Abonnez-vous Identifiez-vous

Identifiez-vous

Vos codes d'accès sont erronés, Veuillez les saisir à nouveau. Mot de passe oublié ?

Trois usines Toyota fermées jusqu’à nouvel ordre au Japon

, ,

Publié le

Suite au séisme au Japon, le constructeur automobile a pris des mesures radicales pour trois de ses sites. Avec l'espoir d'une amélioration rapide de la situation.

Trois usines Toyota fermées jusqu’à nouvel ordre au Japon © Reuters

Les entreprises citées

En partenariat avec Industrie Explorer

Joint ce matin par Internet, Hirokazu Koga, le directeur de centre de développement de Lexus situé à Aichi (près de Nagoya, à 260 km à l’Ouest de Tokyo) confirme la situation très contrastée que vit le Japon, et qui se reflète dans les sites Toyota : “ La région Nord-Est est horriblement touchée. Il est toujours difficile de savoir ce qui se passe sur le terrain, mais on craint désormais que le nombre de morts ne dépasse 20 000. Mis à part trois sites situés dans le Nord, aucune usine Toyota n’a été touchée. En revanche, nos fournisseurs ne peuvent garantir les approvisionnements et la logistique est très perturbée. En conséquence, nos usines resteront fermées au mieux jusqu’à après demain. Mais malgré cette terrible situation, je garde espoir et je sais que nous réussirons à nous relever. »

Implantées dans le centre ou au Sud de l’île, 12 des 15 usines du groupe resteront ainsi fermées jusqu’au 17 mars de façon à procéder à toutes les vérifications de sécurité. Si ces dernières se révèlent positives, la production pourrait alors reprendre. En attendant, Toyota a déjà précisé que cette suspension va entrainer une baisse de production d’au moins 40.000 véhicules.

Relativement sous contrôle au Sud, la situation est beaucoup plus floue dans au Nord. Officiellement, aucune perte humaine n’y est déplorée et les employés ont été évacués vers des zones sécurisées. Pour parer au plus pressé, le constructeur a d’ores et déjà débloqué l’équivalent de 2,7 millions d’euros pour venir en aide aux populations de la région de Tohoku. Et le porte parole du groupe a annoncé dès ce week-end que « la priorité de Toyota n’était pas les voitures, mais les hommes. »

Situés en cœur de la zone du tsunami, les sites du nord resteront fermés jusqu’à nouvel ordre. Ce sera ainsi le cas de :
- Toyota Motor à Tohoku (383 employés – fabrication de suspensions, freins, boites de vitesses)
- Central Motor Corporation à Ohira - Miyagi (inaugurée le 16 février 2011…, 900 employés – production de Yaris pour le marché américain)
- Kanto Auto Works à Iwate  (5986 employés – production de six modèles, dont la Auris et la Verso S)

 

Réagir à cet article

Créez votre compte L’Usine Connect

Fermer
L'Usine Connect

Votre entreprise dispose d’un contrat
L’Usine Connect qui vous permet d’accéder librement à tous les contenus de L’Usine Nouvelle depuis ce poste et depuis l’extérieur.

Pour activer votre abonnement vous devez créer un compte

Créer votre Compte
Suivez-nous Suivre Usine Nouvelle sur Facebook Suivre Usine Nouvelle sur Twitter RSS Usine Nouvelle