[Trophées des usines] Bic remporte le prix de la qualité

La maîtrise de l’ensemble du processus de fabrication permet à Bic d’atteindre de faibles taux de rebut et de remporter le prix de la qualité du Trophées des usines.

Partager
[Trophées des usines] Bic remporte le prix de la qualité
Les billes doivent être parfaitement rondes et de la bonne taille, au micron près.

Qui eût cru qu’un Bic Cristal passe par 70 tests qualité ? Ce produit de grande consommation nécessite une minutie d’orfèvre pour tenir sa promesse : écrire 2 000 mètres sans baver et sans sécher. On le découvre lorsque l’on visite l’usine Bic Écriture de Montévrain (Seine-et-Marne). Le site s’est spécialisé dans la production des best-sellers de la marque : Cristal, 4 couleurs, M10 et, depuis peu, Velocity. On y fabrique tous les composants d’un stylo, de l’encre à la pointe, en passant par le tube et la cartouche. Un savoir-faire que Bic tient à souligner. « Généralement nos concurrents achètent la pointe et l’encre, puis ils assemblent », explique Tonny Peixoto, le directeur de l’usine.

En plus des produits finis, le site fabrique des composants pour les autres usines Bic. Cette expertise de l’ensemble du process de fabrication permet de veiller à la qualité du produit à chaque étape. Les techniciens vérifient la viscosité de l’encre. Les billes, elles, doivent être parfaitement rondes et de la bonne taille, au micron près. Toutes passent par une salle où ronronnent une vingtaine de machines, qui les trient 24 heures sur 24,7 jours sur 7. Une fois serties à la pointe, elles passent par l’atelier de test d’écriture. Les pointes sont mises sur des cartouches et dessinent des cercles sur des rouleaux de papier de 50 mètres de long. Une vigilance d’autant plus nécessaire que l’usine est le centre de compétence pour l’activité écriture de Bic. Les nouveaux process sont mis en œuvre ici avant d’être déployés dans les autres sites de Bic Écriture.

Démarche d’amélioration continue

Montévrain maîtrise également les outils de production. Élément essentiel pour contrôler la qualité des produits. Le site intègre Bic Technologies, l’entité du groupe dédiée à la conception des outils de production. Déjà très à cheval sur la qualité, le site a redoublé d’efforts en 2014 afin d’obtenir la certification qualité ISO 9001 version 2015. Bic a mis en place une démarche d’analyse des risques, demandée par la norme. « Nous avons créé des contrats clients-fournisseurs internes à l’usine, c’est-à-dire entre les différents ateliers. Cela permet de clarifier les besoins de chacun », précise Philippe Carré, le directeur qualité papeterie. Cette démarche a été associée à une standardisation du système d’amélioration continue. « Nous distinguons les indicateurs clés qu’il faut améliorer de ceux qui ne nécessitent qu’un maintien en l’état. On ne peut pas tout améliorer en même temps », estime le directeur qualité. Les responsables processus se focalisent principalement sur deux indicateurs, le taux de rendement synthétique (TRS) et le taux de rebut. Le TRS, aujourd’hui à 90 %, a progressé de 2 points par rapport à 2015 et le taux de rebut est de 0,8 %, soit une diminution de 6 %.

Ce système a fait ses preuves sur deux étapes du processus, la fabrication des pointes et l’assemblage. Les pointes des stylos sont fabriquées à partir de lopins de fil de laiton. « Le problème est qu’il est impossible de les vérifier toutes avant de les envoyer en production. Nous avons donc développé, avec la société Marposs Brankamp, un automatisme interne à la machine qui éjecte une pointe si elle présente un défaut », explique Mayeul Rochelet, le responsable de la production des pointes. Deux ans de R & D ont été nécessaires, le système est opérationnel depuis trois mois. Résultat : les déchets ont été divisés par deux. Dans l’atelier assemblage, un système de mesure en continu du TRS a permis de supprimer les micro-arrêts et d’améliorer la disponibilité des machines. Pour chasser les derniers rebuts, Bic songe désormais aux technologies de l’industrie du futur, notamment à l’analyse des données des machines de production.

Chiffre d’affairesNon communiqué

Effectif 239 personnes

Production 3 millions de stylos par jour

PARCOURIR LE DOSSIER

Tout le dossier

Sujets associés

NEWSLETTER La Quotidienne

Nos journalistes sélectionnent pour vous les articles essentiels de votre secteur.

Votre demande d’inscription a bien été prise en compte.

Votre email est traité par notre titre de presse qui selon le titre appartient, à une des sociétés suivantes...

Votre email est traité par notre titre de presse qui selon le titre appartient, à une des sociétés suivantes du : Groupe Moniteur Nanterre B 403 080 823, IPD Nanterre 490 727 633, Groupe Industrie Service Info (GISI) Nanterre 442 233 417. Cette société ou toutes sociétés du Groupe Infopro Digital pourront l'utiliser afin de vous proposer pour leur compte ou celui de leurs clients, des produits et/ou services utiles à vos activités professionnelles. Pour exercer vos droits, vous y opposer ou pour en savoir plus : Charte des données personnelles.

LES ÉVÉNEMENTS L'USINE NOUVELLE

Tous les événements

LES PODCASTS

A Grasse, un parfum de renouveau

A Grasse, un parfum de renouveau

Dans ce nouvel épisode de La Fabrique, Anne Sophie Bellaiche nous dévoile les coulisses de son reportage dans le berceau français du parfum : Grasse. Elle nous fait découvrir un écosystème résilient, composé essentiellement...

Écouter cet épisode

Les recettes de l'horlogerie suisse

Les recettes de l'horlogerie suisse

Dans ce nouvel épisode de La Fabrique, notre journaliste Gautier Virol nous dévoile les coulisses de son reportage dans le jura suisse au coeur de l'industrie des montres de luxe.

Écouter cet épisode

Le rôle des jeux vidéo dans nos sociétés

Le rôle des jeux vidéo dans nos sociétés

Martin Buthaud est docteur en philosophie à l'Université de Rouen. Il fait partie des rares chercheurs français à se questionner sur le rôle du jeu vidéo dans nos sociétés.

Écouter cet épisode

Les coulisses d'un abattoir qui se robotise

Les coulisses d'un abattoir qui se robotise

Dans ce nouvel épisode de La Fabrique, Nathan Mann nous dévoile les coulisses de son reportage dans l'abattoir Labeyrie de Came, dans les Pyrénées-Atlantiques, qui robotise peu à peu ses installations.

Écouter cet épisode

Tous les podcasts

LES SERVICES DE L'USINE NOUVELLE

Trouvez des produits et des fournisseurs

Industrie

Amélioration continue

LE SUR MESURE INDUSTRIEL

+ 240 000 Produits

Tout voir
Proposé par

Trouvez les entreprises industrielles qui recrutent des talents

Safran

Ingenieur-e Mécanique

Safran - 23/11/2022 - CDI - Poitiers

+ 550 offres d’emploi

Tout voir
Proposé par

Accédez à tous les appels d’offres et détectez vos opportunités d’affaires

67 - Seltz

Construction d'un bâtiment d'accueil au camping Salmengrund Seltz

DATE DE REPONSE 09/01/2023

+ de 10.000 avis par jour

Tout voir
Proposé par

ARTICLES LES PLUS LUS