Abonnez-vous Identifiez-vous

Identifiez-vous

Vos codes d'accès sont erronés, Veuillez les saisir à nouveau. Mot de passe oublié ?

Trottinette évolutive

Laurent Rousselle

Publié le

Trottinette évolutive © D.R.

Réinventer le transport urbain ? Et pourquoi pas une trottinette électrique modulable. Robin Braem l’a déjà imaginée. Avec trois roues plutôt que deux, et qui se transformerait en vélo ou en chariot. Diplômé de l’École des mines de Douai en décembre, le jeune homme âgé de 22 ans aime créer, inventer. Il nourrit l’espoir de participer un jour au concours Lepine. Sa passion l’a déjà amené à concevoir une solution pour convertir une Clio en lit deux places avec un rangement à roulettes extractible adapté au coffre de sa voiture. C’est dans son garage qu’il conçoit, bricole, expérimente. C’est là aussi qu’il a, pour la première fois, transformé une vieille trottinette en vélo. Une idée d’abord ludique qui lui a rapidement laissé entrevoir des perspectives commerciales. Robin Braem est en effet convaincu de l’intérêt d’une solution de mobilité individuelle et électrique pour la ville. « Le marché est porteur, soutenu par les problématiques liées au réchauffement climatique, mais aussi par le besoin d’avoir un moyen de transport individuel, fiable, pratique à ranger et que l’on puisse amener partout avec soi. » Le projet devient le fil rouge de ses trois années aux Mines de Douai. Soutenu par les représentants de l’établissement, il intègre l’incubateur et profite d’un suivi individualisé, de moyens techniques et documentaires. Inspiré par des fabricants de tricycles comme Kiffy ou Scuddy, Robin fait évoluer son projet. La trottinette-vélo se transforme en trottinette-chariot. Le nouveau produit doit offrir davantage de bénéfices à l’utilisateur. L’innovation repose sur la simplicité et la rapidité du système de transformation. « Il suffit de deux secondes et d’une pression du pied sur un levier pour ramener les roues arrière sous celle de l’avant. » Destinée au citadin « chic », mais pas seulement. L’ingénieur l’envisage aussi pour le monde professionnel. Facteurs, agents d’entretien des parcs ou des villes pourraient y trouver leur compte. Cette nouvelle génération de trottinette a du potentiel.

Un constat partagé par Mehdi Réau et Maxime Hamonic, deux camarades de promo, qui ont suivi avec Robin Braem la filière « entrepreneur » et l’ont aidé à élaborer son business plan. Encore au stade de prototype, la trottinette-chariot dont le choix du nom n’a pas encore été tranché et qui s’appelait initialement Meebike, devrait recourir au financement participatif en 2017. Robin qui annonçait lors de son oral d’entrée aux Mines vouloir monter « sa boîte » a déjà fait du chemin. La trottinette-chariot est une première étape. D’ici cinq ans, celui qui a fait de l’invention et de la création ses deux moteurs de vie, compte bien ouvrir son bureau d’études. ?? 

l’ingénieur qu’il admire


« J’ai été impressionné par ma rencontre avec Renaud Colin lors de mon stage. Ingénieur de l’écologie et fondateur dirigeant de Addbike, entreprise lyonnaise qui conçoit et commercialise des vélos à trois roues, l’homme m’a montré une incroyable capacité à manager. »

Les autres nommés


Anne Belot (Ingénieur agronome) We waste recycle les plastiques en fil pour imprimantes 3D.

Vincent Le Gal (Insa Toulouse) Instant Modular Home réalise des habitations modulaires pour bureaux vides.

Kevin Levillain (Mines ParisTech) Sose propose un nouveau statut juridique pour les sociétés.

Réagir à cet article

Créez votre compte L’Usine Connect

Fermer
L'Usine Connect

Votre entreprise dispose d’un contrat
L’Usine Connect qui vous permet d’accéder librement à tous les contenus de L’Usine Nouvelle depuis ce poste et depuis l’extérieur.

Pour activer votre abonnement vous devez créer un compte

Créer votre Compte
Suivez-nous Suivre Usine Nouvelle sur Facebook Suivre Usine Nouvelle sur Twitter RSS Usine Nouvelle