Abonnez-vous Identifiez-vous

Identifiez-vous

Vos codes d'accès sont erronés, Veuillez les saisir à nouveau. Mot de passe oublié ?

L'Usine de l'Energie

Trois raffineries de Total sont toujours paralysées par une grève

Sylvain Arnulf ,

Publié le

Le mouvement de grève entamé le 13 décembre dans les raffineries françaises de Total se poursuit sur trois sites.

Trois raffineries de Total sont toujours paralysées par une grève © Total

Pas de trêve de Noël chez Total. Le mouvement de grève entamé le vendredi 13 décembre se poursuivra au moins jusqu’au 26 décembre à midi, indique la CGT à l'AFP. Mais il touche désormais trois des cinq raffineries françaises du groupe : celles de Normandie (Seine-Maritime), de Provence (Bouches-du-Rhône) et de Feyzin (Rhône).

Le mouvement porte sur les salaires. La CGT demande à Total de rouvrir des négociations. Le syndicat réclame une augmentation minimale de 100 euros ainsi qu'une prime de 1 500 euros. Le groupe estime avoir déjà fait des efforts : il a signé un accord avec trois organisations syndicales  prévoyant une augmentation générale d’1,5%, à laquelle il faut ajouter une augmentation individuelle de 1,2% et une hausse de 0,8% liée à l’ancienneté.

Le mouvement n’aurait pas de conséquences sur l’approvisionnement en carburant, assure Total à l’AFP. Des importations compensent la baisse de production dans les raffineries françaises.
 

Réagir à cet article

Testez L'Usine Nouvelle en mode abonné. Gratuit et sans engagement pendant 15 jours.

Les entreprises qui font l'actu

Créez votre compte L’Usine Connect

Fermer
L'Usine Connect

Votre entreprise dispose d’un contrat
L’Usine Connect qui vous permet d’accéder librement à tous les contenus de L’Usine Nouvelle depuis ce poste et depuis l’extérieur.

Pour activer votre abonnement vous devez créer un compte

Créer votre Compte
Suivez-nous Suivre Usine Nouvelle sur Facebook Suivre Usine Nouvelle sur Twitter RSS Usine Nouvelle