Trouvay & Cauvin lâché par ses repreneurs

Publié le

L'autrichien Klinger et l'américain Armstrong ont finalement décidé de retirer leurs offres de reprises de respectivement 87 et 48 des 480 employés concernés par le dépôt de bilan du groupe havrais de robinetterie industrielle Trouvay & Cauvin. Seul le français Corpet Lejal (services à l'industrie), reste encore en lice (outre les LMBO proposés pour les filiales commerciales étrangères). Trouvay & Cauvin, ( 260 millions d'euros de ventes en 2001), pourrait se diriger vers la liquidation judiciaire.

Jean-Sébastien SCANDELLA

Créez votre compte L’Usine Connect

Fermer
L'Usine Connect

Votre entreprise dispose d’un contrat
L’Usine Connect qui vous permet d’accéder librement à tous les contenus de L’Usine Nouvelle depuis ce poste et depuis l’extérieur.

Pour activer votre abonnement vous devez créer un compte

Créer votre Compte