"Trop de défectuosités" pour réparer la cuve du réacteur de la centrale nucléaire belge

L'impossibilité de réparer la cuve affectée par les fissures dans le réacteur n°3 de la centrale nucléaire de Doel oblige la Belgique à envisager l'arrêt définitif du réacteur.

Partager

Les informations se précisent sur les anomalies récemment détectées dans la cuve d'un réacteur de la centrale de Doel lors de son inspection annuelle. Le quotidien belge Le Soir fait état d'une "fissure de 15 à 20 millimètres".

Une défectuosité qui oblige l'Agence fédérale belge de contrôle nucléaire (AFCN) à se montrer prudente sur l'avenir du réacteur n°3 de Doel. Willy de Roovere, son directeur, s'est exprimé à ce sujet ce vendredi 10 août lors d'une interview à la radio publique RTBF : "Je suis assez sceptique pour le moment", a-t-il confié, répondant à une question sur la possibilité de réutiliser la cuve défectueuse.

Et de poursuivre : "Il reste quand même la possibilité de prouver que je me trompe, mais il y a un peu trop de défectuosités à notre goût".

La réparation de la cuve ne semble pas à l'ordre du jour. "Une éventuelle réparation de la cuve est pratiquement impossible et n'est pas l'option à retenir, parce qu'il est à craindre qu'une telle opération fasse apparaître de nouvelles tensions dans la paroi de la cuve, ce qu'il faut absolument éviter", explique l'AFCN dans la fiche d'informations qu'elle a mis à la disposition du public sur son site internet. "Un remplacement de la cuve est extrêmement difficile (dose élevée de rayonnements) et n'a jamais eu lieu où que ce soit dans le monde".

Une réunion le 16 août entre représentants de la sécurité nucléaire des pays concernés

Hier, on apprenait que neuf autres réacteurs (22 en tout dans le monde) étaient équipés de cuves fabriquées par le même constructeur hollandais, Rotterdamsche Droogdok, qui a depuis cessé ses activités.

L'agence de sûreté nucléaire belge prend le problème de Doel à bras le corps. Elle a notamment annoncé une réunion le 16 août prochain à Bruxelles des représentants des autorités chargées de la sécurité nucléaire des pays concernés. Car selon l'Union européenne, en l'absence de constructeur pour mener les vérifications dans ses cuves, "ce sont les agences nationales (de sécurité nucléaire) qui sont responsables".

En Belgique, une inspection de routine est programmée en septembre pour le réacteur numéro de 2 de la centrale belge de Tihange, mis à l'arrêt par précaution lors de la découverte des fissures dans la cuve du réacteur de Doel. Selon l'AFP, la Suisse a également prévu un contrôle à Mühleberg.

Les Néerlandais en revanche "n'ont pas encore décidé" si une inspection du réacteur de Borssele "s'avérait nécessaire", a indiqué vendredi à l'AFP une porte-parole du ministère de l'Economie.

Selon l'AFP, l'enjeu est lourd en Belgique, car la mise à l'arrêt de Doel 3 et de Tihange 2 va priver le pays d'un tiers de sa production d'électricité.

SUR LE MÊME SUJET

Sujets associés

NEWSLETTER Energie et Matières premières

Nos journalistes sélectionnent pour vous les articles essentiels de votre secteur.

Votre demande d’inscription a bien été prise en compte.

Votre email est traité par notre titre de presse qui selon le titre appartient, à une des sociétés suivantes...

Votre email est traité par notre titre de presse qui selon le titre appartient, à une des sociétés suivantes du : Groupe Moniteur Nanterre B 403 080 823, IPD Nanterre 490 727 633, Groupe Industrie Service Info (GISI) Nanterre 442 233 417. Cette société ou toutes sociétés du Groupe Infopro Digital pourront l'utiliser afin de vous proposer pour leur compte ou celui de leurs clients, des produits et/ou services utiles à vos activités professionnelles. Pour exercer vos droits, vous y opposer ou pour en savoir plus : Charte des données personnelles.

LES ÉVÉNEMENTS L'USINE NOUVELLE

Tous les événements

LES PODCASTS

A Grasse, un parfum de renouveau

A Grasse, un parfum de renouveau

Dans ce nouvel épisode de La Fabrique, Anne Sophie Bellaiche nous dévoile les coulisses de son reportage dans le berceau français du parfum : Grasse. Elle nous fait découvrir un écosystème résilient, composé essentiellement...

Écouter cet épisode

Les recettes de l'horlogerie suisse

Les recettes de l'horlogerie suisse

Dans ce nouvel épisode de La Fabrique, notre journaliste Gautier Virol nous dévoile les coulisses de son reportage dans le jura suisse au coeur de l'industrie des montres de luxe.

Écouter cet épisode

Le rôle des jeux vidéo dans nos sociétés

Le rôle des jeux vidéo dans nos sociétés

Martin Buthaud est docteur en philosophie à l'Université de Rouen. Il fait partie des rares chercheurs français à se questionner sur le rôle du jeu vidéo dans nos sociétés.

Écouter cet épisode

Les coulisses d'un abattoir qui se robotise

Les coulisses d'un abattoir qui se robotise

Dans ce nouvel épisode de La Fabrique, Nathan Mann nous dévoile les coulisses de son reportage dans l'abattoir Labeyrie de Came, dans les Pyrénées-Atlantiques, qui robotise peu à peu ses installations.

Écouter cet épisode

Tous les podcasts

LES SERVICES DE L'USINE NOUVELLE

Trouvez des produits et des fournisseurs

Energies renouvelables

Capteur solaire - CR 110

KIMO INSTRUMENTS

+ 240 000 Produits

Tout voir
Proposé par

Trouvez les entreprises industrielles qui recrutent des talents

Safran

Responsable activités chez Aibus site de St Nazaire F/H

Safran - 20/01/2023 - CDI - Saint-Nazaire

+ 550 offres d’emploi

Tout voir
Proposé par

Accédez à tous les appels d’offres et détectez vos opportunités d’affaires

13 - ERILIA

Construction de 46 logements collectifs à Morières-les-Avignon (84)

DATE DE REPONSE 28/02/2023

+ de 10.000 avis par jour

Tout voir
Proposé par

ARTICLES LES PLUS LUS