[Trophées des femmes de l'industrie] Bénédicte Jézéquel (Silvadec), prix de la Femme entrepreneur

Le 25 septembre, L'Usine Nouvelle a remis les Trophées des femmes de l'industrie. Bénédicte Jézéquel, de Silvadec, a reçu le Trophée de la Femme Entrepreneur. Retrouvez les portraits des femmes talentueuses nommées dans sa catégorie. Intrapreneuses ou entrepreneuses, ces meneuses dirigent leur projet avec détermination. Ce sont le plus souvent des motivations très personnelles qui les poussent à sortir du cadre. Un projet de vie, un engagement dans une cause ou l’ardente envie de faire bouger les lignes.

Partager

[Trophées des femmes de l'industrie] Bénédicte Jézéquel (Silvadec), prix de la Femme entrepreneur
Benedicte Jezequel, co-fondatrice et presidente de Silvadec.

L’esprit de famille

Bénédicte Jézéquel, 50 ans
Coprésidente de Silvadec

C’est en 2001, «à une époque où l’économie tournait à plein régime et où le taux de chômage était plutôt faible», que Bénédicte Jézéquel, alors âgée de 32 ans, s’est lancée dans l’entrepreneuriat. Avec un collègue, Philippe Crez, elle fait un pari osé: développer en France le bois composite, une technologie découverte deux ans auparavant lors d’un salon professionnel, qui consiste à mélanger de la farine de bois avec de la poudre de plastique et des additifs.

VOS INDICES

source

logo indice & contations

Le contenu des indices est réservé aux abonnés à L’Usine Nouvelle

Je me connecte Je m'abonne

En s’installant à Arzal, dans le Morbihan, à 780 km de Lyon (Rhône), où elle vivait avec son mari et ses trois enfants –le dernier né la même année–, elle a fait le choix d’un changement de vie. Cette ingénieur diplômée de l’École nationale supérieure de chimie de Rennes n’avait jamais travaillé dans le bois, étant en poste dans l’extrusion plastique après un passage chez Lexmark. Et ne s’était encore jamais frottée à la création d’entreprise. Elle lance néanmoins un produit alors inconnu en France… Aujourd’hui, Silvadec, qu’elle codirige, est le premier fabricant européen de bois composite. Ses 80 collaborateurs génèrent un chiffre d’affaires de 35 millions d’euros sur deux entités. "Son caractère humain a permis de fédérer une équipe très soudée", appuie son associé. "Sans mon mari, je n’y serais pas arrivée!", souligne Bénédicte Jézéquel, attachée à sa vie de famille. Un esprit qu’elle perpétue chez Silvadec.

Franck Stassi

A propos de #Metoo
«L’industrie est un milieu masculin. Je vois les hommes comme des collaborateurs. La société française est bien avancée, on peut facilement faire garder nos enfants, travailler sans préjugés…»

Les portraits des autres nommées:

A la conquête de l'Amérique

Najette Fellache, 39 ans
Directrice générale et cofondatrice de Speachme

Cet été, Najette Fellache s’est envolée pour Los Angeles, où elle s’est installée pour une durée de deux ans avec son mari et ses deux enfants, le temps de développer le marché américain de sa start-up. Speachme (50 salariés en France, 10 aux États-Unis), c’est l’un de ces succès dont le numérique a le secret: 150% de croissance par an les deux dernières années, une levée de fonds de 10 millions d’euros en janvier. Après une formation en informatique, la Nantaise a décroché un master de management, suivi en cours du soir au Cnam, parallèlement à son premier emploi. "Je savais que je voulais créer mon entreprise." Ce sera Speachme, en 2012.

Consultante formatrice sur les nouvelles technologies pendant une dizaine d’années, elle a une intuition: les entreprises manquent d’un outil simple pour que les salariés transmettent rapidement leurs savoir-faire à leurs collègues. Deux «learning expeditions» dans la Silicon Valley la convainquent que l’avenir de la formation passe par la vidéo. Speachme propose aux salariés un logiciel et du matériel pour tourner des petits films de dix minutes maximum, qu’ils peuvent enrichir de textes et d’images… Un concept qui séduit Airbus dès 2014. L’avionneur est suivi en 2015 par une trentaine d’entreprises du CAC40. Najette Fellache veut faire de sa méthode un standard incontournable de la transmission des savoirs.

Cécile Maillard

A propos de #Metoo
«J’ai trouvé cela triste, toutes ces femmes qui souffraient et qui ne disaient rien. Qu’est-ce que cela veut dire sur notre société? Que les gens n’arrivent pas à parler?»

L’artiste des matériaux

Milène Guermont, 36 ans
Gérante de Madame Milène Guermont

«Les échafaudeurs dansaient», s’amuse rétrospectivement Milène Guermont. Pour prononcer cette phrase, il faut avoir un regard d’artiste. C’est le cas de cette diplômée d’une école d’ingénieurs et de l’École nationale supérieure des arts décoratifs. De son premier métier, elle garde la rigueur pour gérer un projet et le sang-froid. Surtout, réalisant des sculptures monumentales, elle peut "résoudre bien des problèmes techniques, connaissant les matériaux, et échanger avec les équipes qui les réalisent".

C’est exactement ce qui s’est passé lors de l’installation place de la Concorde, à Paris, de «Phares», une résille pyramidale en aluminium de 29 mètres de hauteur et symbolisant le dialogue entre les peuples. Une œuvre créée à l’occasion de la COP21. La technique oui, mais pour créer du dialogue, jeter des ponts, favoriser les échanges. La sculpture a été montée en dix jours. "Cela a occasionné beaucoup de péripéties", se souvient Milène Guermont. Le terme entrepreneur la résume. "Un entrepreneur, ça fait bouger les lignes. Ce qui m’intéresse, ce sont l’innovation, l’interaction avec le public et les outils." Hypersensible, synesthésique, elle sait transformer son don. Elle a, par exemple, breveté une technique de gravure colorée développée pour l’une de ses œuvres. Aujourd’hui, elle réalise des projets au-delà des frontières, «Phares» ira à Londres et sera relié via un dispositif original à Paris. Comme un pied de nez au Brexit.

Christophe Bys

A propos de #Metoo
«À l’exception de Niki de Saint-Phalle, peu d’artistes femmes sont exposées dans l’espace public. #Metoo a été l’occasion d’une prise de conscience.La France a encore beaucoup de progrès à faire.»

Partager

PARCOURIR LE DOSSIER
SUJETS ASSOCIÉS
LES ÉVÉNEMENTS L'USINE NOUVELLE

Trophée

TROPHÉES DES USINES 2021

100% digital , live et replay - 27 mai 2021

Gestion industrielle et Production

Déposez votre dossier avant le 26 février pour concourir aux trophées des usines 2021

Conférence

MATINÉE INDUSTRIE DU FUTUR

100% digital , live et replay - 27 mai 2021

Gestion industrielle et Production

Comment rebondir après la crise 2020 et créer des opportunités pour vos usines

Formation

Espace de travail et bien-être des salariés

Paris - 01 juin 2021

Services Généraux

Optimiser l’aménagement du bureau

LES SERVICES DE L'USINE NOUVELLE

  • Recherche le contact d'un décideur ou d'une entreprise industrielle

    SILVADEC
ARTICLES LES PLUS LUS