique dynamique dit besoin de services pour ces salariés avides de nouveaux services. Devenir livreur à vélo ou chauffeur de VTC a peu de sens dans une ville en crise où la demande sera trop faible pour qu'il soit intéressant de s'installer et développer une activité indépendante.

--------------------------------------------------------

(1) Analyse basée sur 768 758 offres d'emplois publiées entre le 1er janvier et le 31 décembre 2018.

N.B. Les statistiques ont été établies en fonction de la localisation finale de l'emploi et non en fonction de la localisation du siège social.

SUR LE MÊME SUJET

Sujets associés

NEWSLETTER La Quotidienne

Nos journalistes sélectionnent pour vous les articles essentiels de votre secteur.

Votre demande d’inscription a bien été prise en compte.

Votre email est traité par notre titre de presse qui selon le titre appartient, à une des sociétés suivantes...

Votre email est traité par notre titre de presse qui selon le titre appartient, à une des sociétés suivantes du : Groupe Moniteur Nanterre B 403 080 823, IPD Nanterre 490 727 633, Groupe Industrie Service Info (GISI) Nanterre 442 233 417. Cette société ou toutes sociétés du Groupe Infopro Digital pourront l'utiliser afin de vous proposer pour leur compte ou celui de leurs clients, des produits et/ou services utiles à vos activités professionnelles. Pour exercer vos droits, vous y opposer ou pour en savoir plus : Charte des données personnelles.

LES ÉVÉNEMENTS L'USINE NOUVELLE

LES PODCASTS

A Grasse, un parfum de renouveau

A Grasse, un parfum de renouveau

Dans ce nouvel épisode de La Fabrique, Anne Sophie Bellaiche nous dévoile les coulisses de son reportage dans le berceau français du parfum : Grasse. Elle nous fait découvrir un...

Écouter cet épisode

Les recettes de l'horlogerie suisse

Les recettes de l'horlogerie suisse

Dans ce nouvel épisode de La Fabrique, notre journaliste Gautier Virol nous dévoile les coulisses de son reportage dans le jura suisse au coeur de l'industrie des montres de luxe. 

Écouter cet épisode

Le rôle des jeux vidéo dans nos sociétés

Le rôle des jeux vidéo dans nos sociétés

Martin Buthaud est docteur en philosophie à l'Université de Rouen. Il fait partie des rares chercheurs français à se questionner sur le rôle du jeu vidéo dans nos...

Écouter cet épisode

Les coulisses d'un abattoir qui se robotise

Les coulisses d'un abattoir qui se robotise

Dans ce nouvel épisode de La Fabrique, Nathan Mann nous dévoile les coulisses de son reportage dans l'abattoir Labeyrie de Came, dans les Pyrénées-Atlantiques, qui robotise peu à peu...

Écouter cet épisode

Tous les podcasts

LES SERVICES DE L'USINE NOUVELLE

Trouvez les entreprises industrielles qui recrutent des talents

WESER

Technicien Qualité (H/F)

WESER - 29/08/2022 - CDI - TOURS

+ 550 offres d’emploi

Tout voir
Proposé par

Accédez à tous les appels d’offres et détectez vos opportunités d’affaires

976 - DEMBENI

Réalisation des travaux de densification (réhabilitation et extension ) et création d'un réfectoire du groupe scolaire en T22.

DATE DE REPONSE 01/01/1970

+ de 10.000 avis par jour

Tout voir
Proposé par

ARTICLES LES PLUS LUS