Abonnez-vous Identifiez-vous

Identifiez-vous

Vos codes d'accès sont erronés, Veuillez les saisir à nouveau. Mot de passe oublié ?

Trois start-up jouent les « Monsieur Propre »

,

Publié le

Pour lire l’intégralité de cet article, testez gratuitement L’Usine Nouvelle - édition Abonné

Indispensables à la navigation, les eaux de ballast sont une source de pollution marine. Bio-UV, Hocer et Ecoslops ont mis au point des systèmes permettant de contrôler la qualité de ces eaux, de les traiter et de les recycler.

Trois start-up jouent les « Monsieur Propre »
Dans le port de Sines, au Portugal, l’unité d’Ecoslops traite 100 tonnes de résidus pétroliers par jour.
© D.R.

Les eaux de ballast sont indispensables pour stabiliser un navire, mais présentent une menace pour l’océan en participant au dérèglement des écosystèmes. Chaque année, entre 3 et 5 milliards de tonnes d’eaux de ballast sont ainsi transférées d’une mer à l’autre, dans lesquelles se trouvent plus de 7 000 espèces différentes (algues, animaux, bactéries…). Certaines sont envahissantes et prolifèrent dans leur nouveau milieu, provoquant des invasions nuisibles. L’exemple le plus dramatique remonte à 1991, quand un bateau en provenance d’Asie a ramené au Pérou une espèce virulente de choléra qui a contaminé 1 million de personnes, entraînant environ 10 000 décès.

Pour traiter les eaux de ballast, des systèmes chimiques sont fréquemment utilisés. En guise d’alternative, la société Bio-UV, située à Lunel (Hérault), a développé Bio-Sea, une solution de désinfection par ultraviolets. Le processus s’effectue en deux étapes : d’abord la filtration des micro-organismes, puis la[…]

Pour lire la totalité de cet article, ABONNEZ-VOUS
Pour un accès immédiat, payez en ligne par carte bleue

En vous abonnant à L’Usine Nouvelle, vous accédez à :

  • Une vision unique de l’industrie en France et dans le monde
  • Une couverture inégalée de l’actualité des usines en région
  • Un décryptage exclusif de la digitalisation de l’industrie et des services
  • La base de référence des 20 000 premières entreprises et sites industriels
En vous abonnant à l'Usine Nouvelle
Déjà abonné?
Connectez-vous
Pas encore abonné?
Abonnez-vous
Mot de passe perdu

Vos codes d'accès sont erronés, Veuillez les saisir à nouveau.

Créez votre compte L’Usine Connect

Fermer
L'Usine Connect

Votre entreprise dispose d’un contrat
L’Usine Connect qui vous permet d’accéder librement à tous les contenus de L’Usine Nouvelle depuis ce poste et depuis l’extérieur.

Pour activer votre abonnement vous devez créer un compte

Créer votre Compte
Suivez-nous Suivre Usine Nouvelle sur Facebook Suivre Usine Nouvelle sur Twitter RSS Usine Nouvelle