Abonnez-vous Identifiez-vous

Identifiez-vous

Vos codes d'accès sont erronés, Veuillez les saisir à nouveau. Mot de passe oublié ?

[Trophées des femmes de l'industrie] Anne-Sophie Caistiker, femme au début prometteur

Solène Davesne

Publié le , mis à jour le 20/09/2016 À 20H50

Anne-Sophie Caistiker, 25 ans, f ondatrice et directrice générale de Doctibike  

[Trophées des femmes de l'industrie] Anne-Sophie Caistiker, femme au début prometteur © photo pascal Guittet

Anne-Sophie Caistiker aurait pu devenir chanteuse lyrique. Le bac en poche, cette passionnée de musique a préféré s’inscrire en école de commerce. Une façon de suivre la voie familiale. Son père dirigeait une société d’importation de pièces détachées de vélos. « Pour passer du temps avec lui, je le suivais partout, sur les salons ou lorsqu’il inspectait ses fournisseurs », raconte-t-elle. À 14 ans, elle visite sa première usine de fabrication de vélos en Chine. L’apprentissage accéléré l’incite à sauter les étapes. À peine diplômée, elle lance sa start-up… dans le secteur du vélo électrique. Avec 90 000 unités vendues l’an passé, le marché est en plein essor. « La batterie coûte près d’un tiers du prix du vélo, mais a une espérance de vie de trois à quatre ans », souligne-t-elle. Hébergé par l’incubateur de l’EM Lyon Business School à Écully (Rhône), Doctibike se spécialise dans la vente de nouvelles batteries et de leur reconditionnement. Pour son deuxième exercice, la start-up a généré 200 000 euros de chiffres d’affaires. En passe de boucler sa première levée de fonds, Anne-Sophie Caistiker fourmille de projets. La jeune femme, qui suit en cours du soir un master d’électrotechnique à Centrale Lyon, travaille en partenariat avec l’école d’ingénieurs sur un projet pour réutiliser les batteries de vélos usagées. « Elles peuvent encore servir pour stocker l’énergie de panneaux solaires. » Son père, lui, est devenu son conseiller. 

Remarque sexiste entendue
« J’ai plutôt entendu des remarques sur mon âge, comme : “Qu’est-ce que va m’apprendre cette gamine ?” Prouver qu’on peut apporter une expertise à 25 ans est un défi. »
 

Réagir à cet article

Créez votre compte L’Usine Connect

Fermer
L'Usine Connect

Votre entreprise dispose d’un contrat
L’Usine Connect qui vous permet d’accéder librement à tous les contenus de L’Usine Nouvelle depuis ce poste et depuis l’extérieur.

Pour activer votre abonnement vous devez créer un compte

Créer votre Compte
Suivez-nous Suivre Usine Nouvelle sur Facebook Suivre Usine Nouvelle sur Twitter RSS Usine Nouvelle