Trois sociétés primées à ContaminExpo

À l'occasion d'une cérémonie lors de l'événement Contaminexpo, l'Aspec a désigné les lauréats des prix de l'innovation du salon.

Partager

La 14e édition de Contamin-Expo, salon des acteurs de la maîtrise de la contamination et des salles propres, s'est tenue du 31 mars au 2 avril dernier, au Parc des expositions à Paris. L'événement a réuni 125 exposants de la filière, depuis la conception des installations, en passant par l'exploitation, et jusqu'aux prestations de services. À cette occasion, a été organisée la traditionnelle cérémonie des Trophées de l'innovation, qui a compté cette année neuf exposants candidats. Un jury, composé notamment de membres de l'Aspec, a ainsi récompensé 3 sociétés exposantes pour leur innovation.

Dans la catégorie Eléments constitutifs de la salle propre, la société Ertec a remporté le trophée avec son innovation Clean Ceiling System. Il s'agit d'un dispositif de traitement d'air pour salle propre approuvé par l'ANSM, qui offre plusieurs avantages au niveau du HVAC. En effet, il permet de réduire de 50 % l'énergie consommée par le système, ainsi que de diminuer de moitié la puissance électrique, frigorifique et calorifique installée pour l'HVAC. En outre, la conception du Clean Ceiling System aide à réduire la surface de local technique nécessaire jusqu'à 80 %, et la hauteur de plafond technique de 50 %. Il est doté d'une fonctionnalité de pilotage automatique de pression et d'un régime d'économie d'énergie. Le système est aisément modifiable, notamment pour l'upgrade de performances particulaire et/ou bactériologique, et offre un temps d'immobilisation nécessaire pour la maintenance.

C'est VWR qui a reçu le prix dans la catégorie Matériels d'exploitation. Nommé Easymop, le système primé a été développé par la société allemande Pfennig Profi System (PPS). Il concerne le nettoyage et la désinfection des surfaces. L'Easymop permet de « limiter le facteur humain lié aux manière de travailler de chacun », dans l'imprégnation des mops, précise Dietmar Pfennig, dirigeant de PPS.

Le système se présente sous la forme d'un chariot de nettoyage. Les bacs permettant l'imprégnation des mops en produits de désinfection ont été conçus afin de délivrer la même quantité de produit sur chaque mop. L'opérateur verse 4 litres de produits et 10 mops dans le bac. Il faut ensuite le retourner puis attendre 10 minutes. Les quantités de produits de désinfection à verser dans le bac varient en fonction des mops utilisés (réutilisable ou jetable) et des surfaces concernées (sol ou mur et plafond). Ainsi, pour les sols, VWR conseille d'utiliser 4 litres de produits pour 10 mops réutilisables, ce qui permet de traiter 15 m2 par mop ; et 2 litres pour 10 mops jetables avec une surface traitée de 7 m2/mop. Pour les murs et les plafonds, la société estime qu'il faut 2,5 litres de produits pour 10 mops réutilisables. Le fabricant souligne, par ailleurs, avoir validé par une thèse de doctorat en Allemagne que les niveaux d'imprégnation des mops sont toujours identiques.

Enfin, le prix spécial du jury a été attribué à la société Winlight System pour son innovation brevetée Delco, commercialisée sous l'appellation Cleapart-100 par son partenaire Cleansense. Issu d'un programme de recherche entre le CEA-Cesta et l'université d'Aix-Marseille, cet équipement permet de détecter en ligne la présence de contaminants et de particules.

Cleapart 100 compte et trie les particules selon leur taille

Il dispose d'une surface de collecte en dioxyde de silice de 100 cm2. Ne possédant aucun élément externe de mouvement ou de pompage pouvant empêcher le phénomène de déposition, le Cleapart-100 offre la possibilité à l'utilisateur de détecter aussi bien des pics de contamination instantanée ou des accumulations de particules sur une période donnée. Outre la détection en soi, cet équipement est également capable de compter et de trier les particules selon leur taille (supérieure à 5, 15, 25, 50 et 10 µm). D'un poids inférieur à 6 kg, il est doté d'une fonctionnalité de programmation des scans, à l'aide d'une interface logicielle. En outre, l'appareil reste d'une précision accrue dans le temps, grâce à une fonction de calibration automatique. Conçu pour les salles blanches de classe ISO 4, le Cleapart-100 est disponible en deux versions : une unité standard livré avec les pilotes sur CD, et une unité avec connexion internet/réseau.

Sujets associés

NEWSLETTER Santé

Nos journalistes sélectionnent pour vous les articles essentiels de votre secteur.

Votre demande d’inscription a bien été prise en compte.

Votre email est traité par notre titre de presse qui selon le titre appartient, à une des sociétés suivantes...

Votre email est traité par notre titre de presse qui selon le titre appartient, à une des sociétés suivantes du : Groupe Moniteur Nanterre B 403 080 823, IPD Nanterre 490 727 633, Groupe Industrie Service Info (GISI) Nanterre 442 233 417. Cette société ou toutes sociétés du Groupe Infopro Digital pourront l'utiliser afin de vous proposer pour leur compte ou celui de leurs clients, des produits et/ou services utiles à vos activités professionnelles. Pour exercer vos droits, vous y opposer ou pour en savoir plus : Charte des données personnelles.

LES ÉVÉNEMENTS L’USINE NOUVELLE

LES PODCASTS

Vendre la Joconde, chiche !

Vendre la Joconde, chiche !

Nouveau

Dans ce nouveau numéro du podcast Inspiration, Stéphane Distinguin, auteur de "Et si on vendait la Joconde" sorti ce 19 janvier 2022 aux éditions JC Lattés, répond aux questions...

Écouter cet épisode

Digital et médias, par Julie Manou-Mani

Digital et médias, par Julie Manou-Mani

Dans le podcast "Inspiration", Julie Manou Mani, journaliste et productrice, répond aux questions de Christophe Bys. Elle revient sur sa reconversion vers le journalisme après des études...

Écouter cet épisode

La recherche française est-elle vraiment à la traine ?

La recherche française est-elle vraiment à la traine ?

En 2020, année de la crise Covid, la recherche française aura été au centre de toutes les attentions. En cause, l'incapacité de la France à développer son propre vaccin....

Écouter cet épisode

Joindre les deux bouts

Joindre les deux bouts

Dans cet épisode d'Industry Story, Guillaume Dessaix revient sur la grève du Joint Français qui au début des années 70 a enflammé la Bretagne.

Écouter cet épisode

Tous les podcasts

LES SERVICES DE L’USINE NOUVELLE

Trouvez les entreprises industrielles qui recrutent des talents

LE CNAM

Ingénieur chef de projet bâtiment H/F

LE CNAM - 18/01/2022 - CDD - PARIS

+ 550 offres d’emploi

Tout voir
Proposé par

ARTICLES LES PLUS LUS