Abonnez-vous Identifiez-vous

Identifiez-vous

Vos codes d'accès sont erronés, Veuillez les saisir à nouveau. Mot de passe oublié ?

[Trophées des usines] Bic remporte le prix de la qualité

, ,

Publié le

La maîtrise de l’ensemble du processus de fabrication permet à Bic d’atteindre de faibles taux de rebut et de remporter le prix de la qualité du Trophées des usines.

[Trophées des usines] Bic remporte le prix de la qualité
Les billes doivent être parfaitement rondes et de la bonne taille, au micron près.
© Franck Juéry

Qui eût cru qu’un Bic Cristal passe par 70 tests qualité ? Ce produit de grande consommation nécessite une minutie d’orfèvre pour tenir sa promesse : écrire 2 000 mètres sans baver et sans sécher. On le découvre lorsque l’on visite l’usine Bic Écriture de Montévrain (Seine-et-Marne). Le site s’est spécialisé dans la production des best-sellers de la marque : Cristal, 4 couleurs, M10 et, depuis peu, Velocity. On y fabrique tous les composants d’un stylo, de l’encre à la pointe, en passant par le tube et la cartouche. Un savoir-faire que Bic tient à souligner. « Généralement nos concurrents achètent la pointe et l’encre, puis ils assemblent », explique Tonny Peixoto, le directeur de l’usine.

En plus des produits finis, le site fabrique des composants pour les autres usines Bic. Cette expertise de l’ensemble du process de fabrication permet de veiller à la qualité du produit à chaque étape. Les techniciens vérifient la viscosité de l’encre. Les billes, elles, doivent être parfaitement rondes et de la bonne taille, au micron près. Toutes passent par une salle où ronronnent une vingtaine de machines, qui les trient 24 heures sur 24,7 jours sur 7. Une fois serties à la pointe, elles passent par l’atelier de test d’écriture. Les pointes sont mises sur des cartouches et dessinent des cercles sur des rouleaux de papier de 50 mètres de long. Une vigilance d’autant plus nécessaire que l’usine est le centre de compétence pour l’activité écriture de Bic. Les nouveaux process sont mis en œuvre ici avant d’être déployés dans les autres sites de Bic Écriture.

Démarche d’amélioration continue

Montévrain maîtrise également les outils de production. Élément essentiel pour contrôler la qualité des produits. Le site intègre Bic Technologies, l’entité du groupe dédiée à la conception des outils de production. Déjà très à cheval sur la qualité, le site a redoublé d’efforts en 2014 afin d’obtenir la certification qualité ISO 9001 version 2015. Bic a mis en place une démarche d’analyse des risques, demandée par la norme. « Nous avons créé des contrats clients-fournisseurs internes à l’usine, c’est-à-dire entre les différents ateliers. Cela permet de clarifier les besoins de chacun », précise Philippe Carré, le directeur qualité papeterie. Cette démarche a été associée à une standardisation du système d’amélioration continue. « Nous distinguons les indicateurs clés qu’il faut améliorer de ceux qui ne nécessitent qu’un maintien en l’état. On ne peut pas tout améliorer en même temps », estime le directeur qualité. Les responsables processus se focalisent principalement sur deux indicateurs, le taux de rendement synthétique (TRS) et le taux de rebut. Le TRS, aujourd’hui à 90 %, a progressé de 2 points par rapport à 2015 et le taux de rebut est de 0,8 %, soit une diminution de 6 %.

Ce système a fait ses preuves sur deux étapes du processus, la fabrication des pointes et l’assemblage. Les pointes des stylos sont fabriquées à partir de lopins de fil de laiton. « Le problème est qu’il est impossible de les vérifier toutes avant de les envoyer en production. Nous avons donc développé, avec la société Marposs Brankamp, un automatisme interne à la machine qui éjecte une pointe si elle présente un défaut », explique Mayeul Rochelet, le responsable de la production des pointes. Deux ans de R & D ont été nécessaires, le système est opérationnel depuis trois mois. Résultat : les déchets ont été divisés par deux. Dans l’atelier assemblage, un système de mesure en continu du TRS a permis de supprimer les micro-arrêts et d’améliorer la disponibilité des machines. Pour chasser les derniers rebuts, Bic songe désormais aux technologies de l’industrie du futur, notamment à l’analyse des données des machines de production.

Chiffre d’affairesNon communiqué

Effectif 239 personnes

Production 3 millions de stylos par jour

Réagir à cet article

Créez votre compte L’Usine Connect

Fermer
L'Usine Connect

Votre entreprise dispose d’un contrat
L’Usine Connect qui vous permet d’accéder librement à tous les contenus de L’Usine Nouvelle depuis ce poste et depuis l’extérieur.

Pour activer votre abonnement vous devez créer un compte

Créer votre Compte
Suivez-nous Suivre Usine Nouvelle sur Facebook Suivre Usine Nouvelle sur Twitter RSS Usine Nouvelle